[Bilan 2013-14] Théo Pellenard

Théo Pellenard sourit

 

Des débuts européens…

Cette saison 2013-2014 se révéla particulièrement instable au poste de latéral gauche. Les nombreuses expulsions de Maxime Poundjé et Lucas Orbán dans un laps de temps restreint, n’ont pas facilité le travail de Francis Gillot. Une occasion dont a profité Théo Pellenard pour grappiller quelques minutes de jeu lors de la dernière rencontre d’Europa League et un déplacement à Tel-Aviv, au sein d’un groupe bordelais rajeuni pour l’occasion. Quinze minutes ont suffi au jeune bordelais pour se montrer positivement, malgré le scénario de cette rencontre, comme il nous l’avait confié en fin d’année 2013 : « Rentrer en Ligue Europa, sur une pelouse magnifique, avec des supporters à fond derrière leur équipe, en étant mené au score et en étant en infériorité numérique… C’est un moment inoubliable ! Je me suis tout de suite senti dans le match et effectivement, la plus belle preuve doit surement être mon tacle appuyé… Et pour cause, après la rencontre, tout le monde me disait « Félicitations pour cette première apparition, et surtout quel tacle ! » (rires). »

 

 

 

… et une première titularisation en Ligue 1

Quelques jours plus tard, il apprend que Lucas Orbán, encore souffrant, ne pourra débuter la prochaine rencontre de Ligue 1, et se retrouve donc seul latéral gauche de l’effectif avec la suspension de Maxime Poundjé. Une occasion qu’il ne manquera pas puisque Théo réalise une prestation sereine face aux nordistes de Valenciennes, ponctuée par quelques gestes osés, et une large victoire girondine. Son aisance pour sa première titularisation nous avait particulièrement marqué à cette époque, tout comme l’intéressé : « C’est vrai que j’ai tout de suite été à l’aise sur le terrain. C’est peut-être aussi grâce au fait de m’être entraîné pas mal de fois avec les professionnels, ça y a sans doute joué. Et ils ont été très présents en me donnant beaucoup de conseils. Tout comme le coach d’ailleurs qui m’a conseillé et m’a mis à l’aise. Je les en remercie tous ! »

 

 

 

 

Deux nouvelles titularisations en février

Au cours des semaines suivantes, Théo s’installe durablement au sein du groupe professionnel à l’entraînement, sans toutefois fouler les pelouses de Ligue 1. Il finira tout de même par obtenir de nouveau sa chance au cours du mois de février, en étant préféré à Maxime Poundjé notamment pour débuter les rencontres à Reims et face à l’Evian Thonon Gaillard. Une marque de confiance de Francis Gillot, pour laquelle Théo répondra positivement en réalisant deux nouvelles prestations de qualité, se retrouvant même impliqué sur le premier but marqué contre les savoyards.

 

 

La récompense : un contrat professionnel

Théo Pellenard a su saisir sa chance au vol, en démontrant à son entraîneur et au club qu’on pouvait compter sur lui à l’avenir. Ses efforts lui ont permis d’obtenir au début du mois de mai, la Graal tant attendu par les jeunes joueurs du centre de formation bordelais, puisque Théo a en effet paraphé son premier contrat professionnel d’une durée de trois ans en faveur des Girondins. Et, pour clôturer cette saison, Théo participera même au célèbre Tournoi de Toulon au sein de l’Équipe de France, en compagnie notamment de Gaëtan Laborde et Hadi Sacko. De belles promesses à confirmer…

 

 

 

 

Ses statistiques

 

Ligue 1

3 matches joués dont 3 en tant que titulaire

270 minutes de jeu

0 but marqué

0 passe décisive

1 carton jaune reçu

6 fautes commises

3 fautes subies

 

Europa League

1 match joué dont 0 en tant que titulaire

15 minutes de jeu

0 but marqué

0 passe décisive

 

 

Ses notes Girondins4ever

Ligue 1 : 7