[Bilan 2014-15] Thomas Touré


 

Une ascension éclair

Titulaire indiscutable en CFA avec qui il avait marqué un but venant d’ailleurs – le faisait connaitre du grand public par la même occasion – Thomas Touré avait eu sa chance pendant quelques toutes petites minutes avec Francis Gillot en Ligue 1 en 2013-2014 (Monaco et Valenciennes). Mais il faut être honnête, nous étions très peu à penser qu’il signerait professionnel tant ses statistiques ne plaidaient pas en sa faveur. Pourtant, le club lui offrit un contrat professionnel d’une année et contrairement à ce qui est annoncé dans une certaine presse, il n’y a eu aucun intérêt entre copains concernant la nature de ce contrat car celui-ci a été proposé bien avant l’arrivée de Willy Sagnol.

 

 

Zizi Thomas Touré

 

 

Une première titularisation marquante, et puis l’envol…

Si l’on se souvient de ce fameux Saint-Étienne/Bordeaux où Willy Sagnol fit tourner ses onze titulaires, on oublie que Thomas entra avant face à Bastia, à Guingamp où il fut passeur décisif, puis face à Evian. Quant arriva le choc face à Sainté où il montra une autre partie de lui, plus… intime ! Il prit très bien la chose, avec humour, c’est tout à son honneur. Ce qui ressortit déjà ce sont ses qualités de percussion et sa très grande envie de tout donner à chaque rencontre. Mieux encore, il marqua dès sa seconde titularisation l’un des plus beaux buts de la saison face à Rennes à Chaban-Delmas, offrant qui plus est la victoire à son équipe. Enchainant les titularisations, il fut passeur décisif face à Toulouse et Lens, puis buteur au Vélodrome et face à Lorient. Il est assurément le souffle nouveau de l’effectif bordelais, donnant la sensation que tout lui réussit et qu’il n’a pas froid aux yeux. Complètement décomplexé… La jeunesse bordelaise est encore bien représentée.

 

Un futur international prolongé

Tout va très, très vite. Ses performances ne passent pas inaperçues du côté d’Hervé Renard, sélectionneur de la Côte d’Ivoire. L’ancien entraineur sochalien a suivi l’attaquant bordelais et le convoque peu avant la Coupe d’Afrique des Nations ayant lieu en début d’année. Thomas tergiverse, refuse dans un premier temps, demandant le temps de la réflexion. C’est la maturité qui parle, le numéro 13 bordelais est conscient que tout va très vite, peut-être trop pour celui qui 15 matches plus tôt évoluait en quatrième division française… Et puis arrive ce petit coup de moins bien selon son entraineur, qui fait qu’il est laissé au repos. Le temps de digérer aussi tous ces changements intervenus en si peu de temps. Sans oublier qu’en décembre, le club a voulu empêcher de se faire voler sa nouvelle pépite et lui a fait signer un contrat le liant au FCGB jusqu’en 2019. Une très bonne chose car l’on vit déjà fleurir des intérêts étrangers, et même français par l’intermédiaire de l’OM et Marcelo Bielsa qui aurait flashé sur lui… Assurément et même s’il doit à présent confirmer sur une saison complète, il sera lui aussi la saison qui arrive une nouvelle recrue par sa fougue, son altruisme, et sa polyvalence…

 

 

Thomas Touré iconsport_blo_280914_06_12

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

23 matches dont 16 en tant que titulaire

1514 minutes de jeu

2 buts marqués

4 passes décisives

17 tirs cadrés sur 49

15 corners tirés

4 hors-jeux signalés

4 cartons jaunes reçus

39 fautes commises

31 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

2 matches joués en tant que titulaire

197 minutes de jeu

 

Coupe de France

2 matches joués en tant que titulaire

135 minutes de jeu

1 but marqué

 

 

Sa moyenne

6.1/10

Vous aimerez peut être aussi...