• Non classé

« Remettre Bordeaux à sa place »

Enième bilan de cette saison cauchemardesque, réalisé cette fois-ci par Matthieu Chalmé pour Football365. Le latéral droit bordelais revient également sur l’avenir du club. Le départ d’Alou Diarra est notamment évoqué, ainsi que l’arrivée du nouvel entraîneur, Francis Gillot, dont la philosophie de jeu semble plaire.

 

 

 

 

Matthieu Chalmé, quel regard portez-vous sur la saison écoulée ?

C’était une saison très difficile. Forcément, ce n’est jamais évidemment quand on n’arrive pas à aller le plus haut possible. C’est très frustrant. On a limité la casse car on aurait pu terminer bien plus bas que notre classement final. C’est une saison très décevante et Bordeaux doit faire beaucoup mieux que ça.

 

Pensiez-vous vivre une saison aussi difficile ?

On savait que ça allait être compliqué, ça c’est sûr, car on venait de perdre des joueurs avec pas mal d’expérience mais on ne pensait pas que ça allait être aussi dur. On a loupé tous les tournants qu’on a eus dans la saison et à un moment donné, on a freiné.

 

Avec du recul, quelles en sont les causes ?

Il y en a plusieurs mais la principale est que les joueurs n’ont pas été au niveau.

 

La mayonnaise n’a également pas pris avec les nouveaux venus ?

On a recruté de jeunes joueurs pour la plupart avec une petite expérience. Ils sont arrivés dans un club qui a vécu six mois difficiles. Ça n’a pas été évident pour eux. On ne les a pas aidés non plus à être au meilleur niveau. Tout ça a donné une saison moyenne pour tous les joueurs, voire médiocre.

 

Jean Tigana n’est pas exempt de tout reproche…

Forcément, il assume une part de responsabilité car on est tous dans le même bateau. Mais comme je vous dis, le coach n’a pas joué et ce n’est pas lui qui était sur le terrain donc ce sont nous les premiers responsables.

 

D’un point de vue personnel, la saison a été difficile aussi…

Je n’ai pas bien vécu cette saison à titre individuel. Ce club me tient à cœur. Je suis quelqu’un de très ambitieux. Ne pas jouer une coupe d’Europe pour la deuxième année consécutive, pour un club comme Bordeaux, c’est trop. Je n’ai pas fait une bonne saison, je n’ai pas joué tous les matchs, c’est pour ça que je suis en train de me re-booster pour l’année prochaine, pour démontrer que c’est un accident tout simplement.

 

Avez-vous douté cette saison ?

On doute toujours quand on perd sa place. J’ai continué à travailler et sur la fin de saison, ça s’est mieux passé. Il faut que je me serve de ça pour l’année prochaine et surtout rebondir. A moi de mieux me préparer durant les vacances pour faire une grosse saison.

 

Vous restez donc à Bordeaux pour rebondir ?

Oui, je n’ai pas envie de quitter Bordeaux aujourd’hui. Bordeaux ne m’a pas demandé de partir non plus. A partir de là, j’ai envie de remettre Bordeaux à sa place et de faire une grande saison. Je n’ai pas envie de vivre des saisons comme on vient d’en vivre. On a recruté un très bon entraîneur. A nous, les joueurs, de nous mettre dans les meilleures conditions pour réaliser une belle saison.

 

Justement, que pensez-vous de Francis Gillot ?

Je ne le connais pas personnellement. Mais ça fait quelques années que je suis dans le milieu et que je le vois. Quitter un club européen pour un autre qui ne l’est pas, il faut être costaud. Il savait dans quelle situation est Bordeaux. Il n’a pas eu peur de venir. J’aime les gens comme ça qui sont déterminés. Il a démontré tout au long de sa carrière d’entraîneur qu’il avait un style de jeu et une approche particulière du football. Ça me convient parfaitement. On a vu ce qu’il a fait avec Sochaux, en donnant une véritable identité de jeu. Bordeaux a toujours été meilleur dans un football offensif comme le prône Francis Gillot. Cela me plaît en tout cas. Je me souviens de Sochaux au match retour à Bordeaux, ça m’avait impressionné. J’espère qu’on va réussir de notre côté. Je ne vois pas pourquoi on ne réussirait pas.

 

La préparation estivale va être essentielle pour réussir une belle saison.

Oui, c’est toujours important de faire une bonne préparation, ça vous met dans les meilleures conditions. Ensuite, c’est à nous les joueurs d’être au niveau. Mais faire une bonne préparation ne nous garantit pas de faire une bonne saison. En tout cas, nous les anciens, on doit se mettre en avant et montrer l’exemple à tout le monde. Tout ça se passera durant la préparation.

 

Comment percevez-vous le départ de votre capitaine, Alou Diarra ?

On savait qu’Alou disputait sa dernière saison si Bordeaux ne se qualifiait pas en coupe d’Europe. C’est quand même le capitaine de l’équipe de France et, à un moment donné, un joueur de l’équipe de France ne peut pas rester longtemps sans jouer une coupe d’Europe, ça peut lui porter préjudice. Alou était important pour nous dans le vestiaire et dans le jeu. Aux dirigeants de faire les efforts pour le remplacer. C’est un gros joueur pour nous de perdu. Ça va être dur de le remplacer mais on n’a pas le choix.

 

Justement les Bleus, y pensez-vous encore ?

Aujourd’hui, pas du tout. Ma priorité c’est avant tout de retrouver mon niveau sur toute une saison avec Bordeaux. Après on verra ce qui se passera. Le plus important pour moi, c’est de refaire une belle saison et que Bordeaux regagne.