• Non classé

Tresh’ buteur à la Réunion

 

 

De retour sur son île de la Réunion, Benoit Tremoulinas a déjà rechaussé les crampons, afin de participer à la deuxième édition du Trophée de la Ville de Saint-Denis, qui opposait la sélection kréopolitaine à l’Afrique du Sud. Guillaume Hoarau, Fabrice Abriel, Dimitri Payet et Wilfried Moimbé étaient notamment présents pour cette rencontre. Auteur d’un bon match, le latéral gauche bordelais revient sur cette prestation, arrivant au terme d’une saison éprouvante.

 

“Comme je n’étais pas au meilleur de ma forme, c’était un bon deal avec le coach de jouer au milieu. J’avais prévu de jouer tranquille mais je n’ai pas pu. […] (Concernant l’influence de la préparation de la veille sur sa prestation) Peut-être ? Non, c’est le fait d’être avec mes proches, l’air de la Réunion. J’étais cuit au bout de dix minutes. J’ai même demandé au coach de sortir, heureusement qu’il ne m’a pas écouté.”

 

 

Il envoya d’ailleurs un penalty sur la barre transversale avant d’inscrire le but quelques secondes plus tard, et ne manque pas de narrer cette action avec humour.

 

“Au départ, je voulais faire un une-deux avec la transversale (rires). Non mais les potes ont assuré derrière. Le ballon m’est vite revenu. J’étais fatigué et déçu, j’ai eu du mal à me replacer. […] Oui, un but du droit, c’est vraiment fou ! […] C’est vrai que je marque à chaque fois que je viens. L’île me réussit trop bien mais ça, je le savais !”

 

 

Pour conclure, Benoit tire le bilan de cette compétition, autant sur le terrain qu’en dehors, malgré les conditions climatiques peu favorables à ce type d’évènements.

 

“Je me suis encore éclaté avec les Kréopolitains. On a une complicité à l’extérieur qui se retrouve sur le terrain. On s’apprécie tous et même si on ne s’entraîne pas ensemble, on voit que sur terrain, on peut faire de belles choses. […] La pluie fait partie du football, on fait avec. C’est dommage pour les spectateurs qui ne s’étaient pas préparés. On a une petite pensée pour eux car ce n’est pas agréable de suivre un match dans de telles conditions. Mais ils sont restés jusqu’au bout, cela veut dire qu’on a fait ce qu’il fallait. Et nous en sommes fiers.”

 

 

Source: Clicanoo.re