• Non classé

M.Trésor: « La vigilance devra être de mise »

Voici les propos de Marius Trésor sur le site officiel, qui nous parle du déplacement à Dijon samedi soir. Il revient aussi sur Yoan Gouffran et son réveil et nous parle aussi du très bon début de saison de Nicolas Maurice-Belay.

 

 

 

 

Bonjour Marius. Revenons sur le match de Paris. Qu’en as-tu pensé ?

 

Il y avait de la place pour remporter ce match. C’est dommage. Bordeaux a fait une bonne 1ère mi-temps. Nous encaissons un but sur un ballon que nous perdons 3 fois. L’équipe a vite réagi en revenant très rapidement au score. En 2ème période, nous avons plus souffert. L’équipe parisienne est revenue sur le terrain avec d’autres intentions. Peut-être est-ce du au discours d’Antoine Kombouaré à la mi-temps. Bordeaux était plus en difficulté pendant les 20 premières minutes de la 2ème période mais n’a pas fléchi. Nous nous apercevons que les 25 dernières minutes de jeu sont à l’avantage des Girondins. C’est dommage que nous n’ayons pas pu conclure les occasions que nous nous sommes procurées.

 

 

La trêve internationale ne va-t-elle pas couper la dynamique dans laquelle l’équipe commençait à s’installer ?

 

Le calendrier est comme cela. Mais il est vrai que cette trêve interrompt un peu cette bonne dynamique. Après la victoire face à Ajaccio et le bon match face à Paris, si nous avions pu enchaîner avec Dijon, je pense que cela aurait été mieux. De plus, cette équipe dijonnaise a concédé une lourde défaite face à Caen. Si nous les avions affrontés après cette rencontre, l’équipe aurait été en plein doute. C’était peut-être le moment pour Bordeaux de jouer sur cela. Mais la trêve aussi de bons côtés. Elle permet aux joueurs et à l’entraîneur de décompresser et de bien se préparer pour le match à venir.

 

 

Que penses-tu de cette équipe dijonnaise ?

 

Elle a surpris en début de saison. Cette équipe semble être assez joueuse. Cela leur joue aussi de mauvais tours. C’est la plus mauvaise défense du championnat. Lorsque les Dijonnais ont affronté Marseille, ils ont réussi à remonter au score alors qu’ils étaient menés 2 buts à 0. Sans une erreur d’appréciation de leur gardien, ils auraient pu tenir en échec Marseille. Dijon est donc une équipe qui possède un potentiel offensif. Il va falloir être vigilent. Ils ont un garçon assez fantasque qui inscrit des buts dans n’importe quelle position. Il s’appelle Brice Jovial. Lorsqu’il est entré sur le terrain lors du match contre Marseille, c’est lui qui a réduit le score. Contre Paris, il avait aussi fait des merveilles. Il va falloir faire très attention à ce garçon. Si Bordeaux est dans la même disposition que contre Paris et Ajaccio, nous pourrions normalement, ramener un résultat positif de ce déplacement.

 

 

Que faudra-t-il faire pour les mettre en danger ?

 

Il faudra simplement laisser le moins d’espace possible pour l’équipe adverse. Je compare toujours une équipe de football à une maison. Si les fondations de la maison sont solides, au premier coup de vent, la maison a des chances de résister. En football c’est la même chose. Si nous sommes costauds défensivement, nous pouvons résister et pouvons être capables de marquer des buts.

 

 

 

Un petit mot sur Yoan Gouffran ?

 

Il semble avoir retrouvé la plénitude de ses moyens. Il a réussi à Ajaccio son 1er doublé avec Bordeaux. C’est bon signe. C’est encore lui qui a égalisé contre Paris. Il est actuellement dans une très bonne passe. Je pense que s’il a les ballons, il fera tout pour les mettre au fond. Lorsqu’il était à Caen, il pouvait être à la fois meilleur buteur et meilleur passeur. Il a donc du potentiel. Les autres doivent suivre le pas. Il est vrai qu’il revient de loin. Il a manqué 3 mois la saison précédente puisqu’il s’était fracturé la malléole lors du match contre Caen.
En milieu récupérateur nous avons Landry Nguemo et Jaroslav Plasil. Cela semble très bien se passer. Sur le côté gauche il y a Benoît Trémoulinas et Nicolas MauriceBelay. Tous les 2 tournent à plein régime. Il est vrai qu’en début de saison, Nicolas Maurice-Belay ne faisait qu’une bonne mi-temps et il levait un peu le pied en 2ème. Aujourd’hui, nous nous apercevons qu’il arrive à faire tout le match sur le même rythme. Si cela reste aussi performant, nous devrions automatiquement voir un peu plus la lumière.

 

 

Comment sens-tu cette équipe bordelaise actuellement ?

En période de trêve internationale, nous ne pouvons pas réellement travailler puisque nous n’avons pas l’effectif au complet. Heureusement pour Bordeaux, il n’y a que quelques internationaux qui sont partis jouer en sélection. Les joueurs restés ici, ont quand même bien travaillé pour bien préparer le match de Dijon. Si l’équipe pouvait engranger un maximum de points sur les 3 matches à venir, c’est-à-dire Dijon, Caen et Nancy, nous pourrions nous déplacer à Marseille en bombant un peu plus le torse (rires).

 

 

source: girondins.com