Zidane ? Chaque chose en son temps…

 

Que se passe t-il à Bordeaux ? La «  belle endormie » aurait-elle subi un séisme au cours des dernières heures, la sortant d’un marasme ambiant et d’une déprime collective entourant l’atmosphère pesante d’une fin de saison d’ores et déjà close ? Cible depuis de nombreux mois de plusieurs journalistes, les Girondins de Bordeaux trustent désormais les titres des différents médias depuis mardi soir. Surprenant ? Pas vraiment. Une rumeur prend de l’ampleur au fil des heures sous les annonces successives de Pascal Praud, Nicolas Morin, Pierre Sled et Sud Ouest, annonçant avec insistance la possible (probable ?) venue d’un ancien joueur de la maison girondine, Zinédine Zidane, à la recherche d’un poste d’entraîneur, pour prendre la succession de Francis Gillot. Une information qui ramène un semblant d’espoir parmi les supporters du club bordelais, et réanime un intérêt conséquent de la presse, présente en nombre au Haillan aujourd’hui.

 

 

 

 

Néanmoins, nous nous retrouvons face à une rumeur, qui méritera, il ne faut pas l’oublier, une confirmation au cours des prochains jours. Au risque d’être qualifié de rabat-joie, le réveil pourrait s’avérer particulièrement difficile si cette piste ne se concrétisait pas, pour des raisons diverses et variées. Le timing de cette fin de saison laisse qui plus est une marge de manœuvre suffisante aux principaux intéressés pour conclure les différentes échéances, notamment en ce qui concerne les Girondins de Bordeaux. Une rencontre capitale se profile samedi soir, afin de tenter de faire perdurer une série d’invincibilité en cours face à l’Olympique de Marseille au Stade Chaban-Delmas.

 

La situation contractuelle de l’actuel entraîneur bordelais pousse également à plus de mesure avant d’aborder l’avenir du club. Le départ de Francis Gillot semble inéluctable, arrivant vraisemblablement en bout de course avec les Girondins et le groupe en place, mais le recours à cette clause de rupture devra être officialisé pour envisager son remplacement. Ce qui ne devrait intervenir qu’au terme de la saison et un match de clôture face à l’AS Monaco, dauphin du Paris Saint-Germain.

 

 

 

 

Rester mesuré est une tâche complexe pour un supporter en manque d’émotion, mais elle semble de rigueur pour respecter notamment le travail accompli par le staff technique en place, remportant notamment une Coupe de France après plusieurs années de disette, et qualifiant le club en Coupe d’Europe à plusieurs reprises.

 

 

Satisfaits ou non par le bilan de Francis Gillot, favorables ou non à l’arrivée de Zinédine Zidane, « un temps pour chaque chose, et chaque chose en son temps ! »

 

 

Crédit image : Le Blog de Pierre Merguez

Vous aimerez peut être aussi...