[Bilan 15-16] Isaac Kiese Thelin


 

 

Nouvelle saison noire, autre contexte

La saison dernière, Isaac Kiese Thelin était venu palier à l’absence de nombreux absents en attaque et surtout de Cheick Diabaté. Auteur de 15 rencontres de championnat l’année dernière, l’international suédois n’en fit que la moitié cette saison, même s’il fut un peu plus actif forcément avec la Coupe d’Europe. C’est en Ligue Europa, l’avant dernier jour de juillet, qu’il entra pour la première fois pour une minute de jeu lors d’une victoire 3-0 contre Larnaca. Sept jours plus tard, il connut sa première titularisation, à Larnaca cette fois-ci, où il inscrit ce qui fut son seul et unique but de la saison. Derrière, en Ligue 1, il ne sera que trois fois titulaire (Toulouse à domicile, Lorient à l’extérieur, et Angers à domicile), avec notamment un creux énorme entre la 9ème journée et la 32ème journée.

 

Isaac Kiese Thelin

 

Une blessure l’empêchant de démontrer ses qualités

Pourtant, souvenez-vous, en juin 2015, tout avait si bien commencé. La Suède Espoirs est sacrée Championne d’Europe face au Portugal de Tiago Ilori, et bien sûr Isaac est sur le front de l’attaque, titulaire. On attendait alors à son retour de trois semaines de vacances un joueur enfin libéré et qui pouvait s’imposer en attaque, en club. Mais ce fut l’effet inverse car comme l’expliquait Willy Sagnol, son entraineur de l’époque, sa préparation en est forcément tronquée et il est logiquement en décalage avec le groupe. L’on ajoute à cela une blessure au talon qu’il ne cesse de trainer et qu’il n’arrive pas à soigner correctement, repoussant son retour à plusieurs reprises. Il consulta alors un spécialiste en janvier dernier, prenant même une semaine de repos complet pour la soigner définitivement. « J’ai payé le prix d’avoir remporté une médaille d’or, mais je la porterai toujours avec moi […] Je trouvaille pour être bon. Mais une fois blessé, il était parfois difficile de rentrer chez moi en marchant normalement. Je me suis réveillé un matin, puis je me suis senti bien, mais c’est revenu […] C’était devenu insoutenable à la fin. J’ai dit à l’entraineur que je voulais être 100% honnête et que je voulais être en bonne santé […] J’ai une inflammation aux deux talons, mais c’est le talon gauche qui me fait mal maintenant […] C’est vraiment difficile à dire combien de temps cela va durer, chaque cas est différent apparemment ». En mars, le voici reprendre l’entrainement, et l’international suédois dit ne plus rien ressentir. Quelques mois plutôt, le principal intéressé déclarait « je suis encore en apprentissage. J’ai dû m’adapter à la Ligue 1, où il y a une plus grosse dimension physique qu’en Suède. De plus, quand on participe au travail défensif, on perd de la lucidité devant le but ». Alors, avec une blessure en plus d’une préparation physique d’avant saison à contretemps, difficile forcément d’être dans les meilleures conditions…

 

Des critiques et des interrogations

Jean-Louis Triaud est l’un des premiers à avoir allumé la mèche, en octobre dernier. « Je comprends les interrogations, on les partage […] Kiese Thelin est quelqu’un qu’on a observé au moins douze ou quatorze fois. Et tous les gars qui l’ont observé dans notre cellule de détection étaient unanimes. Quand je regarde la concurrence qu’il y avait autour de nous pour recruter ce garçon, il y avait beaucoup de clubs qui s’intéressaient à lui et des clubs d’un bon niveau […] Il faut être patient, on essaye de l’encourager. Il est jeune, il change de culture, de pays, de langue. Sans s’être gouré, parce que je pense qu’il a un énorme potentiel, peut-être qu’il ne fera jamais rien à Bordeaux […] Il n’y a pas que les supporters qui attendent. Vous croyez que, moi, je suis content d’avoir investi, payé un transfert plus un salaire sur un joueur ? Mais c’est aussi le recul que j’ai de vingt ans d’expérience, de joueurs que j’ai vus, qui ont pris le temps d’émerger […] Peut-être que son potentiel, il ne l’exprimera pas du tout, pas tout de suite, ou bientôt à Bordeaux ce que je souhaite. Mais je me pose des questions comme vous ». Des interrogations partagées toute l’année par Gaëtan Huard tout d’abord, qui n’y va pas avec le dos de la cuillère. « Moi, Kiese Thelin, je ne veux pas être méchant avec lui, mais bon… Moi, je suis déçu, honnêtement. On peut toujours évoquer le temps d’acclimatation, d’adaptation, parce qu’il est jeune. Mais quelqu’un qui prétend aller plus haut que Bordeaux, il faut montrer autre chose ». Un autre consultant, Philippe Fargeon, pense la même chose et ne l’épargna pas non plus toute l’année. Mais au vu de tout ce qui a pu se passer cette saison pour lui, pouvons-nous vraiment donner un jugement définitif ? Toujours est-il que l’attaquant suédois, devant ce faible temps de jeu, ne fut pas sélectionné pour l’Euro… Cette fois-ci, assurément, il sera à la reprise, avec probablement tous ses moyens.

 

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

Ses statistiques

Ligue 1

7 matches joués dont 3 en tant que titulaire

303 minutes de jeu

0 but marqué

0 passe décisive

1 tir cadré sur 6

6 hors-jeux

0 carton rouge/jaune

6 fautes commises

1 faute subie

 

Coupe de la Ligue et Coupe de France

Néant

 

Ligue Europa

5 matches joués dont 4 en tant que titulaire

663 minutes de jeu

1 but marqué

1 carton jaune reçu

 

 

Vous aimerez peut être aussi...