[Amical] Un bon début

Le résumé

A peine arrivés sur leur lieu de stage et les girondins étaient déjà sur le terrain pour affronter Benfica dans ce qui était leur premier match amical. Ce soir il n’était que peu question de voir évoluer nos premières recrues puisque nous n’en comptons qu’une (Bréchet). Mais nous avons surtout eu l’occasion de voir jouer nos prêtés de la saison dernière (Savic, Jussiê, Chalmé) ainsi que les jeunes aspirant à (beaucoup) plus de temps de jeu (Poundjé, Sacko et Jug). A noter l’absence des africains (Diabaté, Poko, Traoré et Sané).

Bordeaux commence cette première mi-temps avec une équipe qu’on pourrait qualifier compte tenu des absences « d’équipe type ». Plasil et Obraniak qui sont revenus un peu plus tard de vacances en raison de leurs sélections sont sur le banc au début du match.

 

 

 

 

Et c’est Benfica qui rentre tambour battant dans cette rencontre. A la suite du premier corner de la rencontre concédé par Henrique, ce même Henrique dégage le ballon de la tête directement sur la main de Poundjé. L’arbitre n’hésite pas et désigne le point de pénalty. Effectivement, la main n’est pas du tout volontaire mais elle est complétement décollée du corps. Le pénalty est donc logique. Lima ne tremble pas et prend Carrasso à contre pied. Les portugais mènent 1-0 dès la 4ème minute de jeu. Mais les bordelais vont réagir immédiatement et après une bonne combinaison sur la droite de l’attaque, Hadi Sacko frappe dans un angle fermé mais voit son tir repoussé par le gardien. Dans la continuité de l’action, Landry N’Guémo obtient le ballon plein axe enchaîne par un dribble pour se débarasser de  son vis à vis et déclenche soudainement une très belle frappe flottante. Artur repousse et récupère le ballon tant bien que mal.

8ème minute, un joueur portugais se retrouve seul devant Carrasso qui repousse la tentative des deux pieds, les bordelais partent en contre et Saivet décale plein axe N’Guémo qui une nouvelle fois décoche de l’extérieur du pied droit une nouvelle frappe magnifique qui cette fois termine sa course sur le poteau.

14ème minute, à la suite d’un corner concédé par Chalmé, Bordeaux part une nouvelle fois en contre. Fahid Ben Khalfallah s’enfonce dans la défense et a un 6 contre 2 a joué il décale N’Guémo sur la gauche de la surface de la réparation qui, bien gèné par la sortie d’Artur et le retour de Cortez, frappe à côté au ras du poteau gauche.

Les joueurs au scapulaire continuent de pousser et seront récompensés à la 24ème minute. Maurice-Belay passe à Saivet sur la gauche du terrain, le bordelais, sur un pas, dribble et casse littéralement les reins de Silvio avant de délivrer un superbe centre à Gregory Sertic.  Seul au point de pénalty le milieu décoche une superbe tête décroisée qui finit au fond des filets. (1-1)

Benfica réagit des la 28ème minute par Lima qui s’enfonce dans la moitié de terrain bordelaise et peu avant la surface de réparation profite de ne pas être attaqué pour décocher une frappe qui finira au dessus des buts de Carrasso.

32ème minute, Ben Khalfallah tente de trouver Saivet, sa passe est contrée mais revient sur Poundjé qui prend son temps pour centrer. Il dépose le ballon sur Sacko qui ne parvient pas à redresser sa tête qui s’envole loin du but d’Artur.

Les bordelais dominent toujours cette mi-temps et à la 44ème minute Sacko décale Nicolas Maurice-Belay sur la gauche. L’ailier dribble le défenseur et délivre un centre devant le but de Benfica. Il ne trouve personne mais Artur repousse directement dans les pieds de Saivet qui ajuste le gardien d’un petit plat du pied et permet à Bordeaux de prendre l’avantage juste avant la mi-temps.

A la fin d’une très belle première mi-temps très agréable à regarder, les bordelais mènent logiquement sur le score de 2-1.

 

 

 

 

Francis Gillot profite de la mi-temps pour effectuer 8 changements. Seuls Poundjé, N’Guémo et Ben Khalfallah restent sur le terrain. Jug, Mariano, Savic, Bréchet, Faubert, Obraniak, Jussiê et Bellion remplacent Carrasso, Chalmé, Henrique, Planus, Sertic, Maurice-Belay, Saivet et Sacko.

 

 

 

 

Et ces changements changent totalement la physionomie du match.

Benfica est beaucoup plus offensif en cette deuxième mi-temps et Bordeaux touche très peu de ballons. 53 ème minute, Cortez est lancé sur le côte droit et décoche un centre qui passe devant le but de Jug sans être repris.

Bordeaux officie en contre et à la fin d’une action initiée par Mariano, Ben Khalfallah replacé côte gauche décoche une frappe enroulée qui passe loin du but de Paulo Lopes.

Benfica continue à pousser et lors de la 61ème minute, Djuricic décoche une frappe détournée en corner par Savic. Sur le corner, Lisandro Lopez laissé libre de tout marquage par Bellion reprend le ballon de volée du plat du pied et ne laisse aucune chance à Jug. (2-2)

Les bordelais réagissent timidement mais à la 65ème, Faubert intercepte une balle au milieu du terrain et lance Bellion seul sur le côté droit de la surface de réparation. L’attaquant frappe en pleine course mais dévisse complétement son tir.

Les portugais sont toujours aussi tranchant et à la 67ème Cortez encore lui dribble Obraniak et centre pour Lima qui manque sa reprise qui lobe Jug et termine sa course sur le dessus de la transversale. Puis un peu plus tard au cours de l’action, Gaitan toujours côté gauche passe au centre à Salvio. L’argentin dribble Bréchet puis frappe entre Bréchet et Poundjé. Son tir finit sa course dans le petit filet gauche de Jug qui ne peut rien faire. (3-2)

 

71ème minute, Gillot décide de réeffectuer 3 changements devant le peu d’allant offensif de son équipe lors de cette mi-temps. Plasil remplace N’Guemo et Saivet et Sacko rentrent de nouveau en jeu pendant que Poundjé et Ben Khalfallah sortent. Faubert (décidément l’homme à tout faire côté bordelais) glisse au poste de latéral gauche, Plasil et Obraniak prennent place au milieu du terrain et Saivet et Sacko respectivement sur les ailes gauche et droite.

 

Ces remplacements semblent faire beaucoup de bien du côté des girondins qui repartent de l’avant en cette fin de match.

A la 77ème minute Sacko très incisif ce soir subit une grosse faute assez loin des buts de Benfica. Obraniak le tire et Saivet récupère le ballon dans le dos de la défense mais manque malheureusement sa tête qui finit à gauche du poteau de Lopes.

Les portugais restent dangereux et Lima lancé à la limite du hors-jeu frappe fort. Jug réalise une très belle parade mais directement sur Djuricic. Le portier se relève et gène Djuricic qui tire au dessus.

Bordeaux repart de l’avant et Faubert devant le coin gauche de la surface décoche une frappe enroulée au ras du poteau gauche de Lopes qui détourne en corner.

90ème minute, Obraniak subit une faute devant le rond central. Il tire lui même le coup-franc et Saivet vient surgir dans le dos de la défense pour reprendre le ballon du plat du pied. Le ballon finit sa course dans les filets au ras du poteau gauche. (3-3)

Bordeaux termine ce match avec un très honorable match nul suite à un beau match de part et d’autre. Saivet qui a été excellent termine la rencontre avec 2 buts et une passe décisive au compteur.

 

 

 

 

 

Les joueurs


Cédric Carrasso n’a pas eu énormément de travail mais à fait ce le boulot quand il fallait. Il ne peut rien sur le pénalty de Lima.

 

Mathieu Chalmé n’a pas eu beaucoup de choses à faire, les portugais passant plutôt sur le côté gauche en première mi-temps, il a quand même perdu quelques ballons qui auraient pu se révéler dangereux. Offensivement il a effectué quelques incursions intéressantes en fin de  mi-temps mais n’a pas beaucoup pesé. Henrique a été solide dans les duels et a réalisé quelques bonnes interceptions. Peu pris à défaut. Marc Planus a été plutôt solide défensivement même si certaines incompréhensions avec Maxime Poundjé auraient parfois mis en danger la défense. A noter beaucoup de très belles longues ouvertures qui ont apporté le danger. Suite au départ de Trémoulinas et à la non prolongation de Marange, Maxime Poundjé est propulsé titulaire côté gauche est donc très attendu. Malheureux sur la main qui entraîne le pénalty, il a eu également 20 premières mi-temps délicates, les attaquants de Benfica passant plutôt de son côté. Il s’est bien repris défensivement par la suite et s’est alors permis de belles actions offensives. Prometteur, à suivre.

 

Landry N’Guémo a été intéressant offensivement avec pour preuve ces deux belles frappes en début de match mais a manqué d’impact défensif en début de match. Il a ensuite bien cadenassé le milieu. Même constat pour Grégory Sertic qui est a crédité d’un très beau but de la tête.

 

Fahid Ben Khalfallah a réalisé quelques belles actions en première mi-temps mais a encore une fois fais trop de mauvais choix entraînant la perte de ballons dangereux. Quasi invisible en deuxième mi-temps. Nicolas Maurice-Belay a réalisé une bonne première mi-temps, combinant bien avec Poundjé, Saivet et Sacko. Est l’auteur du centre que l’on peut qualifié de décisif sur le premier but de Saivet. Henri Saivet commence cette pré-saison tambour battant . Sa position de 9 1/2 de la première mi-temps lui allait comme un gant et il s’est promené sur tout le front de l’attaque distribuant beaucoup de bons ballons. Très juste techniquement, il est l’auteur de la passe décisive pour Sertic et d’un but en première mi-temps. En deuxième mi-temps, son entrée combinée à celles de Sacko et de Plasil a changé la physionomie de la rencontre et il inscrit le dernier but girondin. Pourvu que ça dure pour Henri. Hadi Sacko sent qu’il y a une place à prendre et ça se voit. Faisant preuve de beaucoup d’envie il a été virevoltant sur le front de l’attaque réalisant beaucoup de bons appels. Il est resté cela dit inefficace devant le but sur les quelques bons ballons qu’il a reçu. Repositionné ailier droit en deuxième mi-temps il a été moins convaincant, croquant encore trop le ballon mais son entrée à aider à mettre l’équipe sur les bons rails.

 

 

 


Pour ce qui était son premier match avec les pros, Azbe Jug a parfois été assez fébrile dans certaines prises de balles mais a fait plusieurs bonnes parades et bons arrêts. Il ne peut rien sur les 2 buts qu’il encaisse. A revoir

 

Mariano a réalisé quelques bonnes interceptions et initié des contres intéressants mais quasiment toutes les actions de Benfica en deuxième mi-temps sont venues de son côté (du également à Obraniak). Il reste cependant incontournable dans l’effectif. Vujadin Savic a été solide en charnière centrale pour son retour. La charnière qu’il a formé avec Bréchet a cependant clairement manqué d’automatismes ce qui reste normal pour un match amical et pour des joueurs qui n’étaient pas là la saison dernière. Jérémie Bréchet a réalisé une bonne prestation mais a été assez naïf sur le troisième but portugais.

 

Ludovic Obraniak, capitaine en deuxième période, n’a pas été bon que ce soit en tant que milieu droit ou que milieu central. Il a multiplié les mauvaises passes et les mauvais choix, n’aidant pas son équipe à garder un minimum le ballon en deuxième mi-temps. A sa décharge de bons coups de pied arrêtés dont la passe décisive de la 90ème minute pour Henri Saivet. Julien Faubert a tout d’abord joué milieu défensif avant d’être replacé latéral gauche à la sortie de Poundjé. Véritable couteau suisse bordelais, même s’il l’on sent que ce n’est pas vraiment son poste il a récupéré quelques ballons chauds en tant que  milieu défensif. Peu de choses à signaler sur son côté gauche si ce n’est une frappe dangereuse en fin de match. Jaroslav Plasil rentré à la 70ème minute n’a eu que peu de temps pour se mettre en valeur et n’a pas touché beaucoup de ballons. Jussiê est rentré de Dubaï fidèle à lui même : invisible … David Bellion est rentré de New York fidèle à lui même : mauvais .. Même s’il n’a pas eu beaucoup de ballons, on ne l’a que très peu vu et il a été totalement inoffensif sur les rares occasions qu’il a eu. Ces deux joueurs ne pèsent bien que sur les comptes en banque bordelais .. Espérons qu’ils se révèlent lors de la suite de la préparation ..

 

 

 

 

Les deux équipes :


Benfica : Artur Moraes (Paulo Lopes, 46’) – Sílvio (André Almeida, 46’), Luisão (Steven Vitória, 74’), Mitrovic (Lisandro López, 46’), Bruno Cortez – Matic, Ruben Amorim (André Gomes, 46’), Salvio (Djaló, 82’), Markovic (Gaitán, 46’), Sulejmani (Djuricic, 46’) – Lima (Michel, 86’).

 

Bordeaux : Carrasso (cap) (Jug, 46′) – Chalmé (Mariano, 46′), Henrique (Savic, 46′), Planus (Bréchet, 46′), Poundjé (Sacko, 71′) – Ben Khalfallah (Saivet, 71′), Sertic (Obraniak, 46′), N’Guémo (Plasil, 71′), Maurice-Belay (Faubert, 46′) – Saivet (Jussiê, 46′), Sacko (Bellion, 71′)

 

 

 

 

Les notes :

Carrasso : 6 (Jug : 5)

Chalmé : 6 (Mariano : 5)

Henrique : 6 (Savic : 6)

Planus : 6 (Bréchet : 5)

Poundjé : 6

Ben Khalfallah : 5

Sertic : 7 (Obraniak : 5)

N’Guémo : 7 (Plasil : non noté)

Maurice-Belay : 7 (Faubert : 6)

Saivet : 9 (Jussie : 3)

Sacko : 7 (Bellion : 4)

 

 

 

 

Le résumé vidéo du match :


 

 

 

Crédit photos : Site officiel de Benfica