[Bilan 15-16] Cédric Carrasso

Certains l’appellent « Dieu », mais cette saison il ne fut pas épargné par les blessures. Cédric Carrasso se faisait certainement une joie de disputer de nouveau l’Europe et de repartir sur une nouvelle saison pleine ; ce ne sera malheureusement pas le cas. Le portier bordelais fit partie de ces joueurs qui ont terriblement manqué au club au scapulaire cette saison, que ce soit sur le terrain mais aussi dans le vestiaire.

 

 

Première journée, premier accroc

La première journée de championnat d’une saison est importante pour un club, une éventuelle dynamique, mais aussi forcément pour les joueurs. Face au Stade de Reims, Bordeaux avait la main mise sur la rencontre, seulement le gardien bordelais fut affaibli dès l’échauffement en se blessant. Mais il souhaita absolument continuer, ressentant moins de douleurs à son retour aux vestiaires. « J’ai mon tempérament qui est de ne rien lâcher. J’ai testé, ça allait un peu mieux, et pendant le match ça s’est empiré surtout après les premiers dégagements, je ne m’attendais pas à ça ». Il fut ainsi victime de sa persévérance devant le mal profond bordelais, celui de ne pas marquer un second but et de s’exposer. A la 87ème minute, sous le coup de la douleur, il fit une sortie hasardeuse qu’il reconnut quelques jours plus tard. « On mène 1-0, ça tenait, on s’adaptait, et à un moment donné je me dis ‘si on met le deuxième, je sors’. Et ça ne s’est pas passé, il y a cette égalisation, et ce fameux deuxième but… C’est une action où tous les jours je la fais, tous les jours je l’ai, mais là au moment où je veux démarrer la cheville ne part pas… On apprend tout le temps, mais si c’était à refaire, je pense que je serais resté au vestiaire parce que ça aurait été plus sage ». Cette rencontre fut donc déjà un premier passage de relai à son successeur, Jérôme Prior.

 

Carrasso-Prior

 

Enchainement de matches jusqu’à une nouvelle blessure

Il faudra attendre trois journées puisque le titulaire indiscutable au poste reprenne sa place et enchaine pas moins de 19 matches de Ligue 1, jusqu’au drame de la 22ème journée face à Nantes, dans le derby de l’Atlantique à l’extérieur. 68ème minute, lors d’une sortie, « Carrass’ » s’arrête net, montrant immédiatement son genou et laissant les supporters craindre le pire… Ayant déjà connu cette blessure il y a quelques années, il n’y avait pas de doute pour lui : ce sont une nouvelle fois les croisés, et cela rime avec saison terminée. Il fut opéré avec succès début février, et commença rapidement sa rééducation… Rééducation qu’il fit d’ailleurs à Bordeaux, devant les mauvais résultats de son équipe. En effet, Cédric souhaita être proche du groupe sentant planer la lutte pour le maintien et ainsi apporter son expérience et son fameux caractère à l’équipe.

 

 

Objectif de reprise en début de saison 2016-2017

Généralement, il faut six bons mois pour revenir de ce type de blessure. Et dès le lendemain de sa blessure, nul doute que son obsession première fut de revenir le plus vite possible. Ainsi, Carrass’ travailla d’arrachepied, définissant immédiatement un retour pour la préparation estivale de la saison 2016-2017. Optimiste ? Obstiné ? Déterminé ? Probablement un peu de tout ça pour celui qui est redevenu capitaine de l’équipe à plusieurs reprises dans l’exercice qui vient de s’écouler. Souhaitons que son vœu se produise pour lui, pour l’équipe, et les supporters.

 

 

Photo SC Sport

Photo SC Sport

 

Ses statistiques

Ligue 1

20 matches joués dont 20 en tant que titulaire

1714 minutes de jeu

29 buts encaissés (10 à domicile, 19 à l’extérieur)

37 arrêts

34 ballons détournés

0 carton jaune reçu

0 carton rouge reçu

1 faute commise

1 faute subie

 

Coupe de la Ligue

2 matchés joués en tant que titulaire

180 minutes de jeu

0 but encaissé

 

Coupe de France

Néant

 

Ligue Europa

7 matches joués en tant que titulaire

630 minutes de jeu

5 buts encaissés

1 carton jaune reçu

 

La saison de Cédric Carrasso, sur 10 ?

View Results

Loading ... Loading ...

 

Votes clos à la fin de la journée*

Vous aimerez peut être aussi...