Après match : 0-0… 0

FBL-FRA-L1-BORDEAUX-EVIAN-THONON

Le résumé

Après le coup de gueule de Francis Gillot, nous étions intéressés  de voir la réaction de nos joueurs, qui auraient une nouvelle fois compris ce qu’on leur demandait, acquiesçant sans problème que leur niveau de jeu laissait à désirer. Après de nouvelles paroles, des actes ? Ce soir, ça aura été comme nous aurions pu le prévoir ; de bonnes actions, mais uniquement par intermittence.

 

Le match commence donc avec de bonnes intentions et combinaisons bordelaises. Un bon placement de l’équipe, combiné à un pressing intéressant, font que Bordeaux étouffe complètement Evian… 12ème minute de jeu et Plasil dévie le ballon pour Modeste qui frappe sur la barre transversale, mais l’arbitre sifflera hors-jeu. La réponse d’Evian ne se fait pas attendre puisque Leroy frappe soudainement deux minutes plus tard, mais directement sur Carrasso. 19ème minute et Sertic centre en première intention pour la tête de Modeste, facilement captée par le portier d’Evian. Les efforts des bordelais commencent à s’atténuer et le match s’équilibre petit à petit jusqu’à la demi-heure de jeu. 33ème minute, Evian se montre dangereux par l’intermédiaire une nouvelle fois de Leroy, frappant fort un coup franc que personne ne touche, repoussé des deux poings par Carrasso. Plus rien jusqu’à la 45ème minute et un coup franc bordelais nettement au dessus des cages d’Andersen.

Nos Girondins reviennent des vestiaires une fois encore sur motivés avec pour commencer, à la 46ème minute, une passe de Plasil dans la profondeur pour Modeste, mais l’attaquant bordelais est trop excentré et frappe dans le petit filet adverse. Saivet, entré en jeu à la mi-temps, écrase trop sa frappe aux 25 mètres… Et une minute plus tard, Plasil n’a pas plus de réussite et frappe, à même distance, nettement au dessus. 55ème minute, Carrasso sauvera pour la première fois les siens… Sur une faute bordelaise, nos joueurs se sentent obligés de râler plutôt que de suivre l’action et ils se font logiquement surprendre lorsque Khalifa part dans leurs dos, et se retrouve face à Carrasso, bien monté pour fermer l’angle. Evian évolue en contre et trois minutes plus tard, Bordeaux se fait dépasser et Khalifa, encore lui, frappe dans un angle fermé… encore repoussé par Carrasso. Sur cette action, les défenseurs suivent l’attaquant d’Evian au lieu de le presser ou d’intervenir… Hallucinant. 59ème minute, un centre de Marange pour Modeste verra l’attaquant bordelais mettre sa tête au dessus… Ce sera d’ailleurs son dernier ballon de la rencontre. Petit trou noir jusqu’à cette 72ème minute et l’une des deux occasions des Girondins de Bordeaux lors de ce match. Plasil combine avec Jussiê qui manque son contrôle, mais le ballon revient sur Gouffran, complètement esseulé à dix mètres du but… Et devinez quoi ? « L’attaquant » bordelais trouve le moyen de ne pas cadrer sa frappe… Deuxième occasion nette des bordelais cinq minutes plus tard lorsque Marange, une fois encore, centre à merveille pour Diabaté, qui reprend lui aussi magnifiquement de la tête : TRANSVERSALE ! Pas de doute, Bordeaux n’aura pas ce petit plus qui fera la différence ce soir… 83ème minute, Plasil frappe très mollement un coup franc à l’entrée de la surface, à deux mètres du poteau d’Andersen. 88ème minute, du grand Diabaté. Des suites d’une longue touche, il se retourne dos au but alors qu’il y a mieux à faire… Puis tarde à faire la passe… Puis au moment de la faire, trouve le moyen de faire faute avec ses bras… La balle pour Evian ! Enfin, une frappe de Traoré à la 90ème minute (+2), sera repoussée par le portier adverse en corner… qui ne donnera rien…

 

L’entraineur bordelais aura tenté pas mal de choses ce soir, en vain. Son équipe était clairement trop défensive en première mi-temps, pas assez portée vers l’avant. En seconde, même la présence de nombreux attaquants ne fera pas la différence. Que faut-il donc faire ? Etre patient ? Ce n’est plus de la patience après un match nul face à un promu, c’est de la résignation… Le réalisme de savoir que rien ne changera cette saison, même avec un aussi bon entraîneur. Le mal est plus profond, les joueurs font preuve de suffisance. Mais peut-on leur en vouloir ? Il y a clairement un manque de talent, un manque de football… Bon courage Francis Gillot !

 

 

 

Les joueurs

On plaint vraiment Cédric Carrasso. Cela doit être moralement épuisant, exténuant. Deux parades très simples à réaliser en première période, puis deux plus dangereuses en seconde. Du mal à trouver des solutions pour relancer rapidement en deuxième période… Courage Cédric, il ne reste que 33 matches…

Lamine Sané a été très intéressant défensivement, au poste de latéral droit. Impeccable derrière, mais catastrophique devant ! Aucun centre réussi, et pourtant il y a eu des opportunités… Lève ton ballon bordel ! L’inverse (ou presque) pour Florian Marange qui a été offensivement précieux, avec des centres précis, qui auraient pu se transformer en passe décisive. A noter aussi qu’il a bien canalisé le gros Govou en seconde période… Carlos Henrique faisait son retour et on l’a trouvé plutôt serein, peut-être trop… Des petites fautes intelligentes, puis des plus grossières, arrêtant de ce fait les offensives adverses. Encore un peu juste, mais de bon augure pour la suite de la saison, s’il ne se blesse pas de nouveau… Pas encore le grand Mickaël Ciani ; encore repoussé d’une semaine. La semaine prochaine, ce sera repoussé à la suivante. Comment peut-on descendre aussi bas après avoir été si haut ? Souvent en retard ce soir.

Landry Nguemo a encore été l’un des meilleurs ce soir. Omniprésent, tout le temps en mouvement, il conserve le ballon parfaitement pour le redistribuer proprement derrière. Vraiment insatiable. Puis, un petit ras le bol en seconde période alors il a tenté de porter lui-même le ballon vers l’avant… Grégory Sertic n’aura fait qu’une mi-temps. Le joueur s’est pourtant battu et était aligné dans le couloir gauche, couloir complètement reformé ce soir. Pas eu sa chance réellement sur la durée lors de ce match. Jaroslav Plasil devrait donner des cours à ses coéquipiers au niveau des contrôles : aucun raté, et pourtant ils n’étaient pas tous faciles à réaliser. Une belle disponibilité, un jeu quasiment toujours juste, mais une maladresse affolante sur les coups de pieds arrêtés. Vieira Jussiê a existé ce soir. Si si, ce n’est pas une blague. Bon, on vous l’accorde, pas en première mi-temps, se cherchant encore sur le terrain. Mais en seconde, placé un peu plus haut, mais un peu en dessous du poste d’attaquant, il a touché de nombreux ballons et s’est montré entreprenant. Il s’est même mis à provoquer ses adversaires et a combiné avec ses coéquipiers pour créer des décalages. Si si, promis.

On se demande encore comment Yoan Gouffran peut être titularisé… Pas assez de peps, pas assez de physique, plus de vitesse, souvent rattrapé ou contré, il se permet en plus de manquer des occasions toutes faites, sans cadrer son ballon. Irrécupérable. Enfin, Anthony Modeste a démontré lors de ce match qu’il a énormément progressé dans la conservation de balle, c’est indéniable. Il combien bien avec ses coéquipiers, mais il manque cruellement un réel attaquant à ses côtés. Ce n’est pas nouveau, on vous l’accorde, mais il est bien là le problème… Trop de poids pour ses jeunes épaules…

 

Côté remplaçants, Henri Saivet a joué tout d’abord latéralement pour se rassurer, avant de provoquer un peu plus et prendre des initiatives. Cheick Diabaté a touché la transversale et s’est créé la plus grosse occasion du match. Mais trop de déchets, trop de fautes avec ses bras alors qu’il mesure juste 1.94m… Chiant à voir jouer, et on a l’impression qu’il ne progresse pas. Enfin, Abdou Traoré s’est créé une occasion en fin de match, mais difficile dans sa position de la mettre au fond…

 

 

 

 

La feuille de match

5ème journée de Ligue 1
Samedi 10 Septembre 2011 à 19h00

Bordeaux 0 – Evian 0

Stade Jacques Chaban-Delmas

Arbitre : M. Antony GAUTIER

Spectateurs : 15853

Cartons jaunes : Ciani (37ème), Nguemo (42ème) – Angoula (27ème), Poulsen (44ème), Govou (82ème).

Buts : Ah bah non, pas de buts.

Bordeaux : Carrasso – Sané, Henrique, Ciani, Marange – Nguemo, Plasil ©, Sertic ( Saivet, 46ème), Jussiê (Traoré, 83ème) – Modeste (Diabaté, 60ème), Gouffran.

Evian : Andersen – Angola, Cambon, Djadjedje, Ehret, Tie Bi, Leroy Berigaud, 83ème), Poulsen (Rabiu, 70ème), Barbosa © (Govou, 65ème), Sagbo, Khalifa

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 8

Sané : 5

Marange : 5

Henrique : 4

Ciani : 2

Nguemo : 8

Plasil : 6

Sertic : 5 (Saivet, 5)

Jussiê : 6

Gouffran : 0

Modeste : 5

 

 

Bon, ils sont aussi sur ta gauche, sur ta droite, et en face de toi… Mais on valide !

 

 

 

Crédit photos : Sud Ouest, Foot01, Girondins.com, etgfc.com

 

MisterInfiny