• Non classé

Gillot « On a des pistes »

 

 

La présentation de Nicolas Maurice Belay est intervenue lors de la conférence de presse après la première séance d’entraînement dirigée par Francis Gillot. L’ex sochalien est revenu sur son arrivée en Gironde, et les raisons qui l’ont poussé à accepter cette proposition.

 

« Quand un club comme Bordeaux vous appelle, on ne réfléchit pas trop longtemps. J’étais en vacances, donc ça a pris du temps, mais ma décision était prise depuis un moment. Le coach m’avait dit en fin de saison qu’il souhaitait retravailler avec moi et c’était aussi mon cas »

 

 

Son entraîneur poursuit en évoquant à son tour ce choix de faire appel aux qualités de Nicolas Maurice Belay.

 

« À partir du moment où il était libre, j’ai tout de suite pensé à lui. Je l’ai sous ma coupe depuis trois ans, il progresse et est intéressant dans le football moderne. Il va créer des décalages sur son côté.»

 

 

Mais la conférence ne s’est pas limitée à cette présentation comme on pouvait s’y attendre. Le mercato a également été évoqué, principalement en ce qui concerne les départs, et notamment les discussions autour du transfert d’Alou Diarra. Le président bordelais Jean-Louis Triaud s’est montré très clair à ce sujet, et évoque une nouvelle fois la clause du joueur.

 

« On avait un deal moral avec Alou. En cas de non-participation à la Ligue des Champions, la porte était entrouverte pour un départ cet été. Nous avions précisé les conditions à cette époque et se sont toujours les mêmes. Marseille le veut, ils n’ont qu’à remplir ces conditions »

 

S’il venait à partir, le nouvel entraîneur bordelais semble déjà avoir son idée sur les pistes qui permettront de le remplacer dans l’effectif girondin.

 

« On a des pistes, mais il faut que ça se fasse très vite. Le fait d’attendre nous coince pas mal d’opportunités. »

 

 

Le cas de l’attaquant Fernando Cavenaghi était également à l’ordre du jour. Le président bordelais avoue notamment ne plus avoir de nouvelle du joueur ou de son agent depuis huit jours. Et cette demande de vacances ne cacherait-elle pas le désir de négocier en Argentine, comme les rumeurs l’évoquent depuis quelques jours ?

 

« J’ai effectivement eu son agent au téléphone qui m’a expliqué que Fernando allait résilier son contrat avec Porto Alegre. Seulement, je n’ai plus de nouvelle depuis huit jours, donc je ne sais pas où nous en sommes. De toute façon, il est encore sous contrat avec Bordeaux pour une saison. Il a eu peu de vacances depuis son départ l’été dernier. D’après son agent, il va prendre une dizaine de jours de repos »

 

 

Source: l’equipe.fr