• Non classé

Réactions des entraîneurs

Eric Hély (entraîneur de Sochaux): «En fin de première mi-temps, j’étais un peu déçu car on a ouvert le score et on a reculé au lieu de continuer à exercer une pression sur les Girondins. En 2e mi-temps, on a pris un but tout de suite, on a été dans la souffrance jusqu’au dernier quart d’heure. Par contre, lors de ce dernier quart d’heure, les joueurs ont montré qu’ils avaient des qualités et on a eu ce brin de réussite qui ne nous a pas souri à Reims. Je suis content car cela récompense tout l’effectif. On sentait que les Girondins avaient eu la possibilité de faire le break, ils ne l’avaient pas fait, il pouvait se passer quelque chose. 2-1 ou 3-1, on n’a plus rien à perdre. Tant mieux, cela nous donne un point pour espérer et travailler dans de bonnes conditions. Rafael Dias, quand il est rentré, il a pris le ballon, sa plus grosse qualité, ce sont les coups de pied arrêtés. Par rapport à la distance, c’était celle qui lui convenait».

 

 

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux): «C’est dommage, on a fait un match plus que correct. La première mi-temps est plutôt bonne malheureusement on se fait plomber par un but qui est évitable. Au lieu de mener 1 ou 2 à 0 à la pause, on est à égalité un partout. En 2e, on fait le plus dur, on marque, derrière on pousse, on a la maîtrise, on les fait beaucoup courir, on a moins d’occasions mais on n’est pas en danger. Puis sur un coup-franc, on prend le 2e but, je trouve que c’est mal payé. Ce que je regrette, c’est qu’ils n’ont pas d’occasion et ils marquent deux buts. Cela fait trois, quatre matches qu’on laisse passer l’occasion de gagner. Il ne faut s’en prendre qu’à nous-même. Par rapport à la physionomie du match, ce sont deux points de perdus, c’est une certitude».

 

 

 

Source: Le Pays