• Non classé

Mariano : « Très heureux à Bordeaux »

Interrogé sur le site officiel du club, le latéral droit brésilien a exprimé sa déception après le match nul contre Ajaccio ainsi que sa détermination à la veille de jouer face à Lyon, dimanche. Il s’est également confié sur son adaptation et sa vie dans la « Belle endormie ».

 

 

Après le match face à Ajaccio, comment vas-tu et comment te sens-tu physiquement ?

 

Mariano : Je me suis bien senti sur le terrain et tout va bien aujourd’hui. Je suis surtout déçu du résultat. Concéder un match nul à domicile (2-2) dans les dernières secondes du match, c’est un peu décevant.

 

 

Tu es le seul joueur de champ à avoir disputé l’intégralité des matches depuis le début de saison. N’est-ce pas trop dur sur un plan physique ?


Non, je suis heureux d’avoir pu jouer tous les matches depuis le début de saison. Cela me permet de travailler mes affinités avec tous les joueurs. Je connais de mieux en mieux tous les joueurs du groupe. Pour moi, c’est très positif et jouer tous les matches ne me dérange pas du tout (sourire).

 

 

 

 

Tu es arrivé à Bordeaux lors du dernier mercato d’hiver. Comment te sens-tu en France, t’es-tu adapté au mode de vie ?

 

Je suis très heureux à Bordeaux. C’est une ville très tranquille où je me sens bien. Je suis arrivé cet hiver et voir directement la neige m’a fait un peu bizarre (sourire). J’ai tout de suite senti le froid. Je n’étais pas habitué à tout cela au Brésil.

 

 

Selon toi, quelles sont les grandes différences entre le championnat français et brésilien ?

En France, les équipes sont plus puissantes. Il y a beaucoup de joueurs costauds physiquement et les contacts sont plus nombreux. Le championnat brésilien est basé sur la technique en premier lieu. Le physique joue moins.

 

 

 

 

A ton arrivée, tu as été présenté comme un latéral très offensif. Depuis que tu évolues à Bordeaux, on a aussi noté ta solidité défensive. As-tu particulièrement travaillé sur cet aspect ?

 

Personnellement, je préfère attaquer ou apporter le surnombre en contre-attaque. Je pense que c’est dans ces moments que mes qualités s’expriment le mieux. C’est mon jeu. Il a fallu que je m’adapte en arrivant en France, que je sois plus rigoureux, notamment au marquage. Cela dit, défendre ne m’a jamais posé de problème. Je suis un défenseur, cela fait partie de mon rôle. Défendre ou attaquer, je peux faire l’un comme l’autre sans problème.

 

 

Vous affrontez Lyon dimanche prochain. Que penses-tu de cette équipe ?

 

Je m’attends à un match difficile. C’est une grande équipe de L1 et elle possède beaucoup de joueurs de qualité. Cela dit, nous montrons de belles choses depuis le début de saison et nous pouvons faire un résultat.

 

 

Source : Girondins.com