• Non classé

Réactions d’après-match

Daniel Sanchez (entraîneur de Valenciennes) :

 

« Je pense que c’est un résultat équitable. Il n’y a pas eu beaucoup d’occasions. On a été costauds défensivement. C’était un match engagé mais dans le bon sens. Les deux formations voulaient aller de l’avant mais ont été rigoureuses défensivement ; ce qui amène à ce 0-0. Bordeaux a joué avec trois défenseurs centraux, il y avait donc peu d’espaces. Nos attaquants avaient donc peu de temps pour manœuvrer. La satisfaction vient de notre bloc compact. On n’a pas pris de but. C’est vrai qu’il nous faudrait être plus percutant devant, mais on avait face à nous une solide équipe girondine. Gaël (Danic) a été un peu en dessous ce soir. Mais c’est l’histoire d’un match : on avait réussi à marquer à Lyon, là on n’a pas réussi. Il faut trouver un équilibre entre l’attaque et la défense. C’était le premier match d’Aboubakar et de Le Tallec ensemble. Il faut aussi leur laisser le temps. Pour Anthony (Le Tallec), ce n’était pas facile pour lui. Surtout parce que l’équipe bordelaise était difficile à bouger. Je suis content de ne jamais vraiment avoir été mis hors de position défensivement. On est sixièmes, mais on peut dire que c’est un bon début de championnat pour nous. Ce soir, même si on n’a pas gagné ce match, on a tout fait pour ne pas le perdre. On a pris un point, et c’est un point intéressant.»

 

Anthony Le Tallec (joueur de Valenciennes) :


« C’est un bon point de pris ce soir, même si on voulait gagner. On était chez nous. On voulait prendre trois points. Mais Bordeaux avait une défense renforcée. Il y avait trois défenseurs centraux, il fallait passer sur les côtés et centrer. On a essayé de le faire mais on a pêché dans la finition. A la mi-temps, le coach nous a surtout dit d’avoir plus confiance en nous. C’était ma première sous les couleurs valenciennoises. Les sensations étaient bonnes même si j’espère que les automatismes seront mieux rôdés à l’avenir. Ce 4-4-2 me plait beaucoup. C’est celui que je préfère. Dans cette tactique, on peut mettre beaucoup de danger dans la surface. Le stade est beau, il y avait une bonne ambiance. C’est un petit chaudron et je suis content d’avoir signé ici. Le début de saison est très satisfaisant pour Valenciennes. Ce point devra être validé à Brest.»

 

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) :

 

« On a eu des opportunités, je ne vais pas dire de grosses occasions, mais on a eu des opportunités. Dans cette soirée il y a eu des choses intéressantes. On reste sur une bonne dynamique. Beaucoup d’équipes vont perdre à Valenciennes. En deuxième période, les joueurs étaient un peu fatigués. C’était le cas pour Valenciennes aussi. La trêve de quinze jours a fait mal aux deux formations. On a tout de même fait beaucoup de courses vers l’avant. Il nous fallait vite trouver nos attaquants. Ces courses directes nous ont fait mal sur la longueur de la rencontre. La deuxième mi-temps était moyenne pour les deux équipes. Mais la première a été bonne. On avait gagné par miracle, ici, la saison dernière. Mais, ce soir, il y a beaucoup plus d’enseignements positifs pour nous. Le plus dur, en football, c’est de marquer des buts. On l’a vu. Là, on va enchaîner par un match contre Bruges, face à une belle équipe. Quand une équipe est première devant Anderlecht, c’est qu’elle a de la qualité… »

 

 

Ludovic Obraniak (joueur de Bordeaux) :


« Le point positif est que nous préservons notre invincibilité. On a eu des opportunités en première période, notamment pour moi. On a respecté les consignes du coach et il ne nous a manqué que de concrétiser. »

 

 

 

Source: La Voix du Nord