Bordeaux reprend son fauteuil de leader

Joie Lamine Sane / Cheick Diabate / Wahbi Khazri iconsport_ber_190914_08_23(2)

 

 

Le résumé

 

Bordeaux a perdu sa place de leader de Ligue 1 le week-end dernier après une défaite à Guingamp. L’occasion est bonne pour retrouver le chemin de la victoire avec la réception d’Evian Thonon Gaillard. Les hommes de Pascal Dupraz occupent la dernière place du championnat avec un seul petit point au compteur (0-0 contre le PSG). Evian dispose également de la pire défense de Ligue 1 avec 13 buts encaissés alors que Bordeaux possède la deuxième meilleure attaque avec 10 buts inscrits. Si en plus on rajoute que les Girondins n’ont jamais perdu contre l’ETG à Chaban-Delmas… Espérons que la logique soit respectée ! En tout cas, Willy Sagnol pourra compter sur un groupe quasi identique à la semaine dernière. Seul Abdou Traoré manque à l’appel à cause d’une nouvelle blessure. Il est remplacé par le jeune Sessi D’Almeida. André Poko, qui a joué avec la CFA le week-end dernier, a semble t-il rechuté puisqu’il fait partie de la liste des blessés. Les choix ne manquant pas, le coach bordelais a décidé d’aligner une équipe « type » :

 

 

compo bordeaux evian

 

 

Le début de match sera très difficile du côté bordelais à cause de nombreuses pertes de balles et des fautes techniques. De plus, le pressing n’est pas efficace et ça permet à Evian, à l’inverse, de plutôt bien rentrer dans cette rencontre. Il faudra attendre le quart d’heure de jeu pour voir une première action collective. Belle remontée côté gauche avec Contento et Maurice-Belay, le cuir bascule côté droit avec Rolan qui provoque et obtient un bon coup-franc. Sur ce dernier, Khazri trouve la tête de Rolan mais elle passera au dessus du but d’Hansen. Dans la foulée de cette action, Sabaly lance en profondeur Camus. Ce dernier manque son contrôle de la poitrine devant le portier bordelais. A la 19ème minute, Nicolas Maurice-Belay hérite du ballon sur son côté gauche et adresse un centre parfait au premier poteau. Diego Rolan, en pleine course, coupe la trajectoire et place une frappe imparable du pied gauche pour battre Hansen ! Goooaaallll ! 1-0 ! L’attaquant uruguayen est décidément intenable en ce début de saison. Il va encore une fois le prouver quelques minutes plus tard. Il est au départ d’un contre très bien mené et il sert idéalement Maurice-Belay. Ce dernier fixe son vis-à-vis et trouve en retrait Sertic qui ne se pose pas de questions et reprend sans contrôler. La frappe passera de peu à côté du but d’Evian. L’ouverture du score a permis à Bordeaux de se libérer et de retrouver un jeu un peu plus fluide. La suite de la rencontre sera marquée par la sortie de Contento. Le néo-bordelais reçoit un coup de coude de Camus dans le visage et se relève avec l’arcade en sang. Alors qu’il fait signe à son entraîneur qu’il veut rester sur la pelouse, Willy Sagnol n’attend pas et fait rentrer Faubert (28ème). Après ce changement, un léger flottement va se produire dans la défense bordelaise. Carrasso repousse un premier corner des deux poings et deux autres corners s’enchaînent. Mais sur le dernier, Benezet envoie sa reprise de volée dans le Virage Sud. A la 37ème minute de jeu, superbe décalage de Sertic vers Mariano. Le brésilien adresse un centre en retrait pour Diego Rolan qui tardera trop dans son enchaînement, quel dommage ! Sur le corner qui suit, Khazri trouve Pallois monté aux avants postes. Le défenseur bordelais manque totalement sa reprise de volée. Enfin, la dernière occasion de cette première période sera pour les visiteurs. Abdallah effectue un très bon centre qui retombe sur la tête de Benezet. Seul, il ajuste mal et manque le cadre ! Ouf ! Mi-temps sur ce score de 1 à 0.

 

La première période a été plus que décevante dans l’ensemble à cause de fautes techniques à répétitions et un pressing peu convaincant. Malgré tout, Evian n’aura pas eu d’occasions franches et Carrasso passe une soirée plutôt tranquille. Le buteur bordelais confirme notre impression au micro de BeIn Sports : « Il faudra être plus efficace en seconde période. Ils ont beaucoup d’occasions de buts donc il faut être très attentif mais nous aussi nous en avons. Il faut tenter notre chance ». Il faudra surtout vite se mettre à l’abri…

 

 

media_xll_7126849

 

 

La seconde période débute sur une scène peu commune sur un terrain de football. Khazri est prié d’enlever ses bijoux. Barbosa, alors en train de s’échauffer, récupère et transmet à Sagnol qui lance un regard qui en dit long… Malgré ce petit « évènement », l’entame de cette mi-temps est bien meilleure que la première. La domination reste très stérile cependant puisqu’il faut un grand Pallois, auteur de trois très bonnes interventions dont un « genou-pied ». Sur un temps-mort, Willy Sagnol donne ses consignes à Khazri. L’entraîneur bordelais demande à son milieu de terrain « de faire encore mieux dans les transmissions ». Les effets vont être immédiats. Long ballon de Plasil dans le dos de la défense, Khazri prend le temps de contrôler et de se retourner. Il s’avance, fixe et décoche une magnifique frappe enroulée qui termine sa course dans la lucarne du but d’Hansen ! Quel buuuuuutttttt magnifique de l’international Tunisien !!!! Bordeaux creuse l’écart, 2-0 (56ème). Pascal Dupraz effectue, quelques minutes plus tard, un double changement. Un double changement qui passera d’ailleurs inaperçu, puisque entre temps, Sertic s’est écroulé sur le pelouse. Les images font peurs, le milieu de terrain semble souffrir d’une nouvelle crise de tachycardie. Ce sera finalement un malaise vagal. Il rejoindra le vestiaire sur la civière… Du coup, Kaabouni fait son apparition sur le terrain. Encore un évènement qui va perturber les hommes de Willy Sagnol. Cédric Carrasso manquera une sortie, loin de sa surface de réparation mais il sera suppléé par une belle intervention de… Pallois ! Le rythme va retomber dans cette seconde mi-temps. Les joueurs marchent des deux côtés. Du coup, Bordeaux gère tranquillement son avance au score. Une frappe de Bruno n’inquiètera pas le portier bordelais (72ème). D’ailleurs, l’attaquant d’Evian cède sa place, dans la foulée, à Nielsen. Quatre minutes plus tard, Maurice-Belay décale parfaitement Faubert dans la surface de réparation. Il déborde, prend son temps, et centre en retrait. Le ballon revient sur Pallois qui frappe mais sa reprise est contrée alors qu’elle partait bien (76ème). Touré va grappiller quelques minutes de plus en Ligue 1 puisqu’il remplacera Nicolas Maurice-Belay. Alors que la rencontre s’est installée sur un faux rythme, Abdallah centre en retrait pour Sougou. L’ancien marseillais remet en une touche et trouve Tejeda à l’entrée de la surface. La nouvelle recrue de l’ETG ne se pose pas de questions et reprend instantanément. Sa frappe est déviée par la jambe de Mariano, elle tape le poteau de Carrasso et rentre dans le but ! 2-1 ! Evian revient au score et c’est la stupeur dans le stade Chaban-Delmas. Ce scénario est bien connu du public bordelais… On se dit alors que le pire peut arriver et les joueurs ne vont pas nous rassurer. Suite à un long coup franc, c’est le feu dans la surface bordelaise ! Heureusement, le ballon termine sa course en corner. Ce dernier sera bien capté par Carrasso. Une dernière faute bête de Mariano (93ème) provoquera un dernier frisson. Le gardien d’Evian monte aux avants-postes mais le coup franc sera repoussé par la tête de Diabaté ! C’est terminé, 2-1 !

 

Bordeaux aura réalisé un match plutôt moyen dans l’ensemble et aura manqué de maîtrise. Il aura fallu un but splendide de Khazri pour se mettre à l’abri. Alors qu’on a le match en main, on se fera, une nouvelles fois, peur dans les derniers instants de la partie. La victoire et les trois points sont très importants ce soir. Bordeaux retrouve sa place de leader du championnat. On savoure… Merci Bordeaux !

 

 

media_xll_7126841

 

Les joueurs

 

Soirée plutôt tranquille dans l’ensemble pour Cédric Carrasso. En première période, il n’aura eu qu’une seule intervention sur un corner d’Evian. Lors de la seconde mi-temps, il rate une sortie loin de sa surface de réparation et il encaisse un but en fin de match où il ne peut pas faire grand chose, la frappe étant déviée par Mariano.

 

Filho Mariano était dans tous les bons coups ce soir. Le jeu penchant, encore une fois, plutôt à droite ; il s’est montré omniprésent dans son couloir. Lors de la première période, il était à l’origine de certaines actions, notamment celle où il bénéficie du changement d’aile de Sertic pour servir en retrait Rolan. Il est également à créditer d’une belle performance défensive, surtout lors de la seconde période. Difficile de juger la performance de Diego Contento. Le néo-bordelais est sorti à la demi-heure de jeu, le visage en sang suite à un coup de coude de Camus. Remplacé par Julien Faubert. Lamine Sané a retrouvé son poste de prédilection ce soir dans l’axe de la défense. Il n’y a pas photo, l’international sénégalais est bien mieux à ce poste. Une prestation sobre et efficace. Son compère, Nicolas Pallois ne cesse de nous impressionner. Auteur de plusieurs très bonnes interventions très propres, il est dans la continuité de son excellent début de saison. Il aura même eu l’occasion de marquer un but à deux reprises. D’abord sur un corner de Khazri et sur un centre en retrait Julien Faubert. Si en plus il rajoute ça à sa palette…

 

Jaroslav Plasil est la plaque tournante du milieu de terrain bordelais. Ses dernières absences se sont faites remarquer ces derniers matches, on comprend mieux pourquoi. Le ballon passe quasi systématiquement par ses pieds pour organiser le jeu. Il joue toujours juste, proprement dans les pieds de ses coéquipiers… Sa qualité de passe a permis à Khazri de doubler la mise. Grégory Sertic a eu un peu de mal à rentrer dans cette rencontre, réalisant plusieurs fautes techniques. Il s’est vite remis dans le tempo du match en distillant de très bons ballons, notamment sur l’action avec Mariano et Rolan. Il se mettra également en évidence grâce à une frappe qui frôlera le montant du but d’Hansen. Malheureusement, il s’écroule à l’heure de jeu. On craint alors le pire puisque nous avons les images en tête de sa crise de tachycardie lors de la saison dernière. Fort heureusement, nous apprenons que Greg a subi un malaise vagal. Plus de peur que de mal… Remplacé par Younes Kaabouni. Rien à retenir de la première période de Wahbi Khazri. Transparent, le néo-bordelais a enchaîné les mauvais choix et les fautes techniques. D’ailleurs, son entraîneur lui fera remarquer sur le bord de la pelouse. Il se reprendra lors de la seconde période et de quelle manière. Sur un long ballon de Plasil, il contrôle, fixe et envoie une frappe enroulée dans la lucarne. Après son but, il s’est contenté de faire tourner le ballon et de le conserver au mieux. Il reste aussi très précieux dans ses coups de pieds arrêtés.

 

 

Bx7CVOnIEAAYEfR

 

 

Nicolas Maurice-Belay a réalisé une prestation convaincante dans l’ensemble. Il est passeur décisif sur le premier but de la rencontre en délivrant un centre parfait au premier poteau. Il donnera, quelques minutes plus tard, un nouveau caviar à Sertic. Nous avons retrouvé ses accélérations, ses contrôles orientés… Malheureusement, son entente avec Faubert n’est pas au point. Rien de plus normal cela dit. Diego Rolan était partout ce soir. Déroutant par ses percussions, il était sans cesse en mouvement. C’est lui qui va ouvrir le score grâce à une reprise imparable. Il sera également à l’origine d’un contre très bien mené. En seconde période, comme ses coéquipiers, il a baissé un peu de rythme. Il n’a, en revanche, pas rechigner à effectuer son travail défensif.

 

Devant, Cheick Diabaté n’aura pas eu l’occasion de se mettre en valeur. Très peu servi, on l’a cherché dans les airs quand ça n’allait pas. Il eut comme d’habitude une protection de balle de qualité et un bon jeu dos au but. Il manquera totalement une reprise de volée en seconde période.

 

Julien Faubert a dépanné, une fois de plus, sur le côté gauche de la défense. Son entraîneur lui a a demandé d’effectuer quelques minutes au milieu le temps de rentrer dans la partie. Une prestation efficace défensivement. Offensivement, c’est toujours aussi léger. Une seule montée intéressante en fin de match après un bon service de Maurice-Belay. Younes Kaabouni a réalisé une entrée convaincante. Efficace dans le pressing, il s’est contenté de jouer proprement. Enfin, Thomas Touré continue de grappiller du temps de jeu en Ligue 1.

 

 

73d6a

 

La feuille de match

 

Vendredi 19 septembre 2014 à 20 heures 30.

6ème journée de Ligue 1 2014-2015

Arbitre : Monsieur Varela

Stade Chaban-Delmas, Bordeaux

15 103 spectateurs

Bordeaux  2 – 1  Evian

Buts : Rolan (19ème), Khazri (56ème) – Tejeda (86ème)

Cartons jaunes : Camus (29ème), Tejeda (46ème)

Cartons rouges : Néant

Bordeaux : Carrasso – Mariano, Contento (Faubert, 30ème), Sané (c), Pallois – Sertic (Kaabouni, 60ème), Plasil, Maurice-Belay (Touré, 81ème), Rolan, Khazri – Diabaté.

Evian : Hansen – Abdallah, Mongongu, Mensah, Sabaly – Tejeda, Sorlin – Benezet (Sougou, 59ème), Camus, Nsikulu (Barbosa, 60ème) – Bruno (Nielsen, 76ème)

 

 

panoramic_iretg19092014_007-680x452

 

 

Les notes Girondins4ever

 

Carrasso : 5

Mariano : 7

Pallois : 8

Sané : 6

Contento : Non noté

Faubert : 5

Plasil : 7

Sertic : 6

Khazri : 6

Maurice-Belay : 7

Rolan : 8

Diabaté : 5

 

 

FOOTBALL : Bordeaux vs Evian - 6eme Journee de L1 - 19/09/2014

 

 

Les statistiques du match

 

Bordeaux – Evian

Possession : 55% – 45%

Tirs : 7 – 10

Tirs cadrés : 3 – 2

Passes réussies : 82% – 82%

Hors-jeux : 2 – 2

Corners : 4 – 7

Centres : 20 – 28

Fautes : 12 – 17

Cartons jaunes : 0 – 2

 

 

Crédit Photos : Onze Mondial / Les Echos / LFP / L’équipe / Icon Sport