[Bilan 2013-14] Gregory Sertic

Greg Sertic Nouveau Maillot iconsport de près

Photo Icon Sport

 

Plaque tournante et détonateur

 

Positionné devant la défense centrale, Gregory Sertic s’est imposé cette saison comme la véritable plaque tournante du jeu bordelais. Le milieu de terrain franco-croate totalise une moyenne de 68 ballons joués par match en Ligue 1 (pour un total de 2045 ballons), se plaçant au premier rang des joueurs bordelais en devançant d’ailleurs le latéral droit brésilien Mariano (64). Sertic évoluait donc dans une position de milieu défensif/récupérateur, grattant en moyenne 12 ballons par match. Cette position reculée ne l’a pas empêché de se montrer décisif, bien au contraire, puisque Greg’ en profitait pour mettre en application ses qualités de frappe lointaine, avec plus ou moins de réussite. Pour preuve, il se place au troisième rang des joueurs bordelais ayant le plus tenté leur chance cette saison avec 52 tirs au total. On ne peut le qualifier de sniper cependant, avec 38,5 % de tirs cadrés. Sa première tentative fructueuse intervient dès la sixième journée, bien aidé par la sortie manqué de Fabien Audard. Il ajuste le tir à l’Allianz Riviera et décoche une superbe frappe, sur laquelle David Ospina ne peut absolument rien faire. Un missile chronométré à 111km/h… Sa réalisation contre l’AC Ajaccio sera sa dernière de l’année 2013 et de sa saison.

 

 

 

 

Orfèvre des coups de pieds arrêtés

 

Après le départ de Ludovic Obraniak fin janvier, Sertic est désigné par Francis Gillot, tireur des coups de pieds arrêtés. Invité sur le plateau de Girondins Tv fin février, il s’était montré conscient de la grosse responsabilité que cela représentait : « On me donne cette responsabilité, donc je la prends. J’espère de faire de mon mieux et ça se passe bien ces derniers temps. J’arrive à faire marquer Henri, ça me fait vachement plaisir. J’essaye de rendre la confiance que l’on me donne ». D’ores et déjà auteur de trois passes décisives en 2013, toutes dans le jeu, Greg’ se mue en orfèvre des corners et coups francs. Il termine d’ailleurs la saison de Ligue 1 au premier rang de cet exercice en délivrant cinq nouvelles passes décisives sur ces phases arrêtées, trouvant tour à tour les têtes de Saivet (Evian et Lorient), Henrique (Montpellier), Diabaté (Guingamp) et le pied de Jussiê (Ajaccio). Il échoue finalement au pied du podium du classement des passeurs en délivrant deux autres passes décisives, pour un total de dix, départagé du parisien Lucas par son temps de jeu. Il ne se trouve qu’à une longueur du suédois Ibrahimovic et deux de James Rodriguez.

 

 

Un cœur qui s’emballe

 

Une grosse inquiétude a pourtant terni sa première partie de saison, victime d’une crise de tachycardie lors de la réception de Valenciennes à la mi-décembre, l’obligeant à quitter ses partenaires peu avant l’heure de jeu. Il subira, avec succès, une « petite » opération dans les jours qui suivent, l’éloignant des terrains durant quelques semaines. Lors de la réception d’Evian fin février, il eut également une nouvelle alerte à la mi-temps de la rencontre, ne l’empêchant pas de poursuivre le match cependant. Lors de son passage sur Girondins Tv, il avait rassuré l’ensemble des supporters avec son humour si caractéristique : « Tout va bien. J’ai eu un petit souci à la mi-temps (contre Evian) mais tous les docteurs, cardiologues étaient présents. Il n’y a aucun problème, il y a eu des examens de faits, tout va bien. Je suis au max du top ! (rires) ».

 

 

 

 

Capitaine par intérim ?

 

Devant la décision prise par Cédric Carrasso de responsabiliser ses partenaires en lâchant le brassard de capitaine, Sertic avait finalement hérité de la fonction lors de la 33ème journée de Ligue 1 et un déplacement à Ajaccio. Cependant, le milieu de terrain n’était que le second choix aux yeux de Francis Gillot, derrière Carlos Henrique, absent durant cette rencontre en Corse. Mais le défenseur central brésilien n’évoluera plus sous les couleurs girondines à l’avenir… Greg’ va t-il récupérer définitivement le capitanat avec l’arrivée et la nomination du nouvel entraîneur Willy Sagnol ? L’intéressé espère en tout cas le devenir depuis quelques mois déjà, comme il l’avait révélé sur le plateau de l’Equipe 21 au mois d’octobre : « Je me vois à Bordeaux, j’espère un jour être capitaine de cette équipe. Je sors du centre de formation, c’est un rêve pour un gosse comme moi. »

 

 

 

 

Ses statistiques


Ligue 1

30 matches joués dont 29 en tant que titulaire (15 à domicile, 15 à l’extérieur)

2578 minutes jouées

3 buts marqués

10 passes décisives

20 tirs cadrés sur 52 au total

108 corners

3 cartons jaunes reçus

0 carton rouge reçu

44 fautes commises

45 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

1 match joué dont 0 en tant que titulaire

2 minutes de jeu

 

Coupe de France

1 match joué en tant que titulaire

120 minutes de jeu

 

Ligue Europa

4 matches joués dont 3 en tant que titulaire

270 minutes de jeu

4 tirs

1 passe décisive

4 fautes commises

3 fautes subies

 

 

Ses notes Girondins4ever (moyennes)

Ligue 1 : 6,7/10

Ligue Europa : 4,5/10