Bordeaux n’avait donc pas fini avec le social