#Avantmatch. Pour Caen, la confirmation ?

Trois jours après sa victoire contre Troyes au stade de l’Aube (0-1), les Girondins reçoivent à l’occasion de cette 21ème journée de Ligue 1, le Stade Malherbe de Caen. Bordeaux devra confirmer cette bonne image donnée face à l’ESTAC.

 

Toulalan, Jovanovic, lerager, Sankaré, Laborde

 

Bordeaux, sortie de crise ou victoire accidentelle ?

Englué depuis des semaines dans une vase de résultats négatifs, additionnés à une combativité et une solidarité inexistantes, les Girondins se sont enfin fait violence samedi dernier, face à Troyes (0-1). Une victoire à confirmer ce mardi, avec certainement, le dernier match de Malcom sous les couleurs girondines.

La dernière victoire de Bordeaux datait du 28 novembre dernier, face à l’AS Saint-Etienne (3-0). Après ce résultat, l’ensemble des observateurs pensaient qu’ils mettaient ce soir-là un pied hors de la crise. Râté. S’en suivront 6 défaites de suite, dont la dernière en date, contre Granville (Nationale 2), en Coupe de France.

Le match de Caen est donc d’une importance particulière, tant la zone de relégation se fait proche, avant un déplacement périlleux pour le derby de l’Atlantique, face aux Canaris de Claudio Ranieri.

 

Caen, parcours à la bordelaise.

Douzièmes et juste devant Bordeaux au coup d’envoi de ce match, Malherbe reste sur une énième défaite en Ligue 1, face au nouveau Lille de Christophe Galtier (0-1). La série noire de Caen s’est éclaircie par une victoire sur le terrain de Hazebrouck en Coupe de France (0-2). Leur dernier match victorieux en championnat date du 25 novembre, face à … Bordeaux. C’est donc une équipe loin d’être en confiance qui se présente au Matmut Atlantique ce mardi soir. Vous avez dit Bordeaux favori ?

 

bordeaux-caen2

 

Le dernier Bordeaux-Caen, ça donnait quoi ?

Les Girondins et le Stade Malherbe s’étaient retrouvés le 24 septembre 2016, au tout début de la saison dernière. Une affiche qui avait accouché d’un score nul et vierge (0-0). Bordeaux avait eu la possession du ballon en sa faveur (59%), et avait beaucoup tenté face aux buts adverses (14 tirs), pour peu de tentatives cadrées (4 tirs). Ce soir-là, Caen avait fait énormément de fautes (16 contre 7 pour Bordeaux), et avait défendu agressivement, pour garder sa cage inviolée, sur une pelouse très compliquée pour jouer.

Jocelyn Gourvennec optait, à cette époque, pour cette équipe: Carrasso – Sabaly, Pallois, Lewczuk, Contento – Sertic, Plasil – Ménez, Touré, Laborde, Malcom. 

Patrice Garande, avait choisi ce 11: Vercoutre – Genevois, Da Silva, Yahia, Imorou – Diomandé, Delaplace – Féret, Bazile, Karamoh – Sané.