• Non classé

Galtier : « un objectif important »

 

 

Christophe Galtier, coach de l’ASSE, regrette que ce match se situe le dernier jour du mercato et en pleine trêve international.

 

Christophe, comment allez-vous pallier l’absence des internationaux, des suspendus et des blessés pour ce rendez-vous de Coupe de la Ligue ?

 

Nous allons faire une belle promotion de notre centre de formation sur ce match-là. Sur la feuille de match figureront beaucoup de jeunes issus de notre centre de formation. C’est à croire que la Coupe de la Ligue doit servir à ça, non ? Promouvoir la formation française.

 

Nous vous sentons agacé par cette programmation pendant la trêve internationale ?

 

Oui. Je suis agacé par la programmation et par la date choisie, le 31 août c’est-à-dire le jour de clôture du mercato. Le match face à Bordeaux peut finir à 23h15…avec une qualification ou pas et une incidence sur le recrutement. Effectuera-t-on le même recrutement dans le cas de figure d’une qualification que dans celui d’une élimination. Si tous les matches avaient eu lieu le 30 août, cela laissait un délai supplémentaire.

 

 

Quelle place accordez-vous à la Coupe de la Ligue ?

 

C’est un objectif important. Les Coupes nationales pour l’ASSE, c’est un objectif important.

 

 

Quel regard portez-vous sur Bordeaux ?

 

Bordeaux compte également des joueurs partis en sélections, d’autres blessés ou incertains. Francis (Gillot) a des difficultés à composer son équipe. Moi également. Bordeaux sera comme nous, avec beaucoup de conviction et d’incertitudes.

 

Le 1er match de championnat face à Bordeaux peut-il vous servir ?

 

Non, d’abord parce que ce ne seront plus les mêmes joueurs sur le terrain. Et surtout parce que c’est un match de Coupe à élimination directe. Il faut que notre jeunesse donne tout pour se qualifier. Nous allons jouer avec nos armes. Nous ferons tout pour se qualifier. C’est la volonté de tous. Nous devrons jouer avec beaucoup de générosité et de cœur. Il faut se qualifier. Il ne faudra pas calculer mais se battre jusqu’au bout.

 

Source : girondins.com