• Non classé

Réactions …

Faruk Hadzibegic (entraîneur d’Arles-Avignon) : «Quand je suis 20e avec mon équipe, les chances sont extrêmement minces de rester en L1, je ne peux pas être satisfait. Ce soir, je suis content de mon équipe par son état d’esprit, qui nous a permis de résister. Ce soir, Bordeaux a tout tenté, le public peut être mécontent, mais il faut remarquer que notre équipe a tout fait pour tenir. On peut même marquer par Dja Djedje. On a subi tout en étant bien en place défensivement. Bravo à mes joueurs pour l’état d’esprit. On a vu un match de Ligue 1, pas spectaculaire mais de ce niveau, mais intéressant. Concernant le carton de Carrasso, il me semble que le règlement est le même pour tout le monde, après je ne juge pas l’arbitrage. Je pense que ça aurait dû être carton rouge. Je tiens à dire qu’Arles Avignon soutient Dominique Dropsy dans son épreuve.»

 

 

Camel Meriem (milieu de terrain d’Arles-Avignon) : «C’est un bon point, on avait envie de rapporter quelque chose. Même si on est condamné à quitter la Ligue 1, on voulait montrer qu’on pouvait faire quelque chose. On n’est pas venu en victime, on a eu quelques occasions. Dans le jeu, on n’a pas été archi-dominé. Si on avait mieux joué deux, trois coups, on aurait pu gagner.»

 

Jean Tigana (entraîneur de Bordeaux) : «Ce soir, ce n’est pas le pire, j’ai connu le pire à Lorient. Notre problème est à domicile. Aujourd’hui, il y a eu beaucoup de déchets techniques à tous les niveaux. C’est une copie qui n’est pas trop jolie. Je ne lâche rien. Avec les blessés, cela ne permet pas des changements, notamment sur les côtés. Comme je suis proche de mes joueurs, on perd ensemble. C’est une question de confiance, quand vous ne voulez pas le ballon, vous restez sur la défensive. Il y a un vrai problème de confiance. On va continuer à travailler, il faut se remettre en question. J’ai déjà fait mon constat, mais on attendra la dernière journée pour faire le bilan pour voir ce qui va ou ne va pas et pour améliorer la situation»

 

Nicolas de Tavernost (Actionnaire majoritaire du FC Girondins de Bordeaux) : « Je n’ai pas besoin de monter au créneau, il y a des individualismes qui ont tué le match dès le départ. Je n’ai pris aucun plaisir. Ils auront l’occasion de montrer ce qu’ils valent face aux grandes équipes. »

 

Cédric Carrasso (joueur du FC Girondins de Bordeaux) : « Nous n’avons pas été dignes du Club. C’est triste, nous avons le potentiel, tout le monde fait tout pour, mais ça n’avance pas. C’est à l’image de ce que nous avons montré dès le début. Il va falloir s’accrocher, il reste 8 matches. Nous nous sentons impuissants. L’état d’esprit est là, personne n’est malheureux, mais nous sommes impuissants. L’adversaire nous fait des cadeaux et nous ne les saisissons pas, c’est vraiment compliqué. Je pense que nous avons fait pire comme match par exemple face à Caen. Cela ne ressemble pas à un club qui se bat pour l’Europe. Nous avons ce que nous méritons. Il faut se battre jusqu’au bout. Si on fait le même match à Lille cela va être compliqué. Il faut qu’on montre que nous nous battons. »

 

Alou Diarra (joueur et capitaine du FC Girondins de Bordeaux) : « C’est une désillusion de plus. Nous ne sommes pas capables de battre la lanterne rouge. Il faut arrêter de se voiler la face, nous manquons de tranchant. Il faut plus d’abnégation pour inverser la tendance. Nous ne sommes pas lucide sur les dernières passes. Plus le match dure plus on leur donne confiance. Les mauvais aspects s’accumulent, le contenu est encore insuffisant ce soir. On n’aborde pas le match face à Lille avec confiance. Il y a un grand manque d’envie. Le niveau est insuffisant, il y a trop de manques. On a besoin du soutien des supporters. Il faut terminer cette saison de la meilleure manière. »

 

 

Source: France Football

et Girondins.com