• Non classé

« Un intérêt économique certain »

Le projet de Grand Stade poursuit son chemin, et le choix du constructeur interviendra au cours des prochaines semaines (courant juillet). Chargé de mission à la mairie de Bordeaux pour cet ouvrage, Thierry Guichard a évoqué les différentes raisons qui ont conduit les collectivités à envisager la construction de ce nouveau stade à Bordeaux.

 

«Il y a plusieurs raisons. Tout d’abord Chaban-Delmas ne répond plus au cahier des charges imposé par l’Euro 2016. Il n’est plus assez moderne. Surtout, parce que l’agglomération y a un intérêt économique certain. […] Nous n’avons pas à proprement parler fait d’étude sur les retombées économiques possibles pour Bordeaux et son agglomération. Mais, soyons clairs, les clubs sont des machines à business.Ils sont de véritables entreprises qui créent de l’activité. Une richesse qu’ils réinjectent dans le tissu local.»

 

 

Cette construction devrait permettre à terme, d’augmenter les recettes billetterie perçues. Il serait d’ailleurs envisager de les multiplier par deux, notamment en multipliant les zones d’accueil à prestations (loges …). Les recettes annexes sont également évoquées.

 

«Actuellement, Chaban-Delmas dispose de 1.176 places à prestations (loges, places affaire ou prestige) qui rapportent 3,4M€ sur les 10M€. Demain, le nouveau stade en proposera 4.000. Les Girondins nous ont dit qu’ils espéraient multiplier par deux leurs recettes billetterie. […] Évidemment le but est qu’il se passe autre chose que du foot dans ce stade. Même si nous n’avons pas prévu dans le cahier des charges d’espace commercial attenant du fait de la proximité de Bordeaux-Lac, il y aura une boutique, un restaurant et surtout des espaces réceptifs que le partenaire privé pourra utiliser comme il le souhaite pour développer les revenus.»

 

 

Pour terminé, Thierry Guichard évoque plus particulièrement l’aspect financier, et notamment le loyer du club bordelais, mais également la possibilité de naming.

 

«Schématiquement les Girondins devraient nous verser entre 6M€ et 7M€ de loyer par an. Ce loyer est composé de quatre redevances moins ces recettes garanties dont pourra faire partie le naming, c’est-à-dire la possibilité pour une marque de donner son nom au stade à l’image du MMArena auMans. Nous avons inscrit cette possibilité dans le cahier des charges. Si ces recettes sont supérieures à ce qui était prévu, nous y serons intéressés. […] La construction du stade coûtera sans doute plus que 165M€ mais ce surcoût sera financé par le partenaire privé.»

 

 

Source: Le Journal des Entreprises

 

Merci à Daemond14