• Non classé

Chalmé: «Un match à ne pas manquer »

Voici une interview de Mathieu Chalmé, paru sur le site officiel. Il revient sur le match d’Ajaccio, satisfait d’avoir ramené les 3 points de la victoire et d’avoir pu être titulaire. Cette victoire permet de mieux préparer le match de Dimanche contre Paris, même si l’opposition sera plus rude que celle face à Ajaccio. Pour se faire, les girondins devront jouer compact pour mettre les parisiens en danger.

 

 

 

Voici l’interview:

 

Bonjour Matthieu. Les Girondins ont signé une belle victoire à Ajaccio (0-2). Elle doit faire beaucoup de bien au groupe ?

 

Oui, cette victoire fait du bien au groupe. C’est bon pour le moral et la confiance. Nous étions attendus au tournant, nous le savions. Avant ce match, nous étions en position de relégable. Pour nous, c’était nouveau. D’un autre côté, nous nous y attendions depuis un petit moment. A force de ne pas avoir de résultats, nous savions que nous pouvions y entrer. Avoir pu rebondir sur ce match en Corse est le plus important. Surtout, nous voulions créer une dynamique positive à partir de cette partie. A nous de confirmer dès dimanche face au Paris SG.

 

 

Face à Ajaccio, nous avons vu une équipe bordelaise concentrée à 100% de la 1ère à la dernière minute. Dans les matches précédents, l’équipe avait toujours des passages à vide. Qu’est-ce qui a changé ?

 

C’est peut-être le fait d’être averti et aussi avoir la volonté de ne pas commettre les mêmes erreurs que par le passé. Nous sommes rentrés au vestiaire à la pause en menant 0-2. Nous nous sommes dit qu’Ajaccio allait encore y croire car nous avions fait des erreurs sur les matches précédents. Beaucoup d’équipes savent que nous avons du mal à tenir le score depuis le début de la saison. Il fallait être concentré jusqu’au bout pour conserver ce résultat. C’était le mot d’ordre à la mi-temps. Il fallait se souvenir des erreurs que nous avions commises. Tout le monde est resté concentré sur sa tâche et appliqué jusqu’à la dernière minute. C’est positif.

 

 

Une fois le 2ème but inscrit, vous avez pensé à ces situations où vous meniez 2-0 dans des matches précédents sans avoir réussi à les gagner ?

 

Oui, forcément. C’est pour cela que nous avons accentué nos efforts sur la concentration et l’application. C’était le discours du coach mais aussi des joueurs. Il fallait absolument éviter de faire les mêmes erreurs et rapporter cette victoire qui était importante.

 

 

 

Sur un plan personnel, tu n’avais pas joué depuis 3 semaines. Comment t’es-tu senti physiquement ?

 

Ça allait. Offensivement, je n’ai pas pris de risques. Je voulais d’abord me concentrer sur mes tâches défensives. Pour moi, c’était le plus important. Nous avons des joueurs capables de faire la différence devant. Je voulais bien gérer mon match et cela s’est plutôt bien passé dans l’ensemble. Je suis plutôt satisfait mais la priorité, c’était de gagner le match, pas mon cas personnel. Je suis très content d’avoir joué mais surtout d’avoir ramener cette victoire. La défense n’a pas pris de but. C’est une soirée très positive, aussi bien pour l’équipe que pour moi.

 

 

Désormais, Paris se présente devant vous. Cela va être un gros challenge ?


Oui, c’est un gros challenge. Paris est 1er du championnat et cette équipe est en pleine confiance. Ils ont fait un gros recrutement. Nous savons que ce sera très, très difficile mais, sur un match, tout est possible. A nous de faire ce qu’il faut pour enchaîner avec une nouvelle victoire. Cela nous permettrait de lancer une dynamique intéressante.

 

 

Paris a un effectif très impressionnant. Quand on est joueur, c’est un match que l’on redoute ou, au contraire, vous avez très envie de le jouer ?


Un peu des deux ! Ce qui domine est quand même l’envie de le jouer et de se mesurer à une telle équipe. En même temps, nous le redoutons un petit peu car nous savons qu’ils sont très forts. Nous n’avons pas envie d’être ridicules. Ce mélange de sentiment nous donne un rendez-vous très excitant. C’est une bonne pression. Nous allons pouvoir nous jauger face à une très bonne équipe de Paris.

 

 

Selon toi, faut-il s’inspirer des matches de Lille et Montpellier où l’équipe a montré beaucoup de solidarité en exploitant les contres à fond ou faut-il aller jouer chez eux ?

 

Nous verrons bien. Nous pouvons mettre une tactique en place avant le match mais il sera peut-être difficile de la maintenir. Tout dépend des circonstances de la rencontre. Pour nous, le plus important sera de jouer notre jeu, de retrouver un vrai bloc-équipe à l’image de ce que nous avons vu à Ajaccio. Il faudra être proche les uns des autres. Dans leur camp ou dans le notre, la priorité sera d’avoir des lignes compactes. Il faut laisser un minimum d’espaces. Si nous réussissons cela, nous pourrons les inquiéter. Nous allons bien travailler cette semaine et nous verrons plus tard pour la tactique.

 

 

source: girondins.com