• Non classé

Poundjé : « Finir très haut »

Voici une partie de l’interview de Maxime Poundjé tiré du site officiel. Son début avec les Girondins, les différence avec la CFA, ses ambitions, tout y est !

 

 

 

 

Tu étais dans le groupe sélectionné par Francis Gillot lors du match retour contre Belgrade. Comment as-tu vécu cette rencontre palpitante ?

C’était quelque chose de fantastique au vu du scénario du match. C’était beau. J’étais content de pouvoir participer à cette rencontre. C’est nouveau pour moi. A deux minutes de la fin, nous étions éliminés. Voir toute une ville qui chavire comme cela, c’est vraiment beau. Je suis natif de Bordeaux, c’est quelque chose de fort pour moi de voir Chaban-Delmas s’enflammer.

 

 

Tu as fait tes premiers pas en Ligue 1 face à Evian. Qu’as-tu ressenti au moment de pénétrer sur la pelouse ?

Une grande fierté vis-à-vis de ma famille et de mes proches. Egalement pour tous ceux qui m’ont soutenu comme les dirigeants du centre de formation. C’est une fierté personnelle que je partage avec tous ces gens-là. J’espère que c’est le début d’une très longue série de matches en Ligue 1.

 

 

As-tu senti une différence, en terme de niveau, par rapport aux matches amicaux que tu as disputé ?

J’ai pu sentir les exigences du haut niveau. En Ligue 1, cela va plus vite, il faut être plus attentif. Il s’agit d’une compétition où il faut engranger des points. C’est donc différent de ce que j’ai pu voir lors des matches de préparation.

 

 

Comment vois-tu la suite de ta saison ?

Je vais continuer de travailler au quotidien, à l’entraînement. Je prends tous les conseils des anciens et des coaches. Je ne me prends pas la tête.

 

 

Les coachs communiquent-ils avec toi concernant ton avenir et le rôle que tu auras à jouer au sein de ce groupe ?

Oui, de toute façon tout est clair pour moi. Il y a Benoît Trémoulinas et Florian Marange à mon poste. Je travaille aux entraînements, quand le coach aura besoin de moi je répondrai présent. Je vais essayer de disputer des bouts de matches quand on me donnera ma chance. Je verrai ce que j’ai à faire.

 

 

Il t’arrive de redescendre avec la CFA. Sens-tu que ton rôle a évolué au sein de cette équipe par rapport à ton statut de joueur professionnel ?

Effectivement, mon statut compte mais il ne faut oublier mon année en National. J’ai une expérience supérieure à celle des joueurs de la CFA. Il faut que je puisse les aiguiller et les aider quand je redescends. Cela me donne un rôle important.

 

 

 

 

Comment sens-tu le groupe professionnel et quelles ambitions pouvez-vous viser cette année ?

Il y a un bon groupe qui travaille sur la continuité de la saison dernière. J’espère que cela va continuer ainsi. Nous avons la possibilité de faire de belles choses. Nous verrons comment cela va se passer. Nous pouvons finir très haut.

 

 

Girondins.com