[Bilan 12-13] Carlos Henrique

henrique

 

Une décennie en Gironde !

 

La fidélité pour un club se fait de plus en plus rare dans le football de nos jours. Il existe pourtant certains exemples, et les Girondins de Bordeaux n’y échappent pas. Ces dernières saisons, les brésiliens n’ont pas caché leur attachement aux Marines et Blancs et à la ville bordelaise. Le dernier en date, Carlos Henrique, vient d’achever sa huitième saison en Gironde. L’aventure aurait pu se terminer dès cet été avec un contrat arrivant à son terme. Néanmoins, le roc auriverde souhaitait poursuivre à Bordeaux et a donc décidé cet hiver, en accord avec le club, de signer pour deux saisons supplémentaires.

 

 

Épargné par les blessures

 

Arrivé à l’aube de la saison 2005/2006, Henrique était principalement connu pour son extrême fragilité et des blessures à répétition. La concurrence n’aidant pas, le brésilien éprouvait toutes les peines à atteindre les vingt matchs annuels dans le championnat français. Cependant, cette saison, il totalise une trentaine de titularisations, cumulées dans l’ensemble des compétitions disputées par les Girondins. Pourtant, de petits pépins l’ont éloigné des pelouses au cours de l’année. Touché au genou lors de la préparation, il n’effectue son retour qu’à la fin du mois d’août, en débutant face au Paris Saint-Germain. Fin mars, nouvelle frayeur pour le brésilien qui souffre d’une micro-fissure du tendon d’Achille, et il est finalement absent pendant un mois.

 

 

 

 

 

Un leader qui s’affirme …

 

Profitant de l’expérience accumulée au fil des années, le défenseur central, qui a fêté son trentième anniversaire le mois dernier, gagne en sérénité, et prend peu à peu le rôle de leader tant sur la pelouse qu’en dehors. Il avait lui même confessé au mois d’avril que son rôle dans le vestiaire avait évolué avec les années et qu’il prenait la parole quand le besoin s’en ressentait. Son état d’esprit irréprochable sur le terrain et sa hargne donnent encore plus de crédit au brésilien. Et contrairement aux idées reçues au sujet de sa « violence », il n’a été expulsé qu’à deux reprises au cours de sa carrière en Gironde … Toutefois, son tacle dangereux sur l’attaquant stéphanois Pierre Emerick Aubameyang, sanctionné à postériori, lui vaudra de manquer le début de saison prochaine (deux matchs de suspension).

 

 

Un bilan positif

 

Henrique a clôturé au stade de France une saison 2012/2013 globalement aboutie d’un point de vue personnel. Il ajoute le dernier trophée national (la Coupe de France) qu’il manquait à son palmarès, et a accumulé les matchs en évitant les grosses blessures. Son rôle au sein du groupe bordelais devrait être renforcé avec le probable départ de Lamine Sané au cours des prochaines semaines.

 

 

 

 

 

Les statistiques

 

Ligue 1

24 matches dont 22 en tant que titulaire (9 à domicile, 15 à l’extérieur)

2000 minutes jouées

1 but (à domicile)

7 tirs (dont 5 cadrés)

7 cartons jaunes

38 fautes commises

18 fautes subies

 

 

Coupe de France

4 matches dont 2 en tant que titulaire

254 minutes de jeu

1 but (à l’extérieur)

1 carton jaune

 

Europa Ligue

9 matches joués dont 8 en tant que titulaire

790 minutes jouées

1 passe décisive

11 fautes commises

4 fautes subies

 

 

 

Sa moyenne Girondins4ever


En championnat : 5,68/10

En Coupe de France : 7,5/10

En Europa Ligue : 5,11/10

 

 

 

Crédits photo : Foot01 et Girondins.com