• Non classé

Marange ne veut pas partir pour partir

 

 

De par son statut dans l’effectif, le cas de Florian Marange n’est que très peu évoqué. Pourtant, le défenseur bordelais se retrouvera lui aussi libre de tout contrat au terme de la saison. Interrogé par 20Minutes concernant sa présence au club la saison prochaine, il ne se montre pas affirmatif, mais évoque les différents avantages de sa situation à Bordeaux. Il est également revenu sur son repositionnement dans l’axe de la défense.

 

 

 

« Florian, savez-vous si vous allez être titulaire contre Newcastle, ce jeudi ?

 

Non, on ne connaît la composition que le jour même. Le coach laisse cette incertitude à chaque fois. On se prépare pour jouer, on espère, on se tient prêt. Parfois, les veilles de match, il met des choses en place puis les change le jour du match. C’est très difficile de savoir.

 

Francis Gillot vous fait davantage jouer que l’an passé. Avez-vous eu une conversation avec lui avant la préparation ?

 

Non, pas de discussion particulière. J’ai juste fait une très bonne préparation, ça s’est bien passé. Il m’a mis dans l’axe pour essayer, moi je connaissais bien le poste, j’y avais joué en CFA et en jeunes. En fait, on avait jamais vraiment parlé que je pouvais jouer à ce poste là.

 

Vous n’auriez pas pu dire au coach que vous aviez les capacités de jouer en défense centrale ?

 

Ce n’est pas évident d’aller solliciter le coach exprès pour lui demander de me faire jouer… Je n’ai pas eu l’occasion avant donc c’était difficile. Maintenant, ce que j’aimerais, c’est jouer dans l’axe dans une défense à 4 pour montrer que j’en suis capable. Pour l’instant, je n’ai joué dans l’axe qu’avec des défenses à 5 mais je veux montrer que j’ai les qualités pour être dans l’axe avec une défense à 4.

 

A 26 ans, vous n’avez qu’un rôle de doublure à Bordeaux. Vous pensez à faire toute votre carrière dans le club dans ce rôle ?

 

Non, j’ai envie de jouer. Ca fait plusieurs années que je suis au club et j’ai envie d’être titulaire. Mais ici, il y a Benoît [Trémoulinas] qui est le meilleur latéral gauche de L1 donc c’est très difficile. J’ai été prêté à Nancy, ça s’était bien passé. A Bordeaux, c’est compliqué de jouer. J’aimerais être aligné à tous les matchs, mais il y a une grosse concurrence.

 

Avez-vous pris une décision pour votre avenir ?

 

Pas encore, je vais attendre les vacances de Noël pour aller voir le président.

 

Dans la situation actuelle, avec un minimum de temps de jeu mais un statut de doublure, vous seriez prêt à prolonger votre contrat ?

 

Je ne sais pas. Ça dépend de la deuxième partie de saison.

 

Rester à Bordeaux, votre région, c’est aussi privilégier la stabilité…

 

Partir ne me dérange pas non plus, mais on a la chance d’être à Bordeaux, un grand club. J’ai joué la coupe d’Europe, la Ligue des champions, je suis allé au Stade de France pour gagner une Coupe de la Ligue. C’est mieux d’être ici à Bordeaux et jouer un peu moins que d’être titulaire dans un club qui joue le maintien.

 

Donc, rester si vous avez la garantie de jouer autant que cette année, cela pourrait vous convenir…

 

Je ne veux pas partir pour partir. Je préfère être là aujourd’hui et jouer 20-25 matchs maximums dans la saison que de jouer régulièrement dans un club qui est au fond du classement. Quand j’étais au Havre, on était dernier, on ne s’amusait pas vraiment. A Bordeaux, c’est une autre motivation, quand tu joues des matchs de coupe d’Europe, tu as envie d’y regoûter. »