[Bilan 2014-15] Nicolas Pallois


L’inconnu du mercato estival

Inconnu des amateurs de football, le défenseur central de 27 ans, recruté cet été en provenance de Niort, était le gros point d’interrogation du recrutement bordelais étant donné son âge et son parcours éloigné de la Ligue 1. A l’inverse, le prêt du jeune espoir portugais Tiago Ilori suscitait beaucoup d’attente et on s’attendait légitimement à voir une défense centrale composée d’une paire Sané-Ilori. Il n’en a tout simplement rien été. Ses statistiques en témoignent, il a été un des titulaires indiscutables des Girondins. Cela peut s’expliquer par les difficultés éprouvées par Ilori pour s’adapter, mais cela est dû avant tout aux prestations de Nicolas Pallois qui ont surpris et impressionné bon nombre de supporters en début de saison.  « Même pour moi, c’est une surprise ! » disait Willy Sagnol en septembre.

 

Un roc, un vrai

Dès les premiers matchs, on a pu prendre conscience du potentiel athlétique du joueur et de sa solidité défensive. Costaud et propre dans ses interventions, solide sur ses appuis, appliqué dans ses relances, la liste des qualités de ce gaillard d’1m90 est longue à énumérer. Il y est pour beaucoup dans le début de saison canon des Girondins. Retenu fréquemment dans les équipes types des journées de L1 des divers médias, le défenseur aura connu de tous petits relâchements. Son nom sera aussi associé à des affaires de penaltys non sifflés. Contre Bastia, il détourne de justesse un ballon de la main qui atterrit sur la barre. Contre Marseille, son intervention musclée sur Alessandrini fera beaucoup parler dans les médias. A l’inverse, son expulsion en Coupe de la Ligue face à Toulouse était injustifiée, et sa tête lors de l’avant dernière journée face à Lyon repoussée de la main aurait dû donner un penalty. Bizarrement, ces deux faits de jeu feront beaucoup moins parler que les précédents. A noter aussi, un but marqué en Coupe de la ligue au Stadium ; ce sera le seul de la saison.

 

 

Nicolas Pallois iconsport_blo_281014_01_10

 

Un titulaire qui s’adapte

Nicolas aura aussi montré ses capacités d’adaptation en jouant à quelques reprises latéral gauche, un rôle qu’il assura proprement à l’image du personnage, calme et serein. De là à faire des débordements à la Liza ou à la Trémoulinas, il ne faut pas exagérer mais Sagnol le mettait surtout pour rassurer, chose que Diego Contento peinait à faire. Malgré tout, son vrai poste se situe dans l’axe et Nicolas Pallois est clairement l’excellente surprise de cette saison, venant remplacer parfaitement Carlos Henrique. On attend la confirmation l’année prochaine, chose qu’il devrait faire, sereinement…

 

 

Ses statistiques

Ligue 1
34
 matches joués dont 33 en tant que titulaire (16 à domicile, 18 à l’extérieur)
2970 minutes jouées
0 but marqué
0 passe décisive
4 tirs cadrés sur 12 au total
cartons jaunes reçus
1 carton rouge reçu
35 fautes commises
14 fautes subies
Coupe de la Ligue
2
 matchs joués dont 2 en tant que titulaire
182 minutes de jeu
1 but
2 cartons jaunes
1 carton rouge
Coupe de France
1
 match joué en tant que titulaire
90 minutes de jeu

 

 

Sa moyenne

6.4/10

Vous aimerez peut être aussi...