• Non classé

Ménès : « Compte tenu de l’effectif… »

 

Pierre Menes a regardé le dernier match des Girondins en Ligue Europa hier soir, face à Benfica. Voici son avis sur le match, mais aussi sur le parcours des bordelais dans cette compétition.

 

« Il n’y a pas eu de bonne surprise en provenance de Chaban-Delmas. On se doutait bien que, malgré l’absence de la défense centrale titulaire du Benfica, ce serait difficile pour Bordeaux de se qualifier. Il est rapidement devenu évident que l’aisance technique des Lisboètes était nettement supérieure à celle des Girondins et que Bordeaux encaisserait au moins un but.

Alors après, l’ampleur du score ne reflète malheureusement pas la pauvreté du spectacle. La défense portugaise a été obligée d’y mettre du sien pour que l’équipe de Gillot parvienne à marquer, puisque le premier but arrive sur une passe décisive d’un défenseur pour Diabaté et que le second est carrément un CSC. Et de toute façon, quasiment sur l’engagement Cardozo a redonné deux fois l’avantage à son équipe.

Alors entendons-nous bien : compte tenu de l’effectif bordelais et de la ponction subie pendant le mercato hivernal, faire un 8e de finale d’Europa League, c’est plus que pas mal, d’autant que c’est certainement dans cette compétition que Bordeaux a livré ses meilleurs matchs cette saison. Mais celui d’hier soir n’en faisait clairement pas partie. En terme d’envie, d’engagement et d’enthousiasme, les Girondins étaient loin du compte.

J’ai aussi l’impression que, si le jeu bordelais est ennuyeux à regarder, il l’est également à pratiquer pour les joueurs. Eux aussi semblent s’ennuyer, à l’image d’un Obraniak dont je ne comprends pas qu’il ne soit pas déchargé de tout travail défensif. Vu la qualité de frappe du Franco-Polonais et la faiblesse de l’escouade offensive girondine, plus il était proche du but et plus il pouvait apporter le danger. Là, j’ai trouvé qu’on lui demandait beaucoup trop de boulot au milieu. »