« On veut avancer maintenant » …

 

C’est une des déclarations de Cheik Diabaté en conférence de presse … Prendre un nouveau départ avec son équipe, voulant déjà doubler coûte que coûte en faisant les bordures, le premier escargot présentement devant eux ! …. voilà un bel objectif avant de recevoir une équipe de Montpellier blessée depuis sa défaite à domicile face aux stars du PSG.

 

 

Ni Colin….ni Maillard !

 

 

 

 

C’est un jeu, vieux comme le monde, auquel les joueurs se prêtent depuis maintenant de nombreux mois … cela ne fait plus rire personne dans leur entourage immédiat, de la présidence jusqu’aux supporters en passant par le staff …

 

Le jeu est simple : un joueur doit avoir les yeux bandés ( rien que les yeux) , les autres joueurs sont pas très éloignés sur le terrain …donc automatiquement ils se marchent sur les pieds, ce qui fait que des fois ils ne bougent plus, il restent groupés et suivent la cloche dont parle avec amour le président Triaud !

 

Jouer en aveugle en tâtonnant ne semble plus répondre à leur propres exigences et forcément à celles de leur environnement ; aussi avant de développer le mystère qui les entoure ils ont devancé les journalistes de leur propre initiative, à l’abri ; dans un vestiaire, dont seuls les murs étaient les seuls témoins, par une explication, une remise en cause entre eux tout ceci à l’écart de leurs dirigeants et de leurs entraîneurs …

 

Mais les murs ont des oreilles …

 

Ni Colin et encore moins Maillard seront à jamais dans leur esprit désormais, c’est ce qui est ressorti de leur discussion, ils ont tout déballé sous l’impulsion de Marc Planus devenu le maître d’œuvre (lui qui se destine dans l’architecture et la décoration) !

 

Ils ont pris conscience (mieux vaut tard que jamais) du danger qui les guette … fini de faire l’autruche de se réfugier derrière les excuses, fin des prétextes, fini de jouer aux enfants gâtés avec un bandeau sur les yeux, maintenant vous allez voir ce que vous allez voir, tant pis pour Nicolin qui pourra repartir avec son ami Maillard avec une poubelle pleines de buts et de mauvais souvenirs !

 

 

Marc Planus en meneur pour la bonne cause

 

 

Mais avant les souhaits, revenons au dures réalités du moment.

 

 

 

A-t-on tout essayé ?

 

Si on doit détailler les maux qui rongent notre club depuis maintenant près de deux ans … Punaise on n’est pas couchés ! La rue qu’y est -(dit le public )– dans l’expectative veut enfin savoir !

 

On en connait peut-être un petit peu l’origine, mais tellement peu, que l’on n’a jamais pu définir avec exactitude l’origine du mal …

 

Au tout début on bien parlé de la « Blangacémania », due à un moustique (type chikungunia) aperçu dans le vestiaire, dont la piqure provoque une allergie dite chronique au niveau des neurones se traduisant par un impact psychologique important. La santé mentale était donc en jeu nécessitant l’approche d’un psy que finalement les responsables du club, agacés, ont dû abandonner faute de diagnostic précis …

 

 

 

 

Le président a donc décidé de prendre une autre direction ( non pas celle de la sortie, pas encore !), celle d’administrer un traitement choc Tiganareste dit le « duo » !!!… C’est très simple en effet… une pilule le matin (forte amende non pas une noisette pour tout retard à l’entraînement) une purge le soir dite « Pabon » de mauvais goût, afin de palier tout bouchon intestinal …

 

 

 

Pour soigner la tête me direz-vous ?

 

Et bien oui, le grand patron de M6 avait tout de suite compris, se rappelant de ce jeu quand il était en culottes courtes avec son copain Jean-Louis (à ses heures agriculteur son amour étant sur le pré) a prétendu que les joueurs avaient la peur au ventre et que tout ceci leur montait à la tête ; bien vue non ?

 

Il était prêt à tout le grand patron ce jour là, il voulait même leur offrir pour Noël un « gars miro » (un ancien joueur de Colin-Maillard) afin de démontrer à son équipe, que même sans y voir, en tâtant le ballon, on pouvait marquer de nombreux buts … Malheureusement l’affaire n’a pu se faire pour cause de malentendu (dialogue de sourds) et surtout de malvoyance sur son carnet de chèque… sur le coup il en est resté muet le pauvre !

 

 

On a parlé également de la mouche « chie-chie » !

 

 

 

 

Une fable ? … cela aurait pu … C’est vrai qu’il était très en colère le président Triaud après ce fameux match de Toulouse, quelle mouche le pique ? avaient déclaré surpris, les médias !… cette fois-ci contre Lyon il semble tout autant contrarié mais explique que la moindre des choses, c’est d’être capable d’analyser le jeu adverse afin de s’adapter … il compare même son équipe à une … mouche !… qui se fatigue à vouloir passer au travers d’une vitre alors qu’il serait plus simple de choisir une porte entrouverte … !

 

Il faut avoir observé une mouche pour ce rendre compte de la patience de la petite bébête et comprendre le processus !… le président Triaud l’a fait semble t-il …

 

Cette bestiole, elle donne même l’impression de se faire les ongles…comme son équipe !… mais en fait elle se fatigue, elle devient craintive, elle s’expose, elle s’énerve quand soudain, une main pleine de doigts (celle de Triaud) tente de l’écraser … c’est alors une mouche « chie »chie » de peur !

 

Putain de mouche encore…. raté !

 

De plus il n’est pas à son premier coup d’essai – le président-… il faut se souvenir en effet de sa « prise » il y a quelques années déjà … trois mouches avaient fait le pari de se revoir après les vacances pour se raconter leur séjour … deux sur trois étaient au rendez-vous : « je suis allé à Marseille dit la première, je ne connaissais pas cette ville, un peu chaude quand même, alors que moi dit la seconde, je suis allé à Toulouse ! Ô Toulouse… la vie en rose quoi !… par contre notre amie as-tu des nouvelles ?… non » … le temps passe, les années aussi …

 

Il aura fallu trois ans pour la revoir … « qu’est-ce qu’il t’es arrivé depuis tout ce temps ?… et bien j’étais installé sur une vitre du château , au Haillan …un mec s’est précipité derrière moi ( non pas DSK), j’ai réussi à m’envoler afin d’échapper à mon agresseur, je me suis réfugié dans un porte monnaie qui était sur le bureau … et alors ? et alors ?… pourquoi tout ce temps ? c’est la faute à Triaud (encore une !) , il n’a ouvert ce putain de porte monnaie … que ce matin !……… ».

 

Ce qui signifierait ni plus ni moins que pour faire « mouche » il faut étudier la cible ! JLT en sait quelque chose !

 

La sienne c’est maintenant une évidence, ce sont les joueurs, « manque de caractère, de mental qui se comportent comme des moutons qui suivent une cloche ! » déclarait-il, il y a quelques jours devant les médias … en parlant de cet animal, le président n’a pas eu la tremblote…terme retenu pour un virus du mouton qui est pourtant appelé « gratte » ou « scrapie » qui se caractérise par l’apparition de troubles du comportement …c’est très long à soigner …

 

 

 

 

Pourquoi ensuite suivre une cloche ? ils se sentent peut-être protégés …

 

Concernés ? comme des imbéciles se sentent-ils encerclés … ils continuent sur une mauvaise pente !!… mais le mystère demeure : qui est la cloche ?

 

Dorénavant il faudra tout observer … si un joueur se gratte une partie du corps il faudra aussitôt l’identifier … si c’est une oreille ce n’est pas trop grave, le nez non plus, plus bas ce sera plus inquiétant !…tout peu venir également des … glandes …

 

… salivaires ! un joueur qui ne crache plus est un joueur qui respire mal, il s’essouffle son rendement en est diminué par contre il se sent plus concerné quand il crache c’est souvent par énervement, par dépit d’une passe ratée … le drible loupé il s’afflige, pique du nez, et crache pour solde de tout compte !

 

Le crachat est interdit parait-il, est-ce cela la cause de leur mal ?

 

 

Cédric Carrasso une convocation de Laurent Blanc pour lui changer les idées

 

 

Francis Gillot, lui, reste sans voix ou … presque ! ses analyses sont tristes mais tellement réalistes … pourtant il était venu avec l’espoir de reconstruire, il n’a rien exigé, il connaissait à ses dires la situation, il avait toute sa tête, ni de bandeau sur les yeux quand il fallu parapher le contrat proposé, tout était donc clair dans son esprit …

 

Que reste –t-il aujourd’hui des ses bonnes intentions celles de revoir une équipe rêvant de nouvelles conquêtes ?

 

A un certain moment, il a voulu lui aussi, avec sa manière douce, remettre à sa place certaines attitudes qui le dérangeaient … (les ballerines) cela n’a pas suffit ..

 

Conclusion : faut-il encore taper sur les joueurs ? le chemin est étroit vous en conviendrez, mais malheureusement c’est avec cet effectif qu’il faut continuer, rien n’est modifiable jusqu’à la trêve tout au moins …personne dans l’immédiat ne possède la solution, ni la direction, ni le staff et encore moins les supporters, nous ne pouvons que subir … il faut faire avec sans tomber bien sur dans le fatalisme …

 

Il ne reste donc qu’une ouverture, celle de l’esprit de nos joueurs … eux SEULS possèdent les clefs, c’est eux qui sont sur le terrain, eux qui ont le destin de notre club dans les pieds, on peut retourner dans tous les sens les données de cette situation, c’est à eux de décider !… Stop ou encore : tel doit être leur slogan …

 

 

 

 

« Et voici les Guignol os

Plein d’anecdotes et de ragots

Qui vont vous faire vivre en chantant

Les bonnes nouvelles du Haillan »

 

 

On partage évidemment l’analyse derrière la main courante … les joueurs doivent se prendre en main c’est une évidence, Bébert ne dit pas autrement : « c’est à eux de savoir s’il veulent jouer le maintien , en ont-ils l’étoffe ? car pour jouer ce challenge il faut être très fort non seulement dans la tête mais également sur le physique, il faut du renter dedans, hélas vu ce qu’ils nous montrent actuellement on est loin du compte ! »

 

Augustin, lui, ne pense qu’à une seule chose, ses retrouvailles avec le « gros » ! «

 

« On m’appelle Piedejoute, je ne suis pas un légume, à l’origine je suis un ancien lyonnais marin d’eau douce !

 

C’est à la suite de mon mariage avec ma belle sœur que je suis venu m’installer à Bordeaux, chez les petits cousins de la grand-mère de mon oncle par alliance qui lui, est marié à la filleule d’un copain de mon beau père … pour vous situer que le copain en question n’est autre que le frère à Loulou …vous suivez ? tout ça pour vous dire, que plus jeune j’ai pratiqué la joute lyonnaise sur le Rhône .

 

Un divertissement où deux hommes debout sur une barque cherche à se faire tomber à la « baille » au début j’étais tellement maladroit avec ce grand bâton, qu’au lieu de pousser à l’épaule, j’attrapais toujours un pied, d’où mon surnom Piedejoute !

 

Moralité tout est bon pour échapper à la noyade, nos Girondins doivent faire de même entre malice et force … c’est là que nous verrons leur degré de caractère …allez les petits c’est pour samedi, le « gros » ne s’en remettra pas !

 

Pour la petite histoire j’ai donc été licencié à la Fédération Française de Joute et de sauvetage nautique (ça peut aider pour nos joueurs) dont le président est un Lyonnais comme moi un certain : Louis Nicolin ! »

 

Merci Piedejoute c’était clair comme de l’eau de Lourdes !

 

Aujourd’hui, les « papets » sont de sortie , c’est au tour de Derien, qui lui pense que le club va devoir prendre des décisions adéquates pour sa survie :

 

« il y a de quoi se pendre en effet avec ces mecs qui sont dans leur bulle dans des bureaux luxueux et climatisés ! quelqu’un leur dit là haut, que la patrie est en danger ? il n’ y a pas un chinois dans la salle qui aime le pinard ? une pierre deux coups il achète un château de plus …c’est vrai qu’il n’y a pas de vignes mais on possède déjà les pieds, tordus peut-être , mais ils existent ! il ne faut surtout pas qu’il se fie à la récolte 2011, mais plus on attend plus on risque la « piquette » ! ….

 

Blague à part ce sont des enfants gâtés tout simplement… il ya du malheur !… savent-ils d’où ils arrivent au moins ? … moi qui suis de l’assistance publique, né à la Saint Innocent le 28 décembre 1919, je sais de quoi je parle … ma famille d’accueil m’a toujours dit que je suis né de pas grand chose peut-être d’une fleur ou plus surement d’un oignon, c’est la raison pour laquelle je me prénomme … Derien !

 

Là ils sont ridicules, ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier mais ils sont tellement rares ceux qui échappent à la critique qu’ils sont découragés et lâchent eux aussi !

 

Qu’ils prennent exemple sur Nicollin… lui, il est dans les poubelles, malgré sa barrique il arrive à s’en sortir … il ne s’en plaint pas ! » merci Derien …

 

 

Grzegorz quand lui fait-on confiance ?

 

 

« J’espère que le match de samedi va nous emmener à une révolte (sur le terrain bien sûr) … il le faut, car nous sommes très en danger, nous allons tout droit dans le mur si le résultat est encore négatif … il nous faut une victoire point barre .» s’inquiète Guitou

 

« C’est vrai que Gillot n’a pas une grosse marge de manœuvre, mais il faut changer de dispositif … je n’arrive pas à piger pourquoi par exemple, un Grégor Kryschoviak n’a joué en tout et pour tout 3 petites minutes (les 3 dernières à Toulouse) c’est une énigme ! de plus ce côté droit il faut essayer un joueur à en devenir à ce poste … pourquoi pas un attaquant reconverti en latéral ? on ne peut pas continuer sans innover, ce sont déjà les dernières cartouches pour cette première partie de la saison » nous explique Jojo

 

 

Les jeunes malgré d’énormes qualités sont encore tendres ( ici Castro aux prises avec NGuémo)

 

 

Et Bébert pour conclure :

 

« Cela fait du bien d’échanger nos opinions, mais je pense que le club ne fera pas l’effort de recruter au prochain mercato … L’actionnaire nous rappelle souvent que le centre de formation existe à Bordeaux, il dit toujours : il faut prendre dans le vivier mais seulement il ne se rend même pas compte que ce sont des alevins … nos jeunes sont tendres,talentueux mais tendres, pas encore aptes à intégrer la ligue 1 … ce serait les envoyer au «casse-pipe » à part peut-être 2 à 3 éléments le reste et en en devenir ! le patron d’M6 lui, ce qui l’intéresse c’est son grand stade, il doit avoir même une maquette sur sa table nuit, il ne pense qu’à ça ! »

 

 

Bellion, Savic une chance de jouer pour un des deux ? ….ou tout simplement les deux ?

 

 

Le groupe :

 

 

Carrasso, Keita – L.Sané, Henrique, Ciani, Marange, Chalmé, Trémoulinas, Planus – Plasil, Nguemo, Ben Khalfallah, Maurice-Belay, Saivet – Gouffran, Modeste, Diabaté, Jussiê.

 

 

 

Une pensée pour Domi

 

 

 

Francis dit Napeso

Vous aimerez peut être aussi...