• Non classé

Diabaté: « Être constant pendant tout le match »

Voici une interview de Cheick Diabaté sur le site officiel. Il revient sur le match de samedi dernier contre Dijon. Pour lui, ce sont les Girondins qui ont perdu leur match et non Dijon qui a gagné le sien. Après avoir réalisé une bonne 1ère période, ils auraient du rentrer à la pause avec au moins 1 but d’avance mais le manque efficacité a été fatal et en seconde période ils l’ont payaient cash, d’autant qu’ils ont été aussi moins bons.

 

Désormais, pour Diabaté, il est plus que temps d’engranger des points et de gagner les 2 matchs qui viennent et qui se jouent à domicile. Il nous parle aussi de sa complicité de jouer avec Yoan Gouffran devant.

 

 

 

Bonjour Cheick, comment vas-tu cette semaine ?

 

Je vais très très bien. Tout se passe bien.

 

 

Revenons brièvement sur le match face à Dijon. Qu’as-tu pensé de cette rencontre ?

 

Je peux me tromper, mais je pense que nous étions bien en 1ère mi-temps. Nous nous sommes procuré des occasions, mais nous n’avons pas eu la chance de marquer. C’était une belle 1ère mi-temps. Puis, en 2ème mi-temps, ils ont marqué. A partir de là, nous ne pouvons pas dire que nous avons réalisé une bonne partie. Nous n’avons pas été bons en 2ème mi-temps.

 

 

Tu as eu quelques occasions en 1ère période et tu as notamment touché la barre…

 

Oui, comme je disais, tout ça s’est passé durant la 1ère mi-temps, car nous étions bien dans la partie. On arrivait à récupérer les ballons ainsi qu’à se trouver facilement. Cela nous a permis de nous créer des occasions. Nous n’avons pas eu la chance de trouver l’ouverture. Si nous avions réussi à continuer sur la même voie lors de la 2ème mi-temps, nous aurions pu obtenir un résultat. Malheureusement, ils ont marqué à 2 reprises, rendant le match difficile.

 

 

Vous affrontez Caen samedi. Que penses-tu de cette formation ?

 

Il s’agit d’une bonne équipe. Je respecte toutes les formations, mais nous avons besoin de gagner, surtout à domicile. C’est ce qui nous manque. Nous ne l’avons toujours pas emporté chez nous depuis le début du championnat. Nous devons gagner car nous jouons devant nos supporters qui nous soutiennent du début jusqu’à la fin. Il faut leur faire plaisir. Nous devons nous donner à fond pour gagner à domicile. Nous avons 2 matches d’affilée devant nos supporters, face à Caen puis Nancy. Il faut faire quelque chose.

 

 

 

 

Caen est une équipe portée vers l’offensive. Elle est la 4ème attaque de L1, mais encaisse beaucoup de buts. Cela risque donc d’être une rencontre où il y aura des espaces et donc de nombreuses occasions…

 

Pour moi, quand nous jouons bien, cela nous permet d’obtenir des occasions et donc de gagner, que ce soit contre Caen ou contre n’importe quelle autre équipe. Il faut être bon pendant 90 minutes. Si nous arrivons à bien commencer le match, il faudra ensuite réussir à bien le terminer. C’est comme cela que nous arriverons à gagner nos rencontres.

 

 

A titre personnel, tu n’as pas marqué depuis la rencontre face à Montpellier, mais tu as réussi une passe décisive face à Ajaccio. Est-il important pour ta confiance de vite retrouver le chemin des filets ?

 

C’est important de marquer. Cela fait partie du travail de l’attaquant. Cependant, lorsque nous jouons à plusieurs attaquants, si nous voyons que nous sommes moins bien placés, alors faire une passe décisive est tout aussi important. Personnellement, mon principal objectif avant chaque match est de me donner à fond. Je veux faire tout ce que je peux pour aider l’équipe. Cela peut aussi bien être le fait de marquer que de faire marquer, voire même de bien défendre. Je sais qu’il existe des périodes où les attaquants ont moins de réussite. Lors de ces moments-là, il faut faire marquer ses partenaires quand on en a l’opportunité.

 

 

Pour finir, cela fait un petit moment que tu es associé à Yoan Gouffran à la pointe de l’attaque. Comment se passe votre entente ?

 

Cela se passe très bien. Nous arrivons à nous comprendre sur le terrain. Nous nous parlons. Quand nous jouons ensemble devant, je sais qu’il a besoin de moi et que j’ai besoin de lui.

 

 

source: girondins.com