• Non classé

[CdF] Les lensois se mobilisent

 

 

La Fédération Française de Football et France Télévisions ont décidé de programmer le quart de finale de la Coupe de France entre les Girondins de Bordeaux et le RC Lens le mercredi 17 avril à 17 heures, en direct sur France 2. Une décision qui est sujette à controverse. Et les nordistes se mobilisent pour tenter de modifier cet horaire.

 

L’entraîneur lensois Eric Sikora était le premier à s’offusquer de cette programmation : « Je suis malheureux pour les supporters car c’est vraiment un horaire à la con ! On se bat pour que le club redore son image et que le public soit récompensé et boum, on vous fait jouer l’après-midi un jour de semaine. Pourquoi pas au petit-déjeuner ! Jouer devant 25 000 personnes, c’est valorisant et ça correspond à l’image de fête que veut donner la Coupe de France. Devant 12 000, ça n’a pas d’intérêt. Bien sûr, on te file de l’argent et Lens, c’est porteur à la télé. Mais, au final, le préjudice est là. Faut vraiment être cinglé pour faire jouer un tel match à 17 heures ! »

 

Luc Dayan, le président du club sang et or a également réagi à ce sujet, partageant son incompréhension : « Je suis effondré ! C’est vraiment dommage ce qui se passe. J’ai essayé de faire bouger les choses en contactant Daniel Bilalian, mais il n’a rien pu faire non plus. Alors, certes, on est habitués à jouer les matches de Coupe de France en pleine semaine, mais là, en le programmant à 17h, c’est une très mauvaise chose pour le public. […] Ce qui m’agace avec France Télévisions ou la FFF, c’est qu’ils ont toujours tendance à se réfugier derrière des contrats. Ils ne font que rarement l’effort de comprendre notre position et donc de s’adapter. Mais la passion du foot est partout à Lens. Que ce soit les élus, les joueurs, les supporters ou autres, personne n’est content de cette décision. »

 

 

En ce qui concerne les supporters, la mobilisation se traduit notamment par la création d’une page Facebook, « Offrez à Lens-Bordeaux un horaire décent ! », qui regroupe plus de 14000 internautes lors de la rédaction de cette brève. Une rencontre aurait d’ailleurs eu lieu entre les différents groupes de supporters et les dirigeants du club lensois. De nouvelles mobilisations sont à prévoir au cours des prochaines semaines.

 

 

Luc Dayan, de son côté, espère toujours faire changer d’avis la FFF et le diffuseur concernant ce match : « On essaie de trouver le bon compromis. On peut imaginer la rencontre se jouer le jeudi, ou le mercredi soir en duplex avec l’autre match. Au minimum, nous aimerions au moins pouvoir retarder le coup d’envoi pour le placer à 18h. »

 

 

N’hésitez pas à prendre connaissance du communiqué du groupe de mobilisation des supporters sur leur page facebook.

 

 

 

Source : La Voix du Nord, SoFoot, et Lensois.com