Bordeaux Lens son… sprint !

    Contento et Ilori

     

     

    A commencer par ce dimanche Pascal…. il faut y croire, la victoire est obligatoire… ensuite la route est dégagée, tracée, on commence même à apercevoir la ligne d’arrivée, foncer se faire mal pour n’avoir rien à regretter, tel devra être l’état d’esprit de tout un groupe pour finir en apothéose le 23 mai prochain contre Montpellier dans un nouveau stade plein à craquer !

     

     

     

     

    En attendant, tout résultat autre que la victoire contre les hommes d’Antoine Kombouaré, serait synonyme de grosse déconvenue et hypothéquerait alors pratiquement, définitivement, les chances de revoir l’ Europe dont toute une région est attachée… bref commencerait alors, en ce jour de Pâques, un vrai chemin de croix pour finir avec une saison mi-figue mi-raisin un fardeau que tout supporter bien constitué aurait du mal à supporter….

     

    Willy Sagnol devra donc composer une équipe de combat , en tenant compte bien évidemment des suspendus et blessés, face à un adversaire n’ayant rien à perdre , qui voudra prouver bien au contraire que malgré tous les tracas qu’ils ont eu à subir depuis le début de la saison, ils ne lâchent rien et qu’ils entendent non seulement jouer leur dernières chances pour un éventuel maintien mais également à tenir ce rôle d’arbitre dans un esprit sportif sans faille…

     

     

    Touzghar

     

    Justement cette équipe du RC Lens reste fidèle à ses principes en ayant rien à perdre, elle se bat avec ses moyens mais surtout avec courage et un grand cœur… ne comptez pas sur un quelconque renoncement des “sang et or”… ils mettent toujours un point d’honneur à vouloir marquer un but de plus à son adversaire du jour… alors méfiance, la partie est loin d’être jouée… s’ils doivent céder ils tomberont les armes à la main…

     

    Dix-neuvième avec 25 points pour six victoires sept nuls et dix sept défaites remportant deux victoires à l’extérieur à… Lyon (1-0) en tout début de saison à Toulouse (2-0) quatre matches nuls à Bastia (1-1), à Reims (0-0) mais surtout chez nos deux concurrents principaux à Montpellier et à Saint-Etienne sur deux scores identiques (3 à 3)… c’est dire que cette équipe sait marquer des buts loin des ses murs … enfin loin du stade de la Licorne !

     

    Le groupe du RC Lens :

     

    Belon, Riou, Ba, Baal, Boulenger, Fradj, Gbamin, Kantari, Landre, Lecoeuche, Cyprien, El Jadeyaoui, Le Moigne, Nomenjanahary, Valdivia, Chavarria, Coulibaly, Guillaume, Madiani

     

     

    Pallois non… Faubert oui

     

    Une équipe qui est à respecter… en conséquence ne pas la prendre à la légère feront partie du discours d’avant match de Willy Sagnol… une formation girondine handicapée par quelques absences et non les moindres… mais l’effectif est riche il suffit pour s’en persuader de voir revenir des garçons comme Sertic qui voudra faire état de ses capacités à se remettre tout de suite dans le bain même s’il doit occuper un poste de défense centrale contre son ancien club… compter également sur la solidité d’un garçon comme Julien Faubert, l’activité de Poko et la technique de Traoré au milieu, retrouver notre fer de “lance” Touré devant …

     

    Pourquoi pas également une petite surprise du chef avec les jeunes Guilbert ou Maulun, bref si la situation du match le permet, pourquoi ne pas intégrer une dose de jeunesse afin de préparer la suite…

     

     

     

    La suite justement… pendant quelques jours toute la ville en a parlé… bien évidemment la semaine du poisson d’avril était propice pour en avaler de plus en plus gros… mais personne ne s’attendait à découvrir dans les kiosques, la une d’un quotidien réputé sérieux, avec en couverture le retour de Yoann Gourcuff à Bordeaux pour la saison prochaine…

     

    De nombreux supporters présents au Haillan ce 1er Avril ont tout de suite conclu à un gros poisson plein d’arêtes… il n’en fallait pas plus pour que le débat puisse quand même s’établir : “et si c’était vrai ?”…

     

    Il est évident que les exemples ne manquent pas dans les archives du château… Le président peut toujours lancer à qui veut l’entendre que c’est un poisson, il n’y a pas de fumée sans feu… JL Triaud prétend d’ailleurs que Gourcuff ne présente pas de garantie suffisante sur son état physique… ce qui est la vérité… personne ne peut le nier… vraiment des illusions ces poissons, car il y a longtemps qu’elle sont “détruites” disait un grand acteur …

     

     

     

     

    Que notre président ne soit pas un braconnier du football c’est certainement vrai, mais quand il déclare qu’il n’est pas brocanteur alors là il semble oublier que bon nombre de joueurs sont arrivés dans des états physiques plutôt entamés (les Céladès, Savio, Riera ou encore Denilson) et les différents staffs ont su les “requinquer” pour qu’ils puissent repartir ailleurs avec l’étiquette “bon pour service” …sans compter ceux en fin de course ou de carrière qui ont apporter au club leur expérience, on peut penser à Roche ou encore un peu plus loin à Trésor … ou aujourd’hui à Faubert…

     

    Quelle que soit la suite qui sera donnée à cette affaire, il semble se dégager que Yoann Gourcuff a laissé un excellent souvenir et malgré tous ses déboires à Lyon il reste pour la majorité des supporters girondins, un joueur talentueux qui pourrait non seulement retrouver un environnement à ses aspirations (la ville est belle et agréable à ses dires) mais également l’envie de s’éclater de nouveau dans un club qu’il connaît parfaitement bien….

     

    La parenthèse refermée, il faut revenir à ce match contre Lens qui doit être le déclencheur d’une nouvelle longue série à une semaine de revoir de nouveau… un certain OM qui se sera frotter au PSG ce dimanche soir… encore un grand rendez vous en perspective dans un stade comble où la mission Marseillaise sera encore plus difficile…

     

    Six points en deux matches ça vous dirait ?

     

     

     

    Le groupe :

    Carrasso, Prior – Contento, Faubert, Ilori, Mariano, Yambéré, Guilbert – Maurice-Belay, Poko, Sertic, Traoré, Maulun, Soni – Rolan, Saivet, Thelin, Touré.

     

    Venez nombreux

    Bon match à toutes et à tous

    Allez Bordeaux, Allez !

     

    Francis dit Napeso