Blanc, c’est Noir ?

dugablanc

 

J’avais commencé une histoire

Sur une planète nouvelle, toute bleue

Bleue, pour ne pas qu’on la confonde

J’y avais mis des gens de passage

J’avais mélangé les couleurs

Je leur avais appris le partage

Ils avaient répété par cœur

«Toujours»! tous toujours dans la même ronde

Je vais aller m’asseoir sur le rebord du monde

Voir ce que les hommes en ont fait …..

 

 

 

 

Un bien joli texte de Francis Cabrel !

 

 

 

 

Laurent Blanc a choisi d’aller se reposer en Italie !….afin de s’assoir lui aussi sur le rebord du monde du football ? comme un mauvais rêve, un coup porté à son image… son avenir à la tête de l’équipe de France semble s’assombrir…

 

Une évasion de quelques jours qui doit lui permettre à se soumettre à une profonde réflexion… Il est en effet toujours délicat d’aborder un tel sujet sans que l’on traite l’auteur de raciste… on joue sur des mots et on marche en fait sur des œufs.

 

Arrêtons la langue de bois… vous avez d’un côté une ministre des sports qui appartient à un parti politique (via un gouvernement qui fait des clins d’œil au FN d’où des débats permanents sur l’ émigration choisie – donc des quotas – la laïcité etc….) et de l’autre côté un Président par intérim de la FFF qui, à quelques semaines d’une élection décisive quant à son avenir, se dédouane en déclarant : « moi je ne sais pas…. on va faire une enquête ! » et dès le lendemain les deux réunis se permettent d’envoyer Blaquart à la « soupe », en attendant les résultats de la fameuse enquête… c’est quoi ce cirque ?

 

 

 

 

Deux poids deux mesures comme en politique….. La facilité, dans ces cas là, c’est faire sauter un fusible…. pour calmer dans un premier temps tout le monde, comme on dit dans les milieux autorisés…

 

Madame Jouannau possède-t-elle deux casquettes ? (décidément les ministres se succèdent mais le procédé reste le même – rappelons-nous la sortie de Madame Bachelot en Afrique du Sud !.. même les joueurs en avaient pleuré !!! ….oui,oui « de rire sûrement » -) solidaire à un gouvernement (donc mal placée pour donner des leçons) l’autre casquette en tant qu’ancienne sportive de haut niveau ?

 

Pour Médiapart, par contre, c’est le défouloir.. comment peut-on se voiler la face ? s’il existe ce genre d’informateur on peut penser que c’est une bonne chose… bien sûr ce sont les vilains petits canard déchaînés , mais faut-il rappeler que c’est ce genre de presse qui soulève les…. lièvres, heureusement car on serait encore une fois dans l’ignorance le plus totale !

 

La société, surtout aujourd’hui, impose par elle-même la prudence dans ce que l’on écrit et surtout de ce que l’on dit… nous ne sommes plus au moyen âge, il ne faut pas oublier que chacun d’entre nous, possède les moyens de communiquer un évènement, et ce, à l’instant ne serait-ce qu’avec un simple téléphone portable…

 

Là pour le sujet qui nous préoccupe, c’est de nouveau une taupe qui aurait enregistré la conversation de ce fameux débat du 08 novembre 2010, sacré animal après celle de Knysna en voici une autre !…. en plus elle vient de se dénoncer, il s’agit d’un conseiller technique pour le foot des quartiers… il a avoué, il s’agit de Mohamed Belkacemi, qui aurait remis l’enregistrement tout simplement à la …….FFF ! ….

 

 

 

 

Donc il faut bien se dire que les journalistes à la recherche de sensation ne peuvent que se procurer des sources sûres (qui des fois leur coûtent cher) mais indispensables pour faire état d’un scoop et faire éclater une vérité devenant scandale, en tout cas reconnue comme telle…

 

Il ne faut donc nullement être surpris sur certaines divulgations ou allusions, dans le détail des discours que beaucoup décortiquent afin trouver la moindre faille qui puisse rendre discriminatoire leurs sens, en particulier sur les mots dits« durs » employés….

 

Laurent Blanc, emporté par la vague de la discussion, a certainement cru que ce genre de vocabulaire était très éloigné de sa conviction initiale qui consistait à se déclarer sur le système de détection puis de formation des joueurs binationaux… les mots « quota ou blacks » ont été repris de volée… comment peut-on avoir des doutes sur la moralité du cévenol ? impossible, il ne possède certainement pas de pensées racistes, il a prouvé tout au long de sa carrière de joueur et tout récemment en tant qu’entraîneur….

 

Ce n’est pas la première fois qu’on aborde ce genre de problème, né depuis que les centres de formation sont centres de formation… si on rentre dans le détail, certains recruteurs s’en vont chercher leurs futures étoiles directement en Afrique où d’anciens joueurs ou entraîneurs possèdent même des structures, les agents faisant le reste…. Un jeune Africain qui quitte son pays est condamné à réussir, au regard de sa famille, de son entourage, quitte parfois, à se faire « rouler » ! …..

 

D’autres choisissent le vivier des grandes cités, la différence dans ce cas là, c’est qu’ils sont…. Français… mais leur origines permettent aussi, à leur faire miroiter un statut d’international autre que celui de notre pays (pas assez d’élus, trop de concurrence, donc trop long) … ce n’est pas nouveau…. d’autant plus que ce statut d’international leur procure l’occasion d’aller encore plus vite dans la consécration tant sportive que financière… participer à un évènement mondial devient une reconnaissance du milieu les menant à prétendre à un contrat juteux pour un club d’un championnat plus relevé…. bien évidemment les agents sont les premiers intéressés…..

 

« Quota» est un mot que Patrick Battiston a banni, il a raison… notre club n’a jamais calculé dans le recrutement de ses pensionnaires et quand il dit qu’il ne connait pas le détail de sa composition, il faut le croire… on ne peut que constater et se féliciter que les jeunes du centre sont superbement encadrés… Monsieur Dubois (qui s’occupe de l’intendance) est vraiment dans son rôle, de père même !!!…

 

Les gamins suivent à la lettre ses consignes, il n’y a aucun débordement… pour les études comme dans la façon de se conduire ! ensuite sur le sportif, les éducateurs prennent le relais, les journées sont pleines, celui qui dérive n’a simplement plus sa place, quelque soit ses origines ( même les Dupont, Durand) ! ….

 

Ceux qui se baladent sur la plaine peuvent témoigner au détours d’une conversation avec ces jeunes… qu’ils sont heureux et épanouis, il jouissent d’un environnement fabuleux, d’un climat familial tout à fait remarquable… bref ils se disent avoir fait le bon choix… la séparation de la langue pour quelques uns est de courte durée car les cours de Français sont présents sur place…

 

Que penser maintenant de cette tempête… s’est-elle produite à l’initiative d’un revanchard ou simplement pour éclairer les dangers de l’application d’un tel processus ? … les mots ont-ils été bien choisis ? tout ceci relève de l’interprétation que l’on veut bien donner à ce genre de révélation…

 

Mais franchement, parler aujourd’hui d’enquête, d’infraction, inspection générale (IGJS) pour éventuellement transmettre à la justice via un procureur, cela peut paraître assez disproportionné.

 

Les principaux animateurs du débat semblent pourtant admettre quelques dérapages dans les propos surtout l’importance des mots (Quotas, Blacks ne passent pas bien) chacun de dire et écrire qu’ils ne voulaient pas froisser qui que ce soit en s’excusant…

 

Laurent Blanc après avoir démenti dans un premier temps, s’est rétracté ce dimanche après avoir lu le verbatim de cette fameuse réunion qui n’a pas manqué d’apporter certaines preuves de son existence… c’est ici que l’on peut retenir l’erreur du sélectionneur….

 

Peut-être que l’ancien entraîneur des Girondins à vouloir réformer, marquer son passage, peut paraître facile dans des propos qui se retournent contre lui comme un boomerang…

 

Et maintenant ? que va t-il faire, que va t-il décider ?

 

Est-ce un mauvais coup porté à sa personne ? à le déstabiliser ? c’est lui et lui seul qui pourra juger certains comportements… il est quand même à craindre qu’il puisse tout simplement…..s’en aller !

 

Pour conclure, pour ceux qui aiment le sport et le football en particulier, je conseille une ballade… il suffit de se rendre compte sur place pour voir évoluer tous ces gamins qui eux, ne se posent pas les mêmes questions… il existe bien près de chez vous quelques terrains, quelques espaces.3. laissez vous guider par le parfum de l’ignorance de tous ces jeunes, ce mélange de couleurs prouve que le sport Français est un parfait moyen d’intégration… tout ceci encadré par des éducateurs dont on ne louera jamais assez leur dévouement à la bonne cause… je me suis promené pour la petite histoire sur l’espace Colette Besson à Bordeaux Lac où se déroulait la journée sportive scolaire, c’était beau à voir et à entendre ! quelle leçon !

 

Et bien moi, je me suis régalé à observer tout ce beau monde, assis sur les rebords d’une ……rambarde !….pour voir ce que les éducateurs en ont fait…..

 

 

Francis