[Bilan 12-13] Cheick Diabaté

diabaté chut bilan girondins4ever

 

Une première partie de saison habituelle

Du Diabaté dans le texte. Des bouts de matches, une gestuelle qui nous énerve au plus haut point, et finalement quelques buts, ici et là, importants. Comme celui face à Lyon à Gerland (0-2) ou lorsqu’il égalise la journée d’après à Brest (1-1). Et puis, la concurrence, avec Yoan Gouffran lui est clairement préféré, d’autant plus que Francis Gillot ne joue le plus souvent qu’avec une seule pointe. On l’apprendra en fin de saison d’ailleurs de la bouche de Jean-Louis Triaud : « Il aurait très bien pu être prêté mais finalement c’est Modeste qui l’a été avant lui, voilà pourquoi il est resté au club ». Pas forcément désiré, pas forcément retenu, cela s’en ressent jusque Noël 2012 où il ne sera titularisé que trois fois en championnat.

 

 

Troisième avec le Mali

Et de fin décembre à fin février, Bordeaux, déjà amputé de deux attaquants avec les départs de Gouffran et Jussiê, vont aussi devoir se passer de Diabaté, disputant la Coupe d’Afrique des Nations 2013. Titulaire lors du premier match de poule face au Niger, il jouera toute la rencontre (victoire 1-0). Bis repetita pour le deuxième match qui se termine sur une courte défaite face au Ghana (1-0). Puis, lors de la dernière rencontre face au Congo, il n’est pas titulaire mais rentrera pour les dix dernières minutes du match nul (1-1) qui qualifiera le Mali pour les quarts de finale. Face à l’Afrique du Sud, Diabaté et les siens l’emporteront aux tirs au but après un match nul (1-1) où l’attaquant bordelais transformera le sien. L’avant dernière marche, celle des demi-finales, sera fatale pour le Mali avec une défaite face au Nigeria sur le lourd score de 1-4. Cheick rentrera à la 56ème minute de cette rencontre. Mais dans ces grandes compétitions, il y a un dernier match, celui de la troisième place. Le Mali, confronté une seconde fois au Ghana, l’emportera cette fois-ci sur le score de 3-1.

 

 

 

 

Retour gagnant

Dès son premier match, il devient décisif en marquant. C’était en Coupe d’Europa face à Kiev à Chaban (1-0). Il égalisera aussi en Coupe de France face à Moulins six jours plus tard, et donnera la victoire à son équipe face à Bastia dix jours encore après. Dès lors, il sera considéré comme un titulaire indiscutable par Francis Gillot. Il marquera également lors de la défaite face à Benfica à domicile, et réalisera une excellente série lors des deux derniers mois avec 10 buts en 9 matches de Ligue 1 et de Coupe de France réunis. Il contribuera donc à la septième place acquise par son équipe, mais offrira en plus la Coupe de France aux supporters bordelais en réalisant un doublé. Voir un quadruplé en deux matches face à Evian (deux buts inscrits dans chacune des deux dernières rencontres de la saison).

 

 

Notre buteur ?

Bien sur, il a encore parfois cette gestuelle qui lui est propre et qui le rend forcément unique ; mais un peu moins. Bien sur, il n’est pas encore ce buteur réaliste que les supporters attendent depuis tant d’années. Bien sur, nous avons encore des doutes sur la potentielle régularité du bonhomme. Mais cette fin de saison en boulet de canon nous a autant surpris que comblé. Nous l’avons vu se battre et marquer à des moments importants. Dominer dans les airs, sans faire trop de fautes, ses adversaires directs. Prendre le dessus sur ses vis-à-vis techniquement. Inscrire de somptueux buts de la tête et même un slalom incroyable contre Montpellier à Chaban. Ce joueur, revenu de la CAN auréolé de la troisième place est comme métamorphosé, marabouté. On y a envoyé un joueur maladroit, on nous l’a renvoyé – sans billets d’avion payés en plus – au format buteur. Pourtant pris en grippe par une bonne majorité de supporters, l’International Malien n’est pas rancunier et n’aura pas de propos malheureux à leur encontre. Peut-être réalisera t-il son rêve : réussir dans son club de cœur, devenir un grand attaquant ?! Toujours est-il qu’il pense avoir le potentiel pour réaliser la même carrière qu’un certain Didier Drogba. C’est tout le mal qu’on lui souhaite à lui, et notre club.

 

 

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

33 matches joués dont 12 en tant que titulaire (12 à domicile, 11 à l’extérieur)

1274 minutes de jeu

8 buts inscrits

1 but toutes les 159 minutes

26 tirs cadrés sur 55

17 hors-jeux

3 cartons jaunes reçus

31 fautes commises

34 fautes subies

 

Coupe de France

4 matches joués en tant que titulaire

377 minutes de jeu

6 buts inscrits

1 but toutes les 66 minutes

 

Coupe de la Ligue

Néant

 

Europa Ligue

8 matches joués dont 5 en tant que titulaire

546 minutes de jeu

4 buts inscrits

1 passe décisive

18 tirs

16 fautes commises

9 fautes subies

1 carton jaune reçu

 

 

Ses moyennes Girondins4ever

En Championnat : 5.8/10

En Coupe de France : 6.35/10

En Europa Ligue : 4.7/10