Bordeaux, dans le mille !

Joie Bordeaux – Cedric Carrasso / Enzo Crivelli

Photo Icon Sport


 

Le résumé

6ème minute : Frappe de Montpellier sur le poteau après une contre-attaque.

16ème minute : But de Cheick Diabaté qui se jette sur un ballon cafouillé dans la surface. L’attaquant malien se blesse sur l’action, le défenseur se jetant sur lui pour intervenir. Il revient finalement 4 minutes plus tard sur le terrain.

22ème minute : Centre fort de Camara pour la tête de Ninga, seul, largement au-dessus.

33ème minute : Cafouillage dans la surface de Montpellier qui arrive à s’en sortir finalement, après une belle partie de billard.

47ème minute : Bien lancé par Plasil en profondeur, Rolan pique son ballon au-dessus de Pionnier mais ce n’est pas cadré.

 

A la mi-temps, Bordeaux a 6 tirs contre 4, 3 cadrés contre 1.

 

46ème minute : Frappe de Poko trop croisée après un bon pressing de Rolan pour récupérer le ballon. Elle est même contrée. Sur le deuxième corner, Plasil met la tête et Pionnier l’enlève du cadre.

54ème minute : Centre de Contento pour la tête de Rolan, mais le timing n’était pas bon : au-dessus.

57ème minute : Très bon centre de Roussillon pour Camara qui passe devant les défenseurs, mais Carrasso se couche bien sur ce ballon.

59ème minute : Frappe de Khazri en dehors de la surface et au ras du sol, mais bien capté par Pionnier.

66ème minute : Frappe en pivot écrasée de Ninga, facilement captée par Carrasso.

75ème minute : Magnifique frappe de Contento au terme d’une belle action collective, repoussée sur sa transversale par Pionnier.

79ème minute : La défense se dégage mal et cela profite à Ninga, seul, mais qui écrase sa frappe que Carrasso capte.

90ème minute : Doigt retourné pour Carrasso sur une sortie aérienne, au contact avec Camara. Mais c’est le ballon.

95ème minute : parade extraordinaire de Carrasso sur la dernière frappe du match.

 

 

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso était le capitaine du soir, bien qu’Henri Saivet soit sur la pelouse. Sauvé par son poteau à la 6ème minute, il effectua une relance hasardeuse à la 37ème heureusement rattrapée par sa défense. Battu la minute suivante, heureusement l’arbitre siffla un hors-jeu. En seconde période, il se coucha parfaitement sur le ballon de Camara à seulement deux mètres de sa ligne. En fin de rencontre, dans un duel aérien, il se retourne deux doigts et arrête donc son match le temps de remettre tout ça dans l’ordre. Une fois ceux-ci remis, il effectua une ultime et décisive parade à la 95ème pour sauver les sien.

 

André Poko était le seul choix au poste de latéral droit, mis à part le jeune Baba Traoré. Malgré de très nombreuses pertes de balle (29), le gabonais s’est beaucoup proposé offensivement, laissant des espaces dans son dos. Auteur cela dit de belles chevauchées et de centres corrects. Défensivement, il fut agressif sur le porteur du ballon à n’avoir de cesse de le harceler. Diego Contento continue sur sa lancée et s’installe véritablement au poste d’arrière gauche, enfin ! Il gêne son adversaire sur une frappe (6ème), mais connut aussi quelques difficultés dans son duel de couloir avec Camara. Il toucha également la barre au terme d’un beau mouvement collectif, ballon bien détourné par Pionnier. La défense centrale, inédite, a rempli son travail. Clément Chantôme s’est d’abord illustré offensivement sur le but bordelais en étant impliqué. Puis il fit quelques interventions intéressantes à son poste, avec notamment ce ballon partant dans la profondeur où il intervint en position de dernier défenseur (48ème). A ses côté, Cédric Yambéré a lui aussi assuré. Une bonne intervention le long de la touche (45ème), un centre dangereux dégagé (46ème), un excellent tacle sur Yatabaré (49ème), puis enfin une intervention cruciale dans la surface sur Bérigaud (90ème). Pas de fioriture au niveau de la relance, mais là n’est pas l’essentiel.

 

Jaroslav Plasil a beaucoup travaillé notamment au niveau du harcèlement du porteur du ballon adverse, par son pressing incessant. Il eut aussi un jeu très propre, rassurant incontestablement ses coéquipiers du milieu. Il aurait pu aussi être passeur décisif juste avant la mi-temps au moment de lancer Rolan dans la profondeur. Et même buteur sur corner (47ème). A ses côtés, Henri Saivet. Devons-nous voir un signe de départ du fait qu’il ne porta plus le brassard de capitaine ? Il esquiva le sujet en fin de rencontre. Toujours est-il qu’il n’a pas déjoué, avec de bonnes interventions comme celle de Camara à la 35ème. Lui aussi, comme son coéquipier tchèque, s’est appliqué dans la qualité technique afin d’offrir le moins possible de ballons d’attaque à ses adversaire. Le joueur qui nous a beaucoup plu, c’est Nicolas Maurice-Belay. Positionné entre les lignes, disponible aussi bien sur les ailes que dans l’axe, il fut la touche technique, le liant entre le milieu défensif et l’attaque. 89% de passes réussies à la mi-temps, 86% à sa sortie où il fut remplacé par Traoré. Il fut seulement un peu plus discret en seconde période, mais il s’agit bien du seul reproche qu’on pourrait lui faire.

 

Diego Rolan retrouve ses ailes. Se montrant disponible, ne lésinant pas sur le remplacement défensif, il est aussi concerné parle but bordelais. Bien lancé par Plasil à la 45ème, il piqua son ballon au-dessus de Pionnier mais ne le cadra pas. S’il n’a pas marqué, il a eu le mérite d’apporter des solutions et s’est fondu dans le moule du bloc collectif. Wahbi Khazri a eu un petit de déchet technique (15 ballons perdus), et a surtout failli dans la dernière passe. Il fut plus précis sur les coups de pieds arrêtés. Une prestation en demi-teinte, mais il donna tout, comme à chaque fois. Enfin, Cheick Diabaté a beaucoup donné. N’ayant plus marqué depuis près d’un an en Ligue 1, le Cheick reste sur 3 buts en 2 matches. Un nouveau but ce soir, en se jetant voire même en se sacrifiant, puisque l’attaquant malien fut recousu en fin de rencontre des suites du choc avec le défenseur du MHSC voulant sauver son équipe. Il servit notamment de point d’appui tout au long de cette rencontre, étant esseulé sur le front de l’attaque par rapport au bloc équipe.

 

Au niveau des entrants, Abdou Traoré est entré le temps de faire une faute. Enzo Crivelli fit un bon contrôle dos au but. Et Thomas Touré deux courses vers l’avant. Plusieurs sérieusement, ils participèrent à la défense de ses trois points en fin de rencontre.

 

 

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

 

La feuille de match

Samedi 9 janvier 2016 à 20 heures

20ème journée de Ligue 1 2015-2016

Arbitre : M. Clément Turpin

Stade de la Mosson

10603 spectateurs

Montpellier 0-1 Bordeaux

Buts : Diabaté (16ème)

Cartons jaunes : Yatabaré (39ème), Rémy (41ème) – Khazri (25ème)

Cartons rouges : Néant

Montpellier : Pionnier, Congre, Hilton, Roussillon, Deplagne, Martin (Berigaud, 66ème), Camara, Remy (Saihi, 81ème), Yatabaré (Dabo, 66ème), Boudebouz, Ninga.

Bordeaux : Carrasso – Poko, Chantôme, Yambéré, Contento – Plasil, Saivet – Khazri (Touré, 78ème), Diabaté (Crivelli, 71ème), Rolan, Maurice-Belay (Traoré, 65ème).

 

 

 

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 8

Poko : 7

Chantôme : 7

Yambéré : 8

Contento : 6

Plasil : 8

Saivet : 5

Maurice-Belay : 8

Khazri : 5

Rolan : 6

Diabaté : 7

 

 

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

 

Les statistiques du match

Montpellier-Bordeaux

Possession : 53%-47%

Tirs : 13-11

Tirs cadrés : 4-4

Hors-jeux : 4-2

Corners : 8-5

Centres : 26-16

Fautes : 13-11

Cartons jaunes : 2-1

 

Photos Icon Sport

Stats LFP