[Bilan 2014-15] Marc Planus


Pas dans les plans de Willy Sagnol

Marc Planus va très vite le comprendre. Avec Lamine Sané qui reste, Nicolas Pallois et Tiago Ilori qui arrivent, il ne reste plus beaucoup de place pour Marc Planus. Ce n’est qu’à la 12ème journée que Willy Sagnol fait appel au numéro 27 bordelais, qui fut aligné aux côtés de Cédric Yambéré. Clairement, ce n’est qu’en dernier recours que l’entraineur bordelais a fait appel à lui, ou dans un système à cinq défenseurs. Pourtant, comme un coup du sort, lors de cette 12ème journée et la réception de Toulouse, il offrit la victoire à son équipe, lui qui ne marque que très rarement… Il enchaina deux rencontres ensuite, dont une victoire à Lens (avec notamment un pénalty imaginaire qui sera sifflé contre lui) et une défaite à Marseille. Bénéficiant une fois encore des absences de janvier, il joua un match de Coupe de France encore face à Toulouse, fit un nul à Monaco, puis concéda une défaite face à Nice et un nul contre Bastia.

 

Deux hommages, deux mercis

Le premier eut lieu lors de la rencontre face à Nantes où, à la 27ème minute, le public du stade Lescure nourrit soixante secondes d’applaudissements. Gêné, presque surpris, le défenseur bordelais se leva de son banc pour applaudir à son tour. Il se lèvera une fois encore du banc de touche pour une minute de jeu, un cadeau fait par Willy Sagnol qui sera d’ailleurs apprécié à sa juste valeur. Image saisissante que celle de ce joueur introverti et discret, qui ira fêter la der’ de Lescure, un fumigène à la main, avec le Virage Sud. Le second hommage aura lieu deux semaines plus tard pour la première au Nouveau Stade. Celle-ci sera tout aussi poignante car il s’agira officiellement de son dernier match de joueur professionnel avec son club formateur et de cœur.

 

Une reconversion, mais plus tard…

L’on apprit que Willy Sagnol lui proposa de l’intégrer à son staff dès la saison 2015-2016. Chose qu’il refusa dans un premier temps car étant de la même génération que de nombreux joueurs, qu’il côtoie depuis des années. Il y a aussi ce désir de vivre une aventure loin de Bordeaux, dans un pays exotique, comme pour ne pas regretter son choix de quitter son club de toujours… Mais il rappela que plusieurs fins peuvent s’offrir à lui ; la fin de carrière de joueur professionnel, la dernière aventure à l’étranger, un club en France, ou d’accepter au final la proposition de Willy Sagnol… Quoi qu’il en soit, nous reverrons Marc. Tôt, ou tard.

 

Merci pour tout !

 

 

Marc PLANUS et Henri Saivet

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

8 matches joués dont 6 en tant que titulaire (4 à domicile, 4 à l’extérieur)

469 minutes de jeu

1 tir cadré sur 1

1 carton jaune reçu

5 fautes commises

9 fautes subies

 

Coupe de France

1 match joué en tant que titulaire

90 minutes de jeu

 

 

 

Sa moyenne

5.5/10

 

 

Marc Planus couloir L'Equipe Magazine

Vous aimerez peut être aussi...