Bordeaux So Chaud !

Bordeaux-FCSM-Diabate_full_diapos_large

Le résumé

La rengaine. Oui, il nous faut les trois points. Les supporters du Virage seront présents afin de mettre une petite pression à l’arrivée des joueurs. Cette « pression » a été mise cette semaine aux entrainements, par des réunions, des suites d’une nouvelle défaite accablante en Ligue Europa, que Bordeaux ne pourra pas jouer « à fond » cette saison. Entre les blessés (Maurice-Belay, Poko, Faubert, Bréchet), le suspendu Poundjé, et Nguemo mis au repos, ce sera encore du « bricolage » pour Francis Gillot qui n’a pas réellement d’autre choix que d’aligner cette équipe :

 

 

C’est Sochaux qui commence à s’illustrer à la 5ème minute sur un centre de Guerbert, que Bakambu manque de reprendre lamentablement. Mais Bordeaux est bien présent, même si l’on sent encore bien sûr de la fébrilité. 7ème minute, le centre en retrait d’Orban, monté pour l’occasion, trouve la frappe instantanée d’Obraniak qui file juste au-dessus du but de Pouplin. 11ème minute, Bordeaux continue de pousser et Mariano reprend l’axe pour servir Sertic : la frappe du milieu bordelais, enroulée, est facilement captée par Pouplin. Sochaux réplique par Dias qui, sur coup franc, tente sa chance bien qu’excentré : Carrasso est dessus mais la frappe est vraiment forte et est repoussée par la barre transversale. Dans ce match très ouvert, c’est Sochaux qui va ouvrir le score à la 17ème minute. Roudet se joue de Mariano et centre… Carrasso boxe du poing au second poteau est Contout est là. La reprise du joueur sochalien frappe la barre mais rentre dans les cages… But ! Bordeaux est mené 0-1. Bordeaux va rapidement réagir à la 20ème minute de jeu. Lancé, Diabaté se présente seul face à Pouplin et le déborde… L’attaquant bordelais est touché dans la surface et s’écroule : pénalty ! C’est Saivet qui s’élance : sa frappe, aussi puissance que bien placée, trompe Pouplin ! Egalisation bordelaise ! Bordeaux continue de pousser. 22ème minute, le centre d’Obraniak trouve Jussiê au second poteau qui reprend de demi-volée : au-dessus. 31ème, Jussiê semble fauché dans la surface mais l’arbitre ne bronche pas. 36ème, encore et toujours, le corner d’Obraniak est dévié au premier poteau par Sané au second… Jussiê se jette mais c’est sauvé sur la ligne ! Ça revient mais la frappe suivante est encore repoussée et atterrit dans les pieds de Diabaté. L’attaquant bordelais est encore une fois contré ! Le corner qui suit voit la tête de Diabaté non cadrée mais le fait qu’il soit idéalement placé. 38ème minute, Mariano centre du gauche de son couloir et trouve Jussiê au second poteau qui se jette et, aidé de Corchia, trompe Pouplin ! Bordeaux reprend l’avantage avant la pause !

 

A la pause, Bordeaux mène logiquement vis-à-vis du nombre de frappes et d’occasions. L’équipe semble encore fébrile et le jeu n’est pas aussi fluide que lorsqu’elle est en confiance, mais cela tient. Devant, Bordeaux arrive à se créer des occasions, mais ne mène que d’un seul but.

 

Au retour des vestiaires, et comme souvent, Bordeaux semble endormi. Mais en face, c’est à peu près la même chose. La première action à noter sera celle de la 69ème minute… Dans le couloir droit, Diego Rolan rentré en jeu, provoque et résiste à son adversaire avant de centrer… Le défenseur sochalien se troue et le ballon arrive sur Diabaté qui ne se fait pas prier ! Bordeaux inscrit un troisième but ! 3-1 ! Rolan, très en jambes, va une nouvelle fois s’illustrer à la 72ème lorsque, voyant Pouplin avancé, il tente un lob qui semble prendre le chemin des filets… Heureusement pour Sochaux, son portier la touche légèrement et l’enlève du cadre. Ce n’est que partie remise… Rolan, encore et toujours, lance Diabaté à la 89ème minute intelligemment… L’attaquant malien feinte par deux fois et attend que Pouplin se couche pour piquer son ballon tout en douceur et touché… Buuuuuuuuuuttttttttttttttt ! Bordeaux mène 4-1 ! Et c’est sur ce score que l’arbitre sifflera la fin de la rencontre !

 

Plus qu’une victoire, c’est trois points qui font extrêmement de bien. Mieux encore, Bordeaux a inscrit quatre buts et ce n’était plus arrivé depuis… le match face à Lorient la saison dernière, à l’extérieur (0-4) ! Et Francis Gillot, intelligemment encore, fera rentrer dans des conditions idéales Kaabouni pour ses premiers pas en Ligue 1. Bien sûr, tout n’a pas été parfait, mais nous ne pourrons pas dire qu’ils ont manqué d’envie cette fois-ci. Et forcément, lorsqu’on provoque la réussite, ça paye ! Allez, ce n’est que le début… Allez Bordeaux !

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso a vu un premier ballon toucher se transversale. Bien que dessus, il semblait pris. Sur le but sochalien, il n’est pas exempt de tout reproche puisqu’il dégage le ballon du poing sur Contout, qui inscrira le seul et unique but sochalien. Puis, plus rien à faire jusqu’à la fin de la rencontre.

Filho Mariano a connu des débuts difficiles. Après s’être fait effacer par Roudet sur le but sochalien, il a en revanche repris du poil de la bête en lançant Diabaté pour le pénalty bordelais. Il a ensuite effectué une passe décisive du gauche pour le but de Jussiê de la tête. De l’autre côté, Lucas Orban a été solide et propre. Rien à signaler de négatif et au niveau du positif, il ne semble plus se jeter sans réfléchir et attend sagement son vis-à-vis pour intervenir. Carlos Henrique est en retard sur le carton jaune qu’il écope logiquement. Timoré en première période, il a en revanche sorti la tête de l’eau en seconde, devenant Monsieur Propre. Ludovic Sané, de son côté, a eu nettement moins de travail. Moins en vue, ce n’est pas pour ça qu’il a commis des bévues.

Grégory Sertic, aligné malgré sa blessure, s’est contenté de faire tourner, sans forcer, sans prendre de risques au niveau de ses appuis ou de ses accélérations. Une prestation correcte, sans rechuter, et avec de l’activité. Abdou Traoré a confirmé les déclarations de Francis Gillot qui le voyait bien. Un très bon match pour lui dans l’entrejeu avec de bonnes phases, et de l’application dans la conservation et la circulation. Ludovic Obraniak a eu quelques sifflets, et ce n’était absolument pas justifié. Même s’il n’a pas eu de réussite offensivement, il a œuvré au niveau de son placement et de la circulation de balle, jouant rapidement la plupart du temps. Au niveau défensif, il a effectué un gros travail de fond. Henri Saivet, en revanche, malgré un pénalty somptueusement tiré, n’a pas du tout influé sur le jeu. Une prestation extrêmement discrète : ce but sauve son match.

Vieira Jussiê a beaucoup donné en première période et a été récompensé par son but de la tête, son cinquième contre Sochaux lors de sa carrière professionnelle. Puis, il a petit à petit disparu de la circulation. Cheick Diabaté a fait tout l’inverse. Provoquant tout d’abord le pénalty de l’égalisation, il inscrit un premier but sur une passe de Rolan à la 70ème minute. Lancé une nouvelle fois par Rolan vingt minutes plus tard, il feintera par deux fois Pouplin avant que ce dernier ne se couche, pour laisser tout le plaisir à l’attaquant malien de piquer ce ballon et inscrire le quatrième but bordelais. Une prestation complète en plus de son rôle de point d’appui sur les ballons aériens.

 

 

Matthieu Chalmé est entré afin de remplacer Mariano, touché au dos. Une prestation correcte du latéral bordelais qui s’est même offert le plaisir de récolter un carton jaune pour avoir anéanti une contre-attaque. Diego Rolan semble enfin avoir la confiance nécessaire pour être décisif. Deux passes décisives d’ailleurs ce soir, et une tentative de lob de peu détournée par Pouplin. Sans oublier quelques phases de jeu intéressantes. Puis, pour finir, la première de Younès Kaabouni en Ligue 1, rentré à cinq minutes de la fin de la rencontre, dans des circonstances parfaites. Enfin, un jeune que l’on fait rentrer dans de bonnes conditions et qu’on préserve pour l’avenir, sans trop de pression…

 

 

 

 

La feuille de match

Dimanche 6 Octobre 2013 à 17 heures

9ème journée de Ligue 1

Stade Jacques Chaban-Delmas

12883 spectateurs

Arbitre : M. Philippe Kalt

Bordeaux 4 – 1 Sochaux :

Buts : Saivet (21ème), Jussiê (38ème), Diabaté (70ème et 89ème) – Contout (17ème)

Cartons jaunes : Henrique (12ème), Obraniak (70ème), Chalmé (88ème) – Pouplin (20ème), Prcic (66ème)

Cartons rouges : Néant.

Bordeaux : Carrasso © – Mariano (Chalmé, 65ème), Henrique, Sané, Orbán – Sertic, Traoré (Kaabouni, 85ème), Obraniak, Saivet, Jussiê (Rolan, 65ème) – Diabaté.

Sochaux : Pouplin – Corchia, Kanté ©, Zouma, Faussurier, Dias, Lopy, Guerbert (Prcic, 64ème) , Contout, Roudet (Camara, 72ème), Bakambu (Mayuka, 58ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 4

Mariano : 6

Orban : 6

Henrique : 5

Sané : 6

Sertic : 6

Traoré : 7

Obraniak : 6

Saivet : 5

Diabaté : 8

Jussiê : 5

 

Note exceptionnelle / Rolan : 7

 

 

 

 

Les stats d’après match

Bordeaux – Sochaux

Possession : 54% – 46%

Tirs : 19 – 10

Tirs cadrés : 9 – 1

Passes réussies : 74% – 65%

Hors-jeux : 2 – 5

Corners : 4 – 3

Centres : 16 – 19

Fautes : 12 – 17

Cartons jaunes : 3 – 2

Cartons rouges : 0 – 0

 

 

Crédit : Fifa, Sport24, Eurosport, Foot01