#Avantmatch. Poyet, du Lyon comme entrée.

Gustavo Poyet aura fort à faire avec la réception de l’Olympique Lyonnais, pour son baptême du feu sur le banc des Girondins, à l’occasion de la 23ème journée de Ligue 1. L’ancien coach du Shanghai Shenhua a composé un groupe habituel, pour contrer l’armada offensive de Bruno Génésio.

 

Nicolas De Préville et Malcom

 

Ce dimanche, les Girondins de Bordeaux accueillent une formation lyonnaise, deuxième du classement, derrière Paris. Ces mêmes parisiens qu’ils ont battu le week-end dernier, sur un but de Memphis Depay à la dernière minute du temps additionnel. Ce match retour qui arrive quelques mois après une manche aller spectaculaire, qui s’était terminée sur un score de 3-3, avec des buts exceptionnels. Nabil Fekir avait trompé Benoît Costil d’une frappe de 50 mètres, qui plus est, de son mauvais pied. Ce diable de Malcom lui avait répondu en nettoyant la lucarne de Lopes en toute fin de rencontre.

 

« Mettre les mêmes ingrédients qu’à Nantes »

 

« On va essayer de mettre les mêmes ingrédients qu’à Nantes pour accrocher la victoire. L’intensité et les duels seront la clé de cette rencontre. » Les mots sont signés Jules Koundé, le défenseur central en forme côté bordelais. Un défenseur qui aura une opposition de taille avec le secteur offensif de l’OL, composé de Mariano Diaz, Memphis Depay, Houssem Aouar ou encore Nabil Fekir. Une attaque qui a déjà inscrite 51 buts, lorsque celle de Bordeaux en a marqué moins de la moitié (24). Inquiétant donc, mais pas jusqu’à inquiéter Gustavo Poyet, qui souhaite d’appuyer sur une solidité défensive entr’aperçue à La Beaujoire: « Sur ce match face à Lyon, on ne va pas défendre, rester derrière, attendre, non. On va jouer ce match mais c’est important d’être bien derrière, oui ». Une équipe de Lyon qui n’a pas perdu depuis le 17 septembre dernier à l’extérieur!

De son côté, le clan lyonnais se méfie du changement d’entraîneur à Bordeaux, comme l’indique Rafael, l’arrière droit des Gones: « C’est difficile de jouer contre des équipes comme ça, notamment après un changement d’entraîneur, car on ne connaît pas sa façon de fonctionner, on ne sait pas à quoi s’attendre ». Néanmoins, l’entraîneur des Rhodaniens, a toute confiance en son groupe, comme il l’évoque au site officiel de son club: « On va y aller pour jouer notre jeu, comme on le fait depuis le début. On ira avec nos qualités et avec nos armes. »

 

Nabil Fékir

 

Le groupe bordelais de Gustavo Poyet

Costil, Prior – Sabaly, Gajic, Koundé, Poundjé, Pablo, Pellenard – Otavio, Lerager, Meïté, Sankharé, Vada, Youssouf, Tchouaméni – de Préville, Kamano, Malcom, Laborde.

 

Le groupe lyonnais de Bruno Génésio

Lopes, Gorgelin – Rafael, Marçal, Tete, Marcelo, Morel, Mendy – Aouar, Ndombélé, Tousart, Ferri, Cheikh – Cornet, Depay, Fekir, Diaz, Gouiri, Traoré.