Bordeaux-Milan, l’après match

g’


Cela pourrait être un match amical comme les autres mais face à Milan, 20 ans plus tard, ça ne l’est pas pour tous les supporters bordelais. Pour cette deuxième opposition de la pré-saison, les deux équipes avaient rendez-vous à Agen dans un contexte difficile, avec toujours en tête les évènements de Nice du 14 juillet au soir… Mais puisqu’il ne faut pas s’arrêter de vivre, essayons de nous divertir et de ne pas jouer le jeu de la terreur. Pour l’occasion, une sécurité importante est mise en place par la ville agenaise, qui n’eut eu qu’un peu plus d’une semaine pour organiser et gérer cette rencontre, qui reste cela dit « une chance » pour son maire.

 

Côté bordelais, ce sera sans Lamine Sané, toujours en partance pour l’Angleterre, et sans Cédric Yambéré qui a lui bel et bien été prêté officiellement en Russie. D’ailleurs, ce même soir, l’ex-bordelais participait à une rencontre amicale… Enfin non, il n’était pas présent sur la feuille de match. Ce sera également sans Adam Ounas touché aux adducteurs (mais qui a fait le déplacement), sans Kévin Soni souffrant du même mal, sans Pablo Castro toujours en réathlétisation, sans Nicolas Maurice-Belay pas encore apte à la compétition, tout comme Cédric Carrasso, et sans Diego Rolan en phase de reprise. André Poko est « un choix » du coach mais contrairement aux dernières rumeurs, Jocelyn Gourvennec semble bien compter sur lui. Il attendrait que cela se tasse avec les supporters. En tout cas, aux entrainements, l’international gabonais ne démérite pas – au contraire – et il se tient à carreau.

En face, le Milan AC est moins reluisant, certes, mais reste encore intéressant. De toute façon, nous ne pouvons pas critiquer le club italien, que l’on pourrait dire « en nette baisse ces dernières années »… On va balayer devant notre porte.

 

'g'

 

La composition de la première période

Bordeaux : Prior – Contento, Pallois, Sertic ©, Guilbert – Vada, Touré, Toulalan, Malcom – Laborde, Crivelli.

Milan : Donnarumma – Abate, Paletta, Romagnoli, Antonelli – Bertolacci, Poli, Bonaventura – Suso, Menez, Niang.

 

bvyuviu

 

Les joueurs

 

Jérôme Prior a d’abord commencé par détourner un ballon (3ème), puis a poursuivi par un coup franc dégagé (7ème). Il commit probablement l’erreur de relancer à la limite de sa surface alors que les milanais étaient en surnombre, ce qui amena le premier but italien (29ème). Mais il finit la première mi-temps par une nouvelle parade à bout-portant (38ème). En seconde période, il effectua une double parade en moins de 30 secondes, puis une nouvelle à la 78ème en se couchant bien, et enfin il remporta le dernier face-à-face du match à la 91ème… Sans lui, incontestablement, le score aurait (beaucoup) été plus salé.

 

hbkhb

 

Frédéric Guilbert était aligné au poste de latéral droit. Une action symbolise son envie, celle de la 18ème minute où il intercepte et part dans son couloir en remontant tout le terrain, mais son centre ne sera pas juste. De l’activité, de la combativité, et aussi une faute sur lui qui amena le second but italien à la 38ème minute. Tout l’inverse de Diego Contento… Complètement dépassé, ne prenant aucun risque offensivement, ce fut une véritable catastrophe… A se demander s’il ne nous refait pas sa crise, et s’il se sent toujours concerné. Grégory Sertic, capitaine aligné au sein de la défense centrale, effectua un bon tacle dès la 4ème minute. Il parut serein et sa qualité de relance sera surement précieuse. Il fit aussi une frappe lourde en début de seconde, non cadrée, mais détournée par le gardien. La bonne nouvelle le concernant, c’est qu’il joua 66 minutes et confirme son bon retour physique. A côté de lui, Nicolas Pallois qui a bien muselé Niang, mais le danger est finalement venu d’ailleurs… Il porta le brassard de capitaine quelques minutes en seconde période.

 

hjbkjh

 

Valentin Vada est l’un des deux fautifs sur le premier but milanais. Si la relance de Prior ne le met pas dans de bonnes conditions, le jeune argentin doit dégager « et non plus dribler à cet endroit » comme disait Gernot Rohr. Sinon, il respecta les consignes qui étaient de presser dans notre camp en première période mais commit quelques fautes. C’est encore trop peu sur la globalité de sa prestation. A ses côtés, Jérémy Toulalan semble être le mieux préparé physiquement de tous. Ayant une très bonne conservation de balle et un bon jeu sur place, il fit également de nombreuses ouvertures dans le sens du jeu et dans la profondeur. Il doit quand même se demander ce qu’il fout là, mais bon, ce sera un atout pour nous au milieu cette saison, assurément. Totalement transparent en première période avec deux frappes non cadrées, Malcom n’a franchement pas été brillant. Probablement à cause de son positionnement à gauche car en seconde période, il fut très, très bon. Auteur du seul but bordelais du match, il manqua de doubler la mise quelques secondes plus tard, et eut même un face-à-face avec le portier adverse, mais le milanais le remporta. A l’opposée, Thomas Touré connut le même destin, ou presque. N’existant que très peu en première, il donna beaucoup plus en seconde période, sans pour autant se montrer décisif voire même dangereux.

 

ni

 

Devant, Enzo Crivelli avait pris la place d’Isaac Kiese Thelin par rapport au premier match. Et ce ne fut pas une réelle réussite même s’il manqua de peu de contrer le portier italien dès la 5ème minute sur un dégagement. Il fit aussi du « Crivelli » en obtenant un carton jaune pour une faute d’énervement et à retardement. A ses côtés, Gaëtan Laborde prenait place. On attendait beaucoup de notre jeune joueur et malheureusement, il n’eut que très, très peu de ballons en première période pour s’illustrer. Et, forcément, lorsqu’il en eut un à la 64ème, sa frappe fut trop molle pour espérer tromper le portier adverse.

 

yub

 

En seconde période, Isaac Kiese Thelin entra à la place de Crivelli. L’attaquant suédois continua sur sa lancée avec beaucoup d’envie, de combativité, et un bon jeu de tête en déviation. Il aurait pu même égaliser en fin de rencontre sur un excellent centre de Poundjé (88ème). Maxime Poundjé, justement, n’a vraiment rien à envier à Diego Contento qu’il remplaça pour 45 minutes. Se projetant, allant de l’avant, et ponctuant ses montées par de très bons centres, il va sans conteste prendre la place de l’allemand en début de saison s’il continue sur ces bases-là. Même chose pour Milan Gajic. Même si sa gestuelle n’est pas toujours académique, le jeune serbe a mis du cœur à l’ouvrage dans le domaine offensif avec quelques débordements intéressants. Bien sûr, c’est encore trop peu, mais il y a du progrès par rapport à Pau où il n’avait de cesse de revenir en arrière. Enfin, dans la première vague de remplaçants, Younes Kaabouni est entré à la mi-temps. Faute de joueurs offensifs, Jocelyn Gourvennec l’aligna au poste de milieu offensif gauche. Provoquant, se battant sur chaque ballon qu’il perdit, il fut malheureusement maladroit dans le dernier geste, comme sur ce coup franc raté à la 89ème minute. Mais ce n’est clairement pas son poste…

 

b

 

Enfin, deux joueurs entrèrent en cours de seconde période. D’abord Théo Pellenard dans l’axe de la défense, à gauche. Très peu sollicité, sauf sur deux actions en fin de rencontre, mais c’est toute l’équipe qui pécha dans le positionnement. Enfin, Abdou Traoré fut le troisième et dernier capitaine de la rencontre. Comme aux entrainements depuis la reprise, il ne fut pas mauvais et se transforma même en passeur décisif pour Malcom. Enfin la naissance du « petit Zizou » ? Rien n’est moins sûr, mais il ne fit pas tâche ce soir.

 

 

bhub

 

 

La réaction de Jocelyn Gourvennec au club

 

« Nous avons été appliqués dans ce que nous avons fait. Sur le plan défensif, notamment pour continuer le travail réalisé lors de la préparation. On a eu beaucoup de bonnes intentions, dans le jeu y compris en première mi-temps. L’adversaire a été performant. Ils ont tenu le ballon, ils ont fait un bon pressing […] Au fur et à mesure de la deuxième mi-temps, ils ont relâché leur pressing, ils ont moins tenu le ballon et on a commencé à prendre le dessus, notamment dans le dernier quart d’heure. On perd le match 2 à 1 mais on a eu des occasions de revenir au score à plusieurs reprises. On a aussi fait preuve de caractère, car nous avons été dans le dur, sur une partie de la première mi-temps. Mais nous nous sommes accrochés et nous sommes restés dans le match. Nous avons eu une belle réaction en seconde mi-temps et c’est une bonne chose pour notre préparation. Le Milan AC nous a fait courir. Malgré cela, on a quand même eu des situations pour marquer […] D’une manière générale, il y a eu de bonnes choses, l’état d’esprit est là, les joueurs ont envie de faire des choses ensemble. Il y a aussi des imperfections mais cela est normal lors d’un match d’avant-saison. On a fini le match avec un onze très jeune, et ce que nous avons vu est bien pour leur évolution et pour notre préparation ».

 

 

Le résumé vidéo