Bordeaux craque (encore) en fin de match

34604

 

Le résumé :

 

Un match des Girondins à 21 heures le dimanche soir sur Canal Plus, c’est tellement rare. D’ailleurs, il paraît que ça transcende les joueurs, dixit Bénédet et Gillot. Bordeaux reçoit un concurrent direct pour l’Europe, l’Olympique Lyonnais. Jouer en dernier permet de connaître les résultats des autres équipes. Avec la défaite de Saint-Etienne, de Marseille et celle de Reims, les bordelais peuvent espérer recoller au classement et dépasser leur adversaire du soir. Rémi Garde a dû composer avec les absences de Fofana, Grenier et Gourcuff. Du coup, au coup d’envoi, il décide d’aligner une défense à cinq et abandonne donc son milieu en losange. Francis Gillot, de son côté, doit lui aussi composer sans Nguemo, Maurice-Belay et Diabaté. Planus et Rolan profitent de ces absences et sont titulaires, Orban est reconduit à gauche de la défense. Voici la composition :

 

 

 

 

Première période

 

Bordeaux rentre très bien dans la partie. Une première tentative de débordement de Rolan après un grand pont sur Bedimo, et une deuxième par Sertic, ne donneront rien malheureusement. Les intentions sont là, en tout cas. A la 6ème minute, un beau mouvement collectif sera conclu par une frappe écrasée de Sané, dommage ! Ce n’est que partie remise. Deux minutes plus tard, Mariano récupère un ballon mal renvoyé par la défense de l’OL, il prend son temps et ajuste un centre parfait, sur la tête de Saivet. Ce dernier, seul, ajuste parfaitement sa tête et trompe Anthony Lopes. Buuuuuutttt ! Bordeaux ouvre logiquement le score. Les Lyonnais réagissent par l’intermédiaire de Lacazette, qui en solo, efface l’axe de la défense pour se présenter seul devant Carrasso. Le portier sort rapidement et force l’attaquant des Gones à frapper à côté ! ouffff ! Lucas Orban écopera d’un carton jaune après un tacle en retard et par derrière. Le rouge n’était pas loin…

 

Après quelques minutes de flottement après le but, les bordelais vont de nouveau mettre le pied sur le ballon. Saivet déborde côté gauche et sert Rolan en retrait. L’uruguayen contrôle et pivote pour enchaîner la frappe, captée sans soucis par Lopes (16ème). Diego Rolan est dans tous les bons coups et réalise une excellente prestation. Il faudra malgré tout attendre la 35ème minute pour voir un semblant d’occasion. Suite à une longue touche de Mariano et plusieurs contacts dans la surface, le ballon revient sur Saivet. Ce dernier tente la reprise de volée qui finit dans le virage Nord. Les Lyonnais n’y sont pas. Rémi Garde regrette déjà son choix de mettre cinq défenseurs, et repasse à un système classique. C’est Koné qui fera les frais de ce changement, Briand rentre en jeu. Pourtant, rien ne change. Ce sont les bordelais qui auront une nouvelle fois l’opportunité de doubler la mise. Henrique, après une belle intervention, envoie un long ballon qui trompe Gonalons à cause du rebond. Le cuir revient dans la course de Hoarau, qui part au but. Malheureusement, sa frappe ne sera pas cadrée. Quel dommage… ! Sur la remise en jeu, l’arbitre siffle la mi-temps.

 

Les bordelais réalisent une bonne prestation lors de ce premier acte. Du rythme, des mouvements intéressants, de l’envie et de la combativité… Saivet retrouve ses jambes, Rolan est méconnaissable. Dommage que nous n’ayons pas corsé l’addition, on risquerait de le regretter.

 

 

 

 

Seconde période

 

Le match redémarre sur le même rythme côté bordelais. Comme en première mi-temps, c’est une nouvelle fois sur le côté droit que Poko arrivera à faire la différence. Malheureusement, son centre finira sa course au 5ème poteau. A la 47ème minute, Marc Planus attrape le maillot de Briand à la limite de la surface. L’arbitre ne bronche pas, c’était pourtant très limite. Trois minutes plus tard, sur un bon ballon de Saivet, Sertic prend la profondeur et remonte le terrain. Il fixe Umtiti pour aller sur son pied droit, frappe, mais de peu à côté. Une nouvelle belle occasion manquée… A partir de ce moment, les bordelais vont reculer et laisser le cuir aux Lyonnais. D’ailleurs, il semblerait que cela résulte des consignes des coachs, puisque Bénédet confirme les intentions bordelaises au micro de « Paga ». On ne comprend pas… Les Lyonnais ne sont pas bien, et ne se procurent pas d’actions … Pourquoi décider de reculer alors que tout se passe bien jusqu’à maintenant ? Sur un centre de Gonalons, Carrasso sort et percute Henrique. Le cuir revient sur Briand qui frappe dans le but vide. Heureusement que Mariano passe par là. Ce dernier sauve le ballon sur sa ligne. Bordeaux a eu vraiment très chaud sur ce coup. A la 64ème, Rolan cède sa place à Jussiê. Sept minutes plus tard, Lacazette décale Gomis dans la surface, côté droit. L’attaquant des Gones frappe largement à côté. D’ailleurs, dans la foulée, il sort et Njie fait son apparition.

 

Le rythme du match baisse considérablement. Les bordelais campent dans leur moitié de terrain, ils sont bien en place et ne concèdent pas d’espace. Il ne se passe rien mis à part des changements. Danic rentre à la place de Ferri (79ème) et Hoarau sort au profit de Poundjé (83ème). Ce dernier est positionné milieu gauche et Jussiê glisse sur le front de l’attaque. A la 87ème minute, Orban sera l’auteur d’une excellente intervention des les pieds de Njie. Les Lyonnais continuent de pousser. Une main de Saivet dans la surface ne sera pas sifflée, logiquement, par Monsieur Gautier. Quand intervient la 92ème minute… Bedimo percute et profite de deux contres favorables pour lancer Briand. Ce dernier retrouve Bedimo, qui vient battre Carrasso… 1-1 ! On se dit alors qu’on s’achemine vers un match nul. Mais les bordelais vont complètement craquer… A la dernière seconde, Gonalons centre dans la surface sur la tête de Tolisso. Le jeune Lyonnais crucifie Carrasso et laisse exploser sa joie… 2-1 ! L’arbitre siffle la fin du match juste après ce but.

 

C’est incompréhensible, c’est énervant, usant, fatiguant… Les mots manquent ! Pourquoi avoir reculer comme cela en seconde période ? Alors que Bordeaux avait le match en main et que Lyon n’était pas dans un bon soir… Bordeaux rate une nouvelle fois l’opportunité de faire un bond au classement. La fin de saison va être très longue, puisque nous ne pouvons plus rien espérer. Ce soir, nous sommes dépités et nous éprouvons du dégoût…

 

 

 

 

Les joueurs :

 

Cédric Carrasso n’aura pas eu de travail avant ce temps additionnel. Il y aura juste une mésentente avec Henrique qui aurait pu coûter cher. Il s’inclinera par deux fois à la 92ème et la 94ème. Lâché par sa défense, il ne peut pas faire grand chose.

 

Filho Mariano réalise une prestation de haute volée même si cette fin de match vient tout gâcher. Il délivre un centre magnifique pour le but de Saivet. En deuxième mi-temps, il s’est contenté de défendre comme le reste de son équipe. Il a parfaitement bloqué les occasions dans son couloir et il réalisera des interceptions décisives. Même son de cloche pour son homologue, Lucas Orban. Après une entame de match un peu délicate, il a failli écoper d’un carton rouge sur un tacle en retard. Alors qu’il aurait pu sombrer, il a relevé la tête. Au final, une prestation plus que correcte avec de belles interceptions dans les pieds des attaquants Lyonnais, notamment celle à la 87ème minute.

 

 

 

 

Marc Planus effectuait son retour ce soir, en tant que titulaire. Rien à signaler en première période, du fait du peu d’activité des attaques adverses. En revanche, lors du début de la seconde, il aurait pu concéder un coup franc dangereux suite à un tirage de maillot sur Briand. Heureusement que l’arbitre ne bronche pas. Enfin, il craque complètement dans les dernières minutes, comme le reste de son équipe. Son compère de l’axe, Carlos Henrique, réalise une bonne prestation. Il fut la tour de contrôle de la défense bordelaise, prenant tous les ballons de la tête. Nous n’avons pas beaucoup vu Lacazette, en grande partie grâce à lui. Une semelle sur Gomis pour se venger de l’action précédente, du Carlos comme nous l’aimons.

 

Ludovic Sané, repositionné devant la défense en position de milieu défensif, réalise une prestation correcte. Présent dans les duels, il s’est contenté de jouer le plus simplement possible. Il a également soulagé ses défenseurs centraux. André Poko n’a eu de cesse d’harceler le milieu de terrain Lyonnais. Il s’est beaucoup dépenser à la récupération. Cela dit, il n’a pas pesé dans le jeu vers l’avant comme peut le faire Landry Nguemo.

 

 

 

 

Henri Saivet permettra à Bordeaux de mener au score avec un nouveau but de la tête. Il réalisera une belle première période étant à l’origine des actions bordelaises. Il s’éteindra au fil des minutes et cela coïncidera avec le fait que Bordeaux a décidé de reculer. Il se contentera d’aider ses coéquipiers à défendre. De l’autre côté, Diego Rolan réalise certainement son meilleur match sous les couleurs des Girondins. Vif, virevoltant, il aura beaucoup percuté et aura tenté d’apporter du mouvement à l’attaque bordelaise. Il lui manque vraiment ce but qui pourrait lui permettre d’être plus libéré. Il cédera sa place à Jussiê lors de la seconde période. Gregory Sertic était partout ce soir. Il n’aura eu de cesse de presser pour empêcher les Lyonnais de bien relancer. Il sera également l’auteur d’un joli rush en seconde période qu’il manquera de concrétiser. Le milieu bordelais s’est une nouvelle fois bien appliqué sur les coups de pieds arrêtés.

 

Enfin, seul en pointe, Guillaume Hoarau aura vécu une partie difficile dans l’ensemble. Souvent envoyé au casse pipe par ses partenaires sur des longs ballons, il aura pesé malgré tout dans le domaine aérien. Il manquera une belle opportunité juste avant la mi-temps. Lors de la seconde période, il a paru émoussé physiquement. Il n’a pas encore retrouvé ses moyens.

 

 

 

 

L’équipe a reculé, il était donc difficile de voir à l’œuvre Viera Jussiê. Souvent esseulé, il aura eu du mal à tenir le ballon et à faire sortir son équipe. Enfin, Maxime Poundjé rentrera pour bétonner, sans succès…

 

 

La feuille de match :

 

Dimanche 9 Mars 2014 à 21 heures

28ème journée de Ligue 1 2013-2014

Stade Chaban Delmas, Bordeaux

17 660 Spectateurs

Arbitre : M. Antony Gautier

Bordeaux 1–2 Lyon

Buts : Saivet (7ème) – Bedimo (91ème), Tolisso (94ème)

Cartons jaunes : Orban (12ème), Planus (86ème) – Gomis (27ème), Tolisso (94ème)

Cartons rouges : Néant

Bordeaux : Carrasso (c) – Mariano, Planus, Henrique, Orban – Sané, Poko – Sertic, Saivet, Rolan (Jussiê, 65ème) – Hoarau (Poundjé, 84ème)

Lyon : Lopes – M.Lopes, Bisevac, Koné (Briand, 37ème), Umtiti, Bédimo – Gonalons (c), Ferri (Danic, 79ème) – Tolisso, Lacazette – Gomis (Njie, 71ème)

 

 

Les notes Girondins4ever :

 

Carrasso : 5

Mariano : 7

Orban : 6

Henrique : 6

Planus : 4

Sané : 5

Poko : 5

Sertic : 6

Saivet : 6

Rolan : 7

Hoarau : 5

 

 

 

 

Les stats d’après match :

 

Bordeaux – Lyon

Possession : 40%-60%

Tirs : 7-12

Tirs cadrés : 3-3

Passes réussies : 70%-81%

Hors-jeux : 5-3

Corners : 5-5

Centres : 16-27

Fautes : 11-14

Cartons jaunes : 2-2

Cartons rouges : 0-0

 

 

 

Crédits photos : Olweb et Stéphane Guiochon pour Le Progrès