• Non classé

Diabaté « De très bons moments »

Le site officiel a interwievé l’attaquant Bordelais, Cheick Diabaté, sur le fait de recevoir l’AC Ajaccio cette après-midi à 14h. C’est un club qu’il connait bien puisqu’il y a été prêté une saison. Il a énormément de respect pour l’équipe Corse qui lui a permis de progresser.

 

 

L'attaquant malien sous les couleurs de l'AC Ajaccio

 

 

Bonjour Cheick, peux-tu revenir avec nous sur le match de Valenciennes ?

 

Valenciennes-Bordeaux sont souvent des matches difficiles. Je me rappelle la saison dernière, nous avions gagné là-bas, avec un but en fin de match, dans une rencontre difficile. Cette année, ils ont une bonne équipe et ils étaient motivés pour jouer contre nous. Nous avons eu des actions pour marquer mais prendre un point de ce déplacement est au final un bon résultat. Nous étions partis pour gagner et nous avons compris, à un moment donné, que ce serait compliqué. Nous avons tout fait pour ne pas perdre.

 

 

Tu as joué un gros quart d’heure dans cette rencontre, comment étais-tu physiquement ?

 

Je me suis bien senti et avec un peu de chance, j’aurais même pu marquer. Je suis content d’être rentré. Je pense avoir bien commencé lors de ma titularisation à Paris. Malheureusement, j’ai été blessé et je n’ai rien pu faire contre cela. Ensuite, je suis parti jouer en sélection avec mon pays. Ces matches-là se sont bien passés et j’ai marqué. En rentrant, j’ai eu des soins à effectuer et puis le coach a décidé de me faire entrer ce week-end. C’est très bien pour moi.

 

 

En sélection, tu as joué contre le Bostwana, avec un but à la clé. Cela fait-il du bien mentalement ?

 

Le Mali est mon pays . C’est toujours un plaisir de gagner des matches mais jouer devant sa famille est une joie particulière. Je suis très content d’avoir gagné.

 

 

Cheick Diabaté face à l'ACA en match amical

 

 

Tu as évolué sous les couleurs d’Ajaccio pendant une saison, que ressens-tu à l’approche de retrouver l’un des tes anciens clubs ?

 

J’ai énormément de respect pour Ajaccio. Les Corses m’ont respecté quand je suis arrivé là-bas. Cette année, nous les avons joués en amical et nous avons perdu. Ils étaient très bons ce jour-là mais aujourd’hui, nous restons sur 3 matches nuls et nous avons besoin de gagner. Forcément, il faudra aller chercher cette victoire pour continuer à faire de bonnes choses.

 

 

Tu as inscrit 14 buts en 30 matches disputés avec Ajaccio. Partir jouer dans un club lointain comme celui-ci a été un déclic dans ta carrière de footballeur ?

Oui bien sûr, jouer à Ajaccio m’a énormément
aidé. Dans le football comme dans la vie quotidienne, il faut avoir de la chance. J’ai eu cette chance de tomber sur un entraîneur qui m’a beaucoup aidé. Les joueurs me disaient que j’étais comme le fils de Gernot (Rohr). Il m’a fait confiance et je m’entendais très bien avec lui. Ils m’ont mis dans les bonnes conditions et derrière tout s’est bien déroulé. J’ai passé de très bons moments là-bas.

 

 

Tu gardes donc un bon souvenir de ton passage en Corse ?

 

Oui, c’est obligé et je pense à cela tout le temps. Aujourd’hui lorsque j’entends Cheick Diabaté, mon nom est associé à Ajaccio. J’ai passé de supers moments là-bas. Les Corses m’aimaient bien et il ne fallait pas me toucher ! (Rires).

 

 

Diabaté ou l'âme d'un guerrier !

 

source: girondins.com.

 

 

girondins.com : Quelle analyse fais-tu de
cette équipe Ajaccienne en ce début de championnat ?

 

Cheick Diabaté : C’est une
bonne équipe. Je pense que tous les matches seront
compliqués. Nous avons joué jeudi et la fatigue peut
être un handicap
. Un match n’est jamais gagné avant de
le jouer. Bordeaux est, aujourd’hui,
favori mais la vérité c’est le jeu. Nous sommes chez nous et
nous avons une force énorme avec l’appui de nos supporters.
Nous avons la chance de jouer à domicile donc nous devrons nous
battre sur le terrain. C’est à nous de bien faire les choses
pour remercier tous les gens qui se déplacent au
stade.