• Non classé

«Envie de regarder vers l’avant»

Interrogé par le site officiel, Jaroslav Plasil est revenu sur l’importance de cette rencontre face à la lanterne rouge de la Ligue 1, Arles Avignon, dont l’enjeu est capital pour se maintenir.

 

 

Bonjour Jaroslav. Comment s’est passée la semaine d’entraînement après le match nul obtenu à Nancy (0-0) ?

 

Elle se passe très bien (sourire). En plus, nous avons le retour du soleil et du temps chaud. Tout va très bien, nous avons essayé de travailler le plus tranquillement possible.

 

Comment abordez-vous la rencontre face à Arles-Avignon ?

 

Comment nous l’abordons ? Comme un match très important. Si nous prenons 3 points demain soir, nous pourrons dire que nous sommes pratiquement sauvés. Cependant, nous sommes avant tout des compétiteurs et nous avons aussi envie de regarder vers l’avant. Tous les joueurs sont concentrés et concernés. Nous avons envie de faire quelque chose de bien en fin de saison.

 

Arles-Avignon est en grande difficulté depuis le début de saison. Cela ajoute de la pression sur vos épaules, dans le sens où tout autre résultat qu’une victoire ne serait pas compris par les supporters ?

 

C’est sûr. Gagner ce match est la chose la plus importante. Perdre ou faire match nul, nous n’y pensons même pas. Il faudra faire beaucoup d’efforts pour prendre le meilleur sur cette équipe. Je pense que tous les joueurs en sont conscients.

 

 

T’attends-tu au même match que Monaco avec une équipe défendant bas qui cherchera à profiter de la moindre occasion ?

 

Je ne sais pas trop dans quel état d’esprit ils vont venir. De notre côté, nous devons tenir le ballon et les faire courir. Nous essayerons de faire la différence le plus rapidement possible.

 

C’est aussi une bonne occasion de se réconcilier avec le public ? Vous restez sur une défaite devant Monaco (0-1) et vous n’avez pas évolué depuis longtemps à Chaban-Delmas…

 

Oui, puisque nous sortons de 2 matches à l’extérieur. Même loin de Bordeaux, nous pouvons compter sur eux. La tribune des supporters adverses est toujours bien remplie. C’est très positif pour nous. Bien sûr, l’idéal serait de remporter une victoire avec la manière. Nous aurions les supporters de notre côté.

 

Tu disais ne pas savoir comment va jouer Arles-Avignon. Est-ce un problème d’affronter une équipe qui change souvent de système et de joueurs entre les matches ?

 

Non, ce n’est pas un problème. Nous devons nous concentrer sur notre propre jeu. Nous devons nous procurer des occasions et surtout, mettre le ballon au fond.