• Non classé

Krychowiak, ce « warrior »

 

 

Élu joueur de l’année du Stade de Reims par les supporters du club et internautes, Grzegorz Krychowiak fait l’hunanimité en Champagne. Le joueur polonais vient de réaliser une saison pleine en Ligue 2 (35 matchs, 34 titularisations, 2997 minutes de jeu en Ligue 2, soit le jour le plus utilisé, pour deux buts et une passe décisive), et semble déjà être regretté par tout un club. Son entraîneur, Hubert Fournier, qui apparait comme le mieux placé pour parler de Grzegorz, ne tarit pas d’éloges envers son ex-joueur.

 

« C’est un exemple. Le genre de joueur que l’on rêve d’entraîner. C’est le baromètre de l’équipe, assure Fournier, les rares fois où il n’était pas sur le terrain, on l’a remarqué »

 

 

Quant au joueur, son bilan de l’expérience champenoise s’avère positif, et semble d’ores et déjà prêt à affronter la concurrence bordelaise pour s’imposer, et parvenir à son objectif: participer à l’Euro 2012 avec la Pologne.

 

« J’ai quitté Bordeaux pour pouvoir jouer régulièrement. Je suis donc satisfait d’avoir atteint cet objectif. […] J’ai vécu de très bons moments ici, avec des gens sympas : les joueurs, les dirigeants, les supporters. Je dois beaucoup au Stade de Reims. Quand je suis arrivé ici, j’étais un joueur de CFA. Aujourd’hui, je mesure les progrès que j’ai réalisés. […] J’ai encore deux ans de contrat avec les Girondins et j’y retourne pour gagner ma place. J’attends aussi de connaître l’identité du nouvel entraîneur et j’espère que les cartes vont être redistribuées. Bordeaux est venu m’observer à plusieurs reprises, en Coupe de France ou en championnat. Je pense que le club a noté mes progrès. […] Mon objectif est de faire partie de la sélection polonaise à l’Euro-2012. Si j’étais resté à Reims, en L2, je n’avais aucune chance. C’est pour cette raison que j’ai décidé de repartir à Bordeaux. Mais je dois gagner ma place dans l’équipe »

 

 

Source: L’Union