Bordeaux, l’assistante sociale des petits clubs…

Wahbi Khazri iconsport

Le résumé

 

Après une bonne série, les Girondins ont connu la défaite au LOSC, qui s’est littéralement fait exploser au Parc (6-1) et qui donc ne grappillera pas de points ce soir dans la course à l’Europe. L’occasion est belle pour les hommes de Sagnol, avec l’OM sévèrement fessé par Lorient à domicile vendredi soir, de se rapprocher un peu plus de cette troisième place ou des places qualificatives pour la Ligue Europa. Ce sera sans Kiese Thelin blessé, ni Tiago Ilori écarté par choix du coach, que Bordeaux reçoit une équipe que l’on dit condamnée depuis bien longtemps, pour l’avant dernier match à Lescure. Metz reste de son côté sur une belle série qui redonne de l’espoir à ses supporters, mais qui ne sera vraisemblablement pas suffisante pour se maintenir parmi l’élite. Il faudra des bordelais sérieux, appliqués et mobilisés pour arracher la victoire face à une équipe qui n’a plus rien à perdre. La composition de Willy Sagnol :

 

 

 

Sans titre

 

 

Le fil du match

 

1ère : Touché aux adducteurs pendant l’échauffement, Lamine Sané n’est pas présent sur la feuille de match. Cédric Yambéré est donc titulaire à côté de Nicolas Pallois.

6ème : Lancé sur le côté droit par Mariano, Rolan fait la différence grâce à sa vitesse mais il est repris par Palomino au moment de frapper. Le gardien de Metz s’empare tranquillement du ballon.

10ème : Khazri fait un festival technique dans la surface de répération. Il élimine son premier vis-à-vis grâce à une feinte de centre, le second grâce à un petit pont mais son centre en retrait est repoussé par les Grenats.

14ème : Les bordelais gagnent les duels au milieu et ils prennent petit à petit la main sur le jeu. Mariano pique son ballon à destination de Plasil dans la surface côté droit. Le Tchèque cherche Rolan au point de penalty mais Métanire est plus prompt et dégage un peu en catastrophe.

18ème : Nouvelle action sur le côté droit pour Bordeaux. Mariano lance Saivet dans la surface. Ce dernier devance la sortie du gardien mais il tente de trouver Rolan en retrait au lieu de tenter sa chance. Le ballon est trop derrière, dommage.

19ème : Première incursion pour Metz. Malouda est servi dans la profondeur sur la gauche et centre fort devant le but de Carrasso. Maiga est trop court pour reprendre le centre de l’international français.

21ème : Bon une-deux entre Saivet et Rolan. L’Uruguayen s’échappe dans la profondeur mais il est déséquilibré dans sa course par un tirage de maillot de Milan. L’attaquant reste debout et perd le ballon en suivant…

24ème : But pour le FC Metz ! Suite à une touche, Malouda est trouvé dans la surface par Métanire. Malouda n’est pas préssé, contrôle tranquillement, s’amuse devant Contento et Pallois et sert en retrait Sassi. Ce dernier trompe Carrasso au premier poteau. Incroyable passivité de la défense bordelaise… 0-1 !

28ème : Premier carton jaune du match pour Kevin Lejeune. L’arrière gauche messin est l’auteur d’une intervention en retard sur Khazri.

30ème : Malouda sert Sarr d’une talonnade astucieuse. La frappe est trop croisée et elle passe largement à côté.

32ème : Nouveau coup-franc obtenu par Wahbi Khazri. Le Tunisien s’en charge lui-même et trouve la tête de Saivet. La tentative du Sénégalais fuit le cadre de Mfa.

34ème : Nouveau carton jaune pour Metz. Sassi est sanctionné suite à un pied haut sur Abdou Traoré.

42ème : Plasil perd bêtement le ballon au milieu de terrain. Les messins se projettent vite vers l’avant et Maiga est lancé dans la profondeur. L’ancien attaquant de Sochaux, absolument seul, se présente devant Carrasso mais il dévisse totalement sa tentative. Ouf…

44ème : Servi par Plasil dans l’axe à 30 mètres des buts, Khazri, en une touche, trouve Saivet dans la surface d’un ballon piqué par-dessus la défense. L’international Sénégalais contrôle de la poitrine et tente la frappe. Mfa est bien sorti et il repousse le cuir avec ses jambes. Mi-temps.

 

 

Alors oui Bordeaux domine globalement dans le jeu mais quelle maladresse dans les 30 derniers mètres ! Trop de centres ratés, trop de passes ratées, trop imprécis… Les messins jouent crânement leur chance et ont ouvert le score sur une erreur d’inattention assez incroyable de Pallois et Contento. Comment ne pas avoir envie de se bouger le cul davantage ? C’est l’avant-dernier match à Chaban, la Ligue des Champions est jouable, on doit assurer cette place en Europa League, Marseille a perdu, Lille a perdu, Montpellier et Saint-Étienne s’affrontent… Réveillez-vous !

 

 

 

 

 

Sans titre

 

 

 

 

49ème : Plusieurs corners s’enchaînent sur le but du FC Metz. Khazri n’était pas loin de tromper Mfa directement mais le portier est vigilent et boxe le ballon.

53ème : Premier changement pour Bordeaux. Enzo Crivelli remplace Abdou Traoré. Les bordelais passent en 4-2-3-1 avec Rolan et Saivet sur les côtés, Khazri derrière Crivelli.

56ème : Crivelli se procure d’entrée sa première occasion. Le jeune attaquant reprend de la tête un corner au point de penalty. La tête piquée est un peu trop croisée.

58ème : Quelle occasion pour Bordeaux ! Khazri récupère un ballon dans son camp dans les pieds de Malouda. Chantôme lance Rolan dans la profondeur. L’Uruguayen s’infiltre sur le côté droit et renverse le jeu pour Crivelli au second poteau. La reprise de ce dernier passe de quelques centimètres à côté du but…

60ème : C’est le feu dans la surface de Metz mais ni Pallois, ni Chantôme ne parviennent à cadrer leur reprise de la tête.

63ème : Coup-franc bien placé à l’angle de la surface sur la gauche. Henri Saivet enroule mais c’est largement au-dessus.

65ème : Changement pour les Grenats avec la sortie du buteur, Sassi. N’Daw fait son apparition sur la pelouse de Chaban-Delmas.

66ème : But de Saivet, d’un superbe retourné… mais l’arbitre l’invalide pour une position de hors-jeu! C’est très litigieux !

69ème : Après cette décision de M. Desiage, les esprits s’échauffent et Wahbi Khazri écope d’un carton jaune pour protestation.

70ème : Faute de N’Daw sur Khazri à 25 mètres. Le Tunisien proteste une nouvelle fois et Carrasso est obligé de venir calmer son coéquipier pour éviter un second carton jaune. Mfa captera le ballon sur le coup-franc sans difficulté.

74ème : Énorme parade de Carrasso sur une tête puissante de N’Daw au point de penalty suite à un corner venu de la droite.

75ème : Nouveau changement pour les Girondins, Maurice-Belay remplace Contento.

76ème : Crivelli est bien lancé dans la surface par Plasil. Crivelli tente de crocheter Mfa mais ce dernier revient dans les pieds du bordelais et s’interpose ! Le corner ne donnera rien…

79ème : Dernier changement pour Bordeaux avec l’entrée de Poko à la place de Plasil.

80ème : Percée de Malouda dans la surface bordelaise sur le côté gauche. Dans un angle fermé, l’international français trouve le petit filet extérieur de Carrasso. Sortie de but et carton jaune pour Malouda, qui est venu voler le ballon à Carasso alors que celui-ci était sur le point de jouer.

81ème : Sortie de Maiga et entrée de Ben Youssef pour le FC Metz.

83ème : Énième coup-franc pour les bordelais. Khazri, à 30 mètres excentré sur la gauche, tente directement. Le ballon est enroulé sur le côté ouvert et le portier de Metz est pris à contre-pied ! Buuuuuuuuttttttttt ! Enfin ! 1-1.

89ème : Suite à un centre de Saivet, la défense messine se dégage mal et Poko récupère le ballon à 25 mètres, plein axe. Le milieu tente sa chance, mais sa frappe à ras de terre passe juste à droite du but de Mfa. Les Messins reculent de plus en plus en cette fin de match mais ils restent solides. Le centre fort de Maurice-Belay est repoussé !

90ème : Trois minutes de temps additionnel.

91ème : Mauvais renvoi de Carrasso. N’Daw tente de lober le portier bordelais mais il est gêné par un tacle de Poko. L’arbitre revient à la faute du gabonais. Le coup-franc de Ngbakoto s’envole largement au-dessus. C’est terminé !

 

 

Bordeaux est revenu sur la pelouse avec de meilleures intentions. Nous avons assisté à une attaque-défense lors de cette seconde période. On peut penser que le scénario aurait été différent si l’arbitre n’avait pas injustement refusé le but d’Henri Saivet suite à ce magnifique retourné acrobatique. C’est finalement Wahbi Khazri qui parviendra à égaliser sur un coup-franc direct dans les dernières minutes. On a l’impression de se répéter chaque week-end et ça devient de plus en plus énervant. Un nouveau Bordeaux à réaction après une première période catastrophique et une nouvelle opportunité de manquer pour recoller aux équipes de têtes.

 

 

 

 

 Saivet et Yambere iconsport

 

 

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso était le capitaine du soir, devant le désistement de dernière minute de Lamine Sané. S’il vient calmer Khazri énervé contre l’arbitre en seconde période, il s’imposa face à la tête d’Ndaw sur corner (74ème). Il réalisera un arrêt à la 90ème également mais fera ensuite une mauvaise relance dans l’axe, manquant de peu de se faire lober. Il ne peut rien sur le but messin, abandonné par sa défense.

 

Très critiqué à son poste, Diego Contento n’a pas fait mieux ce soir. Sur le but messin, il regarde clairement Malouda danser devant lui et lui dépose quelques biftons dans le string pour le remercier. Quoi d’autre ? Rien, un bon centre du droit en seconde période. Même Poundjé rigole en CFA. Filho Mariano eut beaucoup de ballons en seconde mais ne les exploita pas comme il faut. C’est en seconde période qu’il reprit goût à la vie pour effectuer de très bons centres ne trouvant pas preneur. Il sauva les siens de la tête sur une dernière action chaude (93ème). Cédric Yambéré était cette fois-ci dans l’axe central. Dès le début de la rencontre, il intervient face à Malouda (3ème). Il fut assez solide, sans faire de faute, le reste de la rencontre. Mis à part sur le but où il est légèrement en retard sur Sassi mais bon, deux autres sont coupables bien avant lui. Et notamment Nicolas Pallois qui, comme Contento, regarde Malouda tout lui faire. C’est bien le seul moment où il fut ‘gentil’ car le reste du temps, à l’image de son associé de l’axe central, il fut sérieux et eut même une tête offensive dans la surface adverse, malheureusement non cadrée.

 

L’autre qui devait rire jaune, c’est Grégory Sertic, à qui on a préféré mettre Abdou Traoré. Résultat, le néant, incapable d’effectuer voire de tenter une passe à plus de cinq mètres. Le néant. Et lorsque l’on pense qu’il s’agissait de la « sentinelle »… Clément Chantôme était cette fois-ci plus haut sur le terrain. On attendait alors un poids offensif plus important que lorsqu’il jouait milieu défensif pur. Ce fut là aussi, très, très décevant. Le seul moment où il « s’illustra » – si on peut dire – c’est à la 73ème avec un tacle dans la surface. L’autre beau boulet de la soirée, c’est Jaroslav Plasil. Si d’habitude il court et masque ainsi ses carences dans certains domaines, ce soir et particulièrement en première période, il ne s’en est pas donné la peine. Pour illustrer ce commentaire, cette grosse perte de balle qui voit Maiga aller au but (43ème) où il ne daigne même pas courir pour revenir défendre. Limite, il s’est retenu de marcher. Et puis, on découvrit qu’il jouait à la 77ème lorsqu’il lança Crivelli en profondeur. Ça vaut bien un point. Seul contre tous, seul à dénoter des autres, seul à se battre vraiment dans tous les secteurs, seul à être décisif, seul à nous faire encore aimer le football : Wahbi Khazri. L’on commence par un caviar pour Saivet à une touche de balle au-dessus de la défense (44ème). L’on poursuit par deux corners directs mettant en danger le portier adverse en moins de d’une minute. Il a ce caractère que d’autres n’ont pas non plus en allant l’ouvrir face à un arbitre débordé par si peu… Puis, il est décisif sur un superbe coup franc, devançant l’anticipation du portier messin, sous les conseils de son capitaine du soir, Cédric Carrasso.

 

Devant, Henri Saivet ne cadre pas sa tête (32ème) et gâche lamentablement un caviar de Khazri à la 44ème, cherchant ses pieds pour frapper au but, à trois mètres de la ligne. Il reprit du poil de la bête après un flipflap côté gauche qui précéda un centre pour la tête manquée de Pallois. Puis la spéciale du traditionnel tennis-ballon avec un beau ciseau acrobatique, refusé injustement pour une position de hors-jeu inexistante du fait qu’il s’agisse d’un messin qui remette le ballon. Il faudra attendre la 54ème minute pour que Diego Rolan s’illustre en offrant un excellent ballon pour une frappe trop croisée de Crivelli. Il perd ensuite un ballon près de la ligne de but de Carrasso offrant par la même occasion une offrande à Malouda, qui ne donnera rien. A la 91ème, frustré, il préféra se la jouer solo plutôt que de donner une balle de but à Chantôme.

 

Enzo Crivelli, deux minutes après son entrée, mit une tête à côté des buts adverses, sur corner. Il manqua l’immanquable à la 58ème minute sur un caviar de Rolan en ouvrant trop son pied. Une nouvelle tête au-dessus à la 61ème, un bon débordement du gardien suivi d’une frappe sur ce même joueur à la 77ème, puis une arcade en sang pour les dernières minutes du match. Nicolas Maurice-Belay et André Poko ? Rien.

 

 

 

 

Mariano iconsport

 

 

 

 

 

La feuille de match

 

Samedi 25 avril 2015 à 20h00

34ème journée de Ligue 1 2014-2015

Stade Chaban-Delmas, Bordeaux

22 000 spectateurs

Arbitre : M. Desiage

Bordeaux 1–1 Metz

Buts : Khazri (83ème) ; Sassi (27ème)

Cartons jaunes : Khazri (68ème) ; Lejeune (27ème), Sassi (33ème), Malouda (80ème)

Cartons rouges : Néant.

Bordeaux : Carrasso (c) – Mariano, Yambéré, Pallois, Contento (Maurice-Belay, 75ème) – Traoré (Crivelli, 53ème), Plasil (Poko, 79ème), Chantôme – Khazri – Saivet, Rolan

Metz : Mfa – Métanire, Milan, Palomino, Lejeune – Sassi (N’Daw, 65ème), Kashi, Malouda – Ngbakoto, Sarr – Maiga (Ben Youssef, 81ème)

 

 

 

 

 

Diego Rolan iconsport

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

 

Carrasso : 5

Mariano : 6

Yambéré : 5

Pallois : 4

Contento : 2

Traoré : 1

Chantôme : 3

Plasil : 1

Khazri : 7

Rolan : 4

Saivet : 4

 

 

 

 

Wahbi Khazri iconsport

 

 

 

 

 

Les statistiques d’après match

 

Bordeaux – Metz

Possession : 62%-38%

Tirs : 18-8

Tirs cadrés : 5-3

Passes réussies : 79%-63%

Hors-jeux : 1-6

Corners : 13-2

Centres : 33-11

Fautes : 9-14

Cartons jaunes : 1-3

Cartons rouges : 0-0

 

Crédit photos : Icon Sports / AFP