• Non classé

Planus « L’état d’esprit est là »

Voici l’interview du défenseur Bordelais, Marc Planus, réalisé par le site officiel. Il revient sur la trêve internationale qui a permis au groupe de couper et de souffler. Puis, il évoque le match de samedi, où le groupe se déplacera à Valenciennes ainsi que sur les échéances à venir du club.

 

 

Duel face à l'Etoile Rouge de belgrade, moment fort de la saison

 

 

Bonjour Marc. Comment sens-tu l’équipe après cette période de trêve internationale ?

 

Bien. C’est dommage que nous soyons restés sur cette amertume de ce match nul contre Nice. Cela nous a permis de souffler un petit peu, nous en avions besoin. Nous avons travaillé physiquement la semaine dernière pour pouvoir enchaîner les matches. Nous avons beaucoup d’échéances en peu de temps. Cela a été une bonne période en termes de récupération mais aussi de travail.

 

 

Cette période était-elle nécessaire pour toi ?

 

Vu le rythme qui va nous être imposé, il était obligatoire d’observer une coupure. Personnellement cela me fait du bien. J’ai enchaîné les matches, je n’ai raté que celui de Paris. C’est une bonne chose que je puisse couper.

 

 

Quel bilan tires-tu de ce début de championnat ?

 

Il est bon. Nous restons cependant sur la petite déception du dernier match. C’est bien dans l’ensemble. Nous n’avons pas pris de retard par rapport à l’année dernière, c’est une bonne chose.

 

 

 

 

Penses-tu que la qualification en Europa League face à Belgrade a valeur d’élément moteur, voire déclencheur, en ce début de saison ?

 

C’est sûr. Cela a été important moralement. Le public a répondu présent et nous avons ressenti une certaine émulsion. C’est très positif, il faut continuer.

 

 

En opposition à cela, ce match nul jugé décevant contre Nice couplé à cette période de trêve, peuvent-ils briser la dynamique instaurer au sein du groupe ?

 

Ce sont les résultats qui le diront. L’état d’esprit est là, il est toujours difficile de le garder. Mais je ne vois aucune raison pour qu’il parte en ce moment.

 

 

Vous affrontez Valenciennes qui réalise un bon début de saison. Quel est ton avis sur cette équipe ?

 

C’est une équipe qui produit beaucoup de jeu à domicile. Ils sont très offensifs et passent beaucoup par les côtés avec de bons joueurs de couloir. Ils réussissent à poser des problèmes à beaucoup de monde en évoluant à domicile. Nous nous attendons à un match compliqué.

 

 

 

 

Valenciennes est sur une bonne dynamique, de nombreux bordelais étaient en sélection cette semaine, Lamine Sané est suspendu. La victoire demeure-t-elle l’objectif prioritaire ?

 

Bien sûr. Pour Valenciennes aussi, nous allons nous battre pour ramener quelque chose de là-bas à tout prix.

 

 

Tu t’attends à un match compliqué en tant que défenseur ?

 

Oui, ils vont beaucoup pousser dans le premier quart d’heure pour enflammer le public. Je m’attends à ce que l’on souffre. Mais nous aurons des contres, nous sommes performants dans ce secteur. Il faudra juger sur le moment, nous partons avec beaucoup de convictions.

 

 

Ce sont des paramètres sur lesquels vous insistez en préparant cette rencontre ?

 

Bien sûr. Nous sommes conscients que cela va beaucoup pousser au départ, nous nous préparons pour cela. C’est une équipe qui joue, nous aussi nous désirons jouer au football. Cela peut donner un bon match.

 

 

 

 

Quelles sont les clés de la rencontre ?

 

Bien gérer le début de match. Il y aura beaucoup de fougue. Si nous résistons à la pression, nous pouvons réaliser de belles choses.

 

 

source: girondins.com