• Non classé

Henrique: « Je me focalise sur moi »

 

 

Les joueurs bordelais, et notamment Carlos Henrique, profitent de cette trêve internationale pour recharger les batteries, après avoir enchaîner les matchs ces dernières semaines. Le défenseur central brésilien s’est confié à Marc Nouaux de 20 Minutes concernant la politique actuelle du club bordelais, après avoir prolongé son contrat. Sujet aux blessures, il s’est également exprimé sur les efforts quotidiens qu’il doit effectuer, lui permettant de réaliser la meilleure saison depuis son arrivée à Bordeaux.

 

 

 

« La trêve internationale vous permet-elle de vous régénérer ?

Bien sûr… elle nous fait du bien surtout que l’on a beaucoup joué, ça nous permet de nous reposer un peu. On en avait besoin car depuis un petit moment, on n’arrive pas à faire les choses correctement.

 

Comment expliquez-vous les difficultés rencontrées par votre équipe ?

Je ne sais pas. On va voir si c’est la fatigue. On en parle tout le temps, c’est vrai que jouer tous les trois jours, même si tout le monde aime jouer, quand les matchs sont très durs physiquement, surtout en Coupe d’Europe, le suivant en championnat est compliqué. Contre Lorient, on sera reposé donc on va bien voir si c’est la fatigue ou pas qui explique nos matchs moyens.

 

A titre individuel, vous avez prolongé votre contrat (jusqu’en juin 2015) alors que le club annonce une politique d’austérité…

Je savais déjà avant que je prolonge que Yo [Gouffran] allait partir. On est un peu moins bien parce que l’on a beaucoup joué. Si on prend les équipes qui ont joué la Coupe d’Europe, elles ont un plus gros effectif. Je pense que l’on n’a pas un gros effectif pour tout mener. Si on avait juste le championnat de France à jouer, on serait mieux au classement. Mais je savais que ça allait se passer comme ça.

 

Cette politique est tout de même nouvelle à Bordeaux…

Oui, c’est une nouvelle donne. Je vois que des joueurs ont envie de partir, d’aller voir ailleurs. Moi, je suis content d’être ici, je ne m’occupe pas du cas des autres. Même si j’aimerais bien que tout le monde reste, je me focalise sur moi. J’ai besoin d’être bien dans ma tête pour être bien sur le terrain.

 

Vous réussissez d’ailleurs votre meilleure saison depuis votre arrivée en 2005…

Je suis fier. C’est grâce au staff technique qui me permet d’être performant. J’ai besoin de travailler en dehors des entraînements à cause des soucis que j’ai eu dans le passé avec mes nombreuses blessures. J’ai besoin de beaucoup travailler à la maison et de temps en temps je viens au Haillan. Le staff technique me laisse la porte ouverte pour que je travaille avec le personnel médical. Presque tous les jours, je travaille chez moi quand on n’a pas d’entraînement l’après-midi. Et parfois, je viens au Haillan pour utiliser la piscine ou faire de la musculation.

 

Vous êtes le joueur qui passe le plus de temps au Haillan en fait…

Oui, on peut dire ça [rires]… mais j’en ai besoin pour être performant. Je fais du renforcement musculaire et je travaille l’équilibre. C’est un travail qui me permet d’être bien pour ne pas avoir de soucis physiques. »