« Cela dépasse mes espérances »

Parle-nous un peu de ta situation dans l’équipe nancéenne. Tu dois être satisfait de ta situation ? Dépasse-t-elle tes espérances de début de saison ?

 

Tout d’abord, oui, je me sens bien à Nancy. Dès mon arrivée, les joueurs et le staff technique m’ont bien intégré. J’ai eu la chance d’avoir la confiance du coach en place dès le départ, ce qui fait que j’ai joué tous les matches pour le moment. Cela dépasse amplement mes espérances car honnêtement, je ne pensais pas jouer autant.

 

 

On voit que tu joues en « sentinelle » à Nancy, tu as joué arrière droit à Bordeaux. Quel poste préfères-tu ?

 

Mon « vrai » poste de formation est milieu défensif. En équipes de jeunes, j’ai toujours évolué à ce poste là. C’est à ce poste que je me sens le plus à l’aise sur le terrain.

 

 

Dans trois semaines, tu joueras à nouveau contre ton frère Lamine, cela va être spécial pour toi, surtout que maintenant vous êtes tous les deux installés dans vos équipes respectives… ?



C’est sur que sa va être spécial de jouer contre mon frère. Surtout en Ligue 1, ce n’est pas donné à tout le monde. On va donner le meilleur de nous-mêmes et on verra qui l’emportera au final ! J’ai déjà une revanche à prendre sur lui (rires).

 

 

Vous êtes maintenant 12èmes alors que vous avez passé une grande partie de la saison dans la zone rouge. Vous venez d’enchaîner trois victoires en quatre matches, comme expliques-tu ce net regain de forme ?

 

Déjà, on a vraiment pris conscience de la situation, que l’on pouvait descendre en Ligue 2 si nous continuions dans cette lancée. On a aussi de la fierté et on voulait sortir de cette zone dangereuse de relégation. Ce n’est pas encore la fin du championnat, mais nous voulions déjà nous rassurer.

 

 

Est-ce que le groupe a douté durant cette période de disette ?


Non, le groupe n’a pas douté, mais nous n’arrivions pas à jouer. Maintenant, on se connait presque par cœur, les uns les autres, et c’est notre générosité et notre esprit d’équipe qui font à présent notre force en cette fin de saison.

 

 

Comment se comporte ton coach, Jean Fernandez, dans les passes difficiles ?

 

Le coach nous rassure en nous disant que rien n’est acquis et qu’il faut continuer à travailler pour remonter et progresser au classement.

 

 

Bordeaux vient de ramener un nul du Parc (1-1), vous avez gagné là-bas alors que vous étiez au plus mal, comme l’expliques-tu ? Ca devait être un sentiment incroyable que de gagner dans un stade mythique comme le Parc des Princes…

 

Je pense que, voila, c’était Paris au Parc des Princes… Tout le monde voulait faire un gros match, on avait l’envie de prouver qu’on pouvait faire quelque chose et on a eu la chance par Jean Calvé d’ouvrir le score et de gagner ce match là… Franchement, on était super heureux à la fin de la rencontre. Comme quoi, tout peut arriver dans le football…

 

 

Que penses du « nouveau » Bordeaux organisé en 3-5-2 ou 5-3-2 ?

 

Au début, lorsque Nancy jouait dans ce dispositif, tout le monde nous a critiqué (rires). Mais maintenant, tout le monde trouve que c’est un bon dispositif car les latéraux montent souvent… En plus, à Bordeaux, il y a Tremoulinas et Mariano, donc forcément ça fait du bien à l’équipe.

 

 

Que comptes-tu faire la saison prochaine ? Tu préfères être sûr d’être titulaire à Nancy ou essayer de gagner ta place à Bordeaux ?

 

Pour l’instant, je préfère me concentrer sur ma fin de saison avec Nancy. On verra tout ça en fin de saison. J’aurai le temps de réfléchir à tout ça, à ce qui est le mieux pour moi. Je n’ai pas encore eu Francis Gillot au téléphone.

 

 

On voit que des joueurs comme Planus par exemple, ne voient pas que du positif dans le fait de jouer l’Europa League… que penses-tu de cette compétition ?

 

L’Europa League est une compétition intéressante à jouer. Il n’y a qu’à regarder l’Atlhetic Bilbao qui fait un super parcours ! C’est une bonne compétition ! Mais quoi qu’il arrive, il faut se concentrer sur le championnat, c’est le plus important lors d’une saison.

 

 

Rêves-tu de jouer cette compétition avec Bordeaux ?

 

Rêver de la jouer avec Bordeaux, pourquoi pas ?! Mais bon, je suis jeune et j’ai encore beaucoup à apprendre.

 

 

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

 

Le maintien avec Nancy (rires), ainsi que la réussite pour cette fin de saison.

 

 

Remerciements à Salif qui nous a consacré un peu de son temps libre malgré ses obligations avec l’ASNL.

Vous aimerez peut être aussi...