Tout savoir sur Otávio, un des meilleurs « volante » du championnat brésilien


Jocelyn Gourvennec ayant décidé de faire descendre Jérémy Toulalan en défense centrale, l’arrivée d’un milieu défensif était une priorité dans le recrutement girondin. Après l’échec dans les négociations avec Javi Garcia et Nampalys Mendy, Bordeaux aura finalement trouvé son bonheur au Brésil.

 

Nom : Otavio Henrique Passos Santos

Nationalité : Brésilienne

Age : 23 ans

Taille : 1m76

Poids : 73kg

Poste : Milieu (droitier)

155 matches avec l’Atletico Paranaense

 

 

Otavio, une progression constante

Otavio a fait ses classes dans le footsal, dans le club d’Alagoas avant de rejoindre le Clube de Regatas Brasil, durant 5 ans. En mars 2009, il intègre l’école de foot de l’Atletico Paranaense.

Positionné chez les jeunes en milieu offensif, il occupe un poste de milieu défensif lors de la Copa Junior Sao Paulo en 2012 où son club est éliminé en demi-finale. Il occupera également le poste de latéral droit lors de la Yokohama Cup qu’il dispute avec les U19 de son club, en Allemagne en 2012. Au cours de cette compétition, son club s’imposera en finale face à Feyenoord, aux tirs aux buts le 28 mai 2012. Le jeune Otavio ratera d’ailleurs son pénalty mais son équipe s’imposera 4 à 2. La carrière du jeune joueur est lancée.

La saison suivante, il remporte le Championnat brésilien du Parana U19 au poste de milieu défensif, poste qu’il va occuper de manière définitive après avoir énormément travaillé sur le plan défensif, notamment au niveau du marquage. Pour compenser son petit gabarit, il travailla énormément sur son physique.

Il signe son premier contrat pro de 3 ans en mai 2014 et participe au début de l’année 2014 au championnat du Parana avec l’équipe des U23. Il s’impose rapidement comme titulaire au milieu, jouant 15 matches. Il fait sa première apparition dans le groupe professionnel à l’occasion de la Copa Libertadores contre Sport Cristal, mais restera finalement sur le banc.

Il fait ses grands débuts dans le championnat brésilien le 20 avril 2014 contre Gremio lors de la première journée. Titulaire au poste de milieu défensif en début de saison, montrant notamment une grande maturité pour son âge, il va connaître une fin de saison difficile, souvent sur le banc. Après la coupure de la coupe du monde, il sera titulaire lors des 3 premiers matches mais il fait les frais de la lourde défaite de son club à domicile, 3 à 0, face à Fluminense lors de la 12ème journée. Chargé du marquage de Conca, meilleur joueur du match, Otavio passe à côté de son match, remplacé à la 83éme minute. Il perd dès lors sa place de titulaire et sera cantonné à des bouts de matches, souvent sur le banc voire hors du groupe. Il ne sera titulaire qu’à deux reprises après ce match, notamment lors de la dernière journée. Pour autant, il prolonge son contrat d’une année supplémentaire en septembre 2014, et sera désormais lié jusqu’en mai 2018.

 

 

Une des révélations du championnat brésilien en 2015    

Auteur d’une première saison encourageante mais inconstante, Otavio va pourtant confirmer tout son potentiel la saison suivante. En 2015, il dispute 32 matches de championnat, titulaire indiscutable au poste de milieu défensif avec un abattage incroyable au milieu de terrain, gagnant quasiment tous ses duels. Il obtient le titre de meilleur voleur de ballons du championnat. Avec 96 interceptions soit une moyenne de 3 interceptions par match, il bat même le record de la compétition. Mais il est aussi très important dans le jeu offensif de son équipe, n’hésitant à se projeter vers l’avant et très adroit dans son jeu de passe avec très peu de déchets. Il bonifie le jeu de son équipe et est toujours bien positionné pour récupérer le ballon, avec une grande capacité d’anticipation qui lui permet de récupérer un grand nombre de ballons, sans pour autant aller au contact.

Après une extraordinaire saison, Otavio découvre les joies de la sélection olympique à une reprise. Il est appelé pour la première fois par Dunga le 14 août 2015, aux côtés de Fabinho et Wallace, les deux monégasques. Et clin d’œil du destin, son seul match sous le maillot brésilien sera face à la France lors d’un match amical au Mans le 8 septembre 2015. Remplaçant, il entrera en jeu à la pause, ne pouvant empêcher sa sélection d’être battue 2 à 1 face à des Bleus qui comptaient dans leurs rangs des jeunes comme Lemar, Rabiot, Kimpembe qu’Otavio retrouvera en Ligue 1.

Alors que les Corinthians s’intéressent fortement à lui, le joueur confirme son attachement au club et prolonge son contrat d’une année le 18 septembre 2015 avec une revalorisation de son salaire, le liant ainsi à l’Atletico jusqu’en mai 2019.

Otavio participe en 2016 à la première édition de la Primeira Liga, appelée également Copa Sul-Minas-Rio. Son club échouera en finale mais il est élu révélation du tournoi. Il inscrira à cette occasion son premier but en professionnel lors de la victoire 1-0 face à Criciuma le 24 février 2016.

Joueur le plus utilisé de la saison avec 61 matches, dont 60 en tant que titulaire, Otavio est la plaque tournante du jeu de l’Atletico et attire de plus en plus l’intérêt des clubs européens mais aussi brésiliens. En novembre 2016, Otavio confirme publiquement avoir reçu une offre de la part des Corinthians, mais son club fermera la porte à tout départ. Dans le même temps, deux prestigieux club Européens, l’Inter Milan et le Milan AC, s’intéressent à celui dont le jeu fait penser à un ancien milanais, Gattuso. Mais son club demandait 8M, une somme jugée excessive.

En avril 2017, son nom était évoqué avec insistance du côté du Besiktas pour cet été. Sous contrat jusqu’en 2019, le joueur fait partie des chouchous des supporters de par son abattage sur le terrain. Véritable travailleur de l’ombre, Otavio est la plaque tournante de l’équipe de l’Atletico, capable aussi bien de récupérer les ballons que de distribuer le jeu.

 

 

Otavio, à la découverte de l’Europe

Alors que son club connaît une crise sportive mais aussi financière, le jeune milieu de terrain, ambitieux, reconnait publiquement, à la sortie d’un match, son envie de découvrir le football européen.

Bordeaux a fait de Nampalys Mendy la priorité pour le poste de milieu défensif, mais parallèlement le club suit très attentivement les performances d’Otavio. Devant la complexité du dossier Mendy et la volonté de Leicester de ne pas prêter le joueur, Bordeaux va finalement jeter son dévolu sur le jeune brésilien, que le club suivait de près.

Avec l’arrivée d’Otavio, Bordeaux récupère un profil jusque-là manquant au sein de son effectif, à savoir un joueur très agressif, dans le bon sens du terme, capable de coller son adversaire pour récupérer un maximum de ballons, que ce soit dans les pieds ou encore par l’interception. Mais Otavio est plus qu’un simple milieu défensif, il est aussi capable de tenir le ballon, de distribuer le jeu et d’aller vers l’avant si le besoin s’en fait sentir. Travailleur inlassable sur le terrain, il sera chargé de protéger un axe central défensif qui pour le moment ne donne pas toutes les garanties de solidité. On espère que le joueur sera aussi apprécié par le public girondin qu’il ne l’a été par celui de l’Atletico. Auteur de 30 matches depuis le début de l’année, avec notamment 10 matches de Libertadores, c’est un joueur prêt physiquement, sur lequel Jocelyn Gourvennec pourra de suite s’appuyer. La concurrence sera de mise au sein de ce milieu de terrain après l’arrivée de Lerager.

 

 

Laisser un commentaire