• Non classé

Marius Trésor: Difficile mais pas impossible.

Sur le site officiel, Marius Trésor revient sur la victoire à Ajaccio et évoque la rencontre de Dimanche contre le PSG, dont la tâche ne sera pas facile mais pas impossible.

 

Il rappelle que les parisiens n’ont plus gagné à Chaban-Delmas depuis la saison2005/2006 et il les trouve moins costaud par rapport au début  du championnat.

 

 

Voici son interview:

 

Bonjour Marius. Quelle analyse fais-tu de la rencontre face à Ajaccio ?

 

L’opposition m’a paru plutôt faible. Cette équipe ajaccienne avait quand même réussi à obtenir le nul à Lyon. Nous pouvons donc nous apercevoir que les matches ne se ressemblent pas. Cette rencontre était plus importante pour Ajaccio que pour Bordeaux. En cas de victoire, les Corses pouvaient passer devant nous. Finalement, c’est le contraire qui s’est produit. Bordeaux a été solide. Et les 2 buts marqués coup sur coup ont un peu coupé l’herbe sous le pied des Ajacciens. Il est vrai qu’à aucun moment nous n’avons senti l’équipe corse capable de mettre les Girondins en difficulté. Cela est peut-être du au fait que Bordeaux a su régler les quelques petits problèmes qu’il rencontrait depuis le début de saison. Cela nous a permis de jouer plus sereinement.

 

 

Dimanche, Bordeaux reçoit Paris. A quel type de match pouvons-nous nous attendre ?

 

Ce sera une rencontre très difficile. Cette équipe parisienne reste sur 6 victoires consécutives. Tout le monde en fait le futur champion de France. C’est une raison de plus pour les Bordelais de montrer qu’ils sont capables de tout sur un match. Si nous pouvions aussi enchaîner une 2ème victoire, cela ne serait que bénéfique pour la suite du championnat. Lorsque nous regardons les chiffres, nous nous apercevons qu’en 36 confrontations, Paris n’a gagné qu’à 6 reprises. La dernière fois qu’ils sont venus décrocher une victoire c’était lors de la saison 2005/2006. Depuis, les Girondins ont remporté les rencontres à chaque fois. Il faut que Bordeaux reste sur cette bonne dynamique. Si nous pouvions rester 15 jours à savourer une victoire sur le leader du championnat, cela serait extraordinaire (sourire). Mais pour cela, les Bordelais devront être très solides sur le terrain et dans la tête. Ils ne devront pas laisser les Parisiens s’installer auquel cas nous risquerions de souffrir.

 

 

 

Paris joue un match d’Europa League ce soir, 3 jours avant de se déplacer à Bordeaux. Penses-tu que cela peut avoir une influence sur la rencontre ?

Non je ne pense pas. Lorsque nous regardons le parcours de Bordeaux en Ligue des Champions il y a quelques années, les Girondins arrivaient très bien à enchaîner les matches. Cela ne les empêchaient pas de gagner. Beaucoup de joueurs préfèrent jouer tous les 3 jours surtout en période de victoires. Je pense que l’équipe parisienne est dans cette dynamique. Toutefois, il est vrai que Paris ne joue pas aussi bien qu’en début de saison. Ils ont concédé  une défaite à domicile contre Lorient et se sont inclinés face à Dijon en Coupe de la Ligue après avoir mené 2 buts à 0. Je pense que le PSG n’est pas aussi serein qu’en début de championnat. Bordeaux peut en profiter. Mais il faudra être vigilant. Nous nous apercevons que même si les Parisiens ne dominent pas complètement leurs adversaires, ils arrivent toujours à inscrire un but de plus qu’eux.

 

 

 

A qui ou à quoi faudra-t-il faire tout particulièrement attention contre Paris ?

 

Les Bordelais devront garder à l’œil tout le bloc parisien. Nous savons que les Parisiens possèdent un gros potentiel offensif. Nêne, Kévin Gameiro, Jérémy Menez et Pastore sont vraiment les 4 atouts offensifs les plus dangereux. Si les Girondins n’arrivent pas à museler ces 4 joueurs-là, nous pourrions être en difficulté. Derrière, nous nous apercevons qu’ils ne sont pas très sereins. Contre Caen, nous avons vu une défense fébrile et un gardien peu à l’aise sur les coups de pieds arrêtés. Si Bordeaux arrive à retrouver la justesse qui faisait la force de l’équipe les saisons précédentes sur coups de pieds arrêtés, cela sera un point très positif pour les Girondins.

 

 

Un pronostic ?

 

Tout ce que je souhaite, c’est que Bordeaux inscrive 1 but de plus que Paris (rire)

 

 

source: girondins.com