• Non classé

FBK : « Tant qu’il y a de l’espoir… »

Fahid Ben Khalfallah revient aujourd’hui pour le site officiel sur cette trêve internationale, et ses espoirs concernant la fin de saison. Des propos intéressants sur le championnat, la Coupe de France, et l’état psychologique des troupes.

 

 

 

Vous êtes 9e avec sept points de retard sur les places européennes. Est-ce que l’Europe reste un objectif réaliste en championnat ?

Tant qu’il y a de l’espoir il faut continuer à y croire. Nous avons des confrontations directes qui nous attendent. Nous n’avons plus beaucoup de crédit. Il faut éviter de perdre des points, même si c’est toujours compliqué de jouer à Toulouse pour prendre l’exemple du dernier match. Après il faudra être attentif, les 5e ou 6e place peuvent devenir européennes par rapport aux coupes. Le match à Lens constitue une priorité. Il faut absolument être européen en fin de saison au vu du parcours que nous avons réalisé. Ce sont des matches excitants à jouer, cela donne de la visibilité au club.

 

Ce parcours européen que tu évoques constitue un facteur de motivation supplémentaire pour obtenir cette qualification…

Oui, avec cette élimination il nous manque quelque chose. Autant contre Kiev, c’était un miracle de nous qualifier. Autant face à Benfica, je reste persuadé que nous méritions de passer. Cela donne envie. Même si de la fatigue s’accumule avec des matches tous les trois jours, cela reste une super compétition à jouer. Il faut tout faire pour y retourner. Une saison sans Coupe d’Europe, c’est compliqué.

 

Au-delà de la déception, cette élimination va vous permettre de bénéficier d’un calendrier plus léger…

Pour moi, cette fréquence de match ne constitue pas une excuse. Les grosses équipes jouent tous les trois jours sans que cela les empêche de bien fonctionner. Cela permet de faire tourner, les joueurs ne sont pas forcément fatigués, tout dépend de la récupération personnelle. Pour moi c’est une fausse excuse, même si des joueurs ont beaucoup joué avec les sélections. Contre Bastia, l’équipe a été renouvelée entièrement et nous avons gagné avant l’Europa League. C’est le top de jouer tous les trois jours, nous pouvons enchaîner les matches. Après, j’espère que de jouer une fois par semaine va nous apporter de la fraîcheur et nous permettre de réaliser une belle fin de saison.

 

Cette trêve est-elle importante d’un point de vue psychologique ?

Oui, c’est surtout psychologiquement qu’elle était nécessaire. Ce n’est pas évident d’avoir été éliminé en Europa League. Nous sommes dans une période plus compliquée avec peu de victoires en championnat. Cela fait aussi du bien de récupérer physiquement, mais le plus important reste le domaine psychologique. Nous pouvons couper un peu avant de repartir pour être prêt pour le championnat et la Coupe de France.

 

Site officiel