• Non classé

Bellion : « retrouver cette forme »

 

 

David Bellion qui faisait son retour sur les terrains après sa longue blessure, s’est (re)blessé à un match avec la CFA le week end dernier. Il revient pour le site officiel sur sa situation et le début de saison des girondins.

 

Bonjour David, comment vas-tu ?

 

Cela va relativement bien. J’espère être bientôt rétabli. Je n’ai pas eu beaucoup de chance. Je revenais d’une longue blessure. J’ai fait un match en réserve pour retrouver le rythme et au bout de 40 minutes je me suis pris un tacle assassin. Cela m’a valu une entorse avec une petite rupture partielle des ligaments. Cela m’a fait un peu peur, mais je travaille bien avec le staff, donc ça va.

 

As-tu une idée de la date à laquelle tu pourras retrouver les terrains ?

 

Non, je ne sais pas du tout pour le moment. Le staff médical ne veut pas me le dire pour l’instant. Selon l’état de ma cheville, je fais du travail spécifique.

 

Tu revenais à peine d’une longue blessure, as-tu la sensation d’avoir un peu la “poisse” ?

 

Je ne sais pas s’il y a une question de chance ou de malchance. C’est un événement imprévu. Cela arrive à tout le monde. A ce niveau-là, c’est clair que ce n’est pas de la réussite.

 

 

Quel bilan dresses-tu à l’issue des 3 premiers matches du club ?

 

Je pense qu’il est toujours très difficile de faire un bilan en début de saison. Le climat est difficile, il fait chaud. Le match contre Auxerre était très compliqué avec cette température. C’est difficile de jouer dans ces conditions même s’il est vrai que c’est pareil pour les 2 équipes. Au niveau du contenu, ça a l’air d’aller. Il y a un manque de réussite, que ce soit en défense ou en attaque. Mais nous voyons à l’entraînement qu’il y a de la volonté, cela joue bien. C’est difficile parce que c’est le début de saison pour tout le monde. Si nous regardons le niveau de toutes les équipes en ce moment, nous voyons que personne n’est vraiment à son niveau. Je pense que les choses seront plus claires d’ici 2 à 3 semaines.

 

Que faudra-t-il faire de plus pour s’imposer à Valenciennes ?

 

Il faut attendre que la préparation soit digérée. Nous avons une bonne équipe, et un bon groupe d’entraîneurs. Nous adhérons bien au projet. Nous sommes prêts à 80 – 90 %. Il faut juste le temps de retrouver le rythme de la compétition. Cela englobe le mental, le physique, le repos.

 

Francis Gillot a souvent répété qu’il voulait un attaquant qui prenne la profondeur. Tu as ce profil. Cela te donne-t-il de l’espoir pour la suite ?

 

Oui, bien sûr. Je suis à Bordeaux car j’ai de l’espoir. Je reviens de 2 saisons presque chaotiques, pour x raisons et cela a été difficile. Le courant passe bien avec l’entraîneur. Je sais ce que je suis capable de faire, en étant en forme. Il faut que je retrouve cette forme.